Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Liens à découvrir La démographie mondiale expliquée en vidéo par l'INED

La démographie mondiale expliquée en vidéo par l'INED

Publié le 04/12/2018

L'Institut national d'études démographiques (INED) met en ligne sur son site des vidéos très courtes dans lesquels des démographes expliquent en termes simples les enjeux liés à leur discipline, lesquels sont très présents dans les programmes scolaires de géographie, actuels et futurs.

Par exemple :

Script :

Pourquoi la population mondiale augmente-t-elle ?

La population mondiale continue d’augmenter comptant sept milliards et demi d’habitants en 2017, elle pourrait en compter dix milliards en 2050. Si la population mondiale continue d’augmenter c’est en raison de l’excédent des naissances sur les décès, les premières sont près de trois fois plus nombreuses que les seconds en 2017. Pourtant la croissance démographique décélère jusqu’à la probable stabilisation de la population mondiale autour de 11 milliards en 2100.

Pourquoi y a-t-il une décélération de la croissance ?

Les femmes font de moins en moins d’enfants. La fécondité moyenne dans le monde est de deux enfants et demi par femme en 2017 contre le double, 5 enfants par femme, en 1950. Et la fécondité devrait continuer de baisser dans les prochaines années.

Parmi les régions du monde où les femmes ont encore trois enfants chacune, voire plus, on trouve toute l’Afrique, quelques pays dans le monde arabe, et une bande en Asie allant de l’Afghanistan jusqu’au nord de l’Inde, en passant par le Pakistan. C’est là qu’aura lieu le gros de la croissance démographique à venir.

Ne pourrait-on pas arrêter la croissance démographique tout de suite ?

Il est illusoire de penser pouvoir agir sur le nombre des hommes à court terme. La croissance démographique décélère mais il n’en résulte pas tout de suite un arrêt de la croissance. La population mondiale compte en effet beaucoup d’adultes en âge d’avoir des enfants. Même si, dès maintenant, chacun d’eux n’avait que 1,6 enfant en moyenne, comme c’est le cas en Chine ou en Europe, la croissance démographique ne s’arrêterait pas pour autant. Cela ferait encore beaucoup de naissance, plus de naissances que de décès. Nous avons des défis : le changement climatique, l’épuisement des ressources. Nous ne pouvons pas jouer à court terme sur le levier démographique. On peut en revanche modifier nos comportements et ceci tout de suite, sans plus attendre. La question du nombre des hommes n’est donc peut-être pas la question la plus importante. C’est celle des ressources et des modes de vie qui est peut-être plus importante que celle du nombre des hommes.

Source : transcription de la vidéo « L’évolution de la population mondiale » par Gilles Pison, Ined, Oriscus Production, décembre 2017, 2’56.


D'autres vidéos dans la même série sur Viméo : 

 

D'autres vidéos de l'Ined sur le site de l'Ined.

Actions sur le document