Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Longue vue sur la mer, 4 émissions de France Culture

Longue vue sur la mer, 4 émissions de France Culture

Publié le 05/05/2014

L’émission CulturesMonde de France Culture a consacré une série de 4 émissions à la mer, durant la semaine du 28 avril au 1er mai 2014, sur des thèmes de géopolitique, d’environnement, de recherche scientifique et d’aménagement.
 

  • De la Méditerranée à la Caspienne, longue vue sur la mer (1/4) - Frégates, sous-marins : à l’horizon, la guerre

La mer est objet de rivalités économiques, politiques, mais surtout stratégiques. Les récentes tensions en mer de Chine, en sont la preuve la plus flagrante. Les velléités expansionnistes chinoises inquiètent de plus en plus ses voisins : le Japon d’abord, mais aussi le Vietnam, les Philippines… et bien entendu les Etats-Unis. La crise du détroit de Taïwan de 1996 et le face à face « navale » entre Américains et Chinois avait rappelé l’importance politique et symbolique de la région.
La mer de Chine sera-t-elle le théâtre du prochain conflit en mer ? Doit-on craindre de l’accroissement de l’arsenal maritime chinois ? Quelles seront les puissances navales de demain ? Les Etats seront-ils les seuls acteurs de la stratégie navale ? Comment se fait-on la guerre dans cet « espace fluide » ?

Invité(s) :
- Joseph Henrotin, politologue, chargé de recherches au Centre d’Analyse et de Prévision des Risques Internationaux (CAPRI - Paris), chargé de cours à l’Ecole Supérieure de Guerre de Yaoundé, spécialiste de l’évolution / intégration des technologies au domaine militaire.
- Hugues Eudeline, ancien officier de marine (il a commandé 2 sous-marins), docteur en histoire, spécialiste des questions de sécurité, a fait sa thèse sur le terrorisme maritime, consultant sur les questions de sécurité.
- Dominique de Rambures, ancien banquier international
http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-de-la-mediterranee-a-la-caspienne-longue-vue-sur-la-mer-14-fregates-sous-mari
 

  • De la Méditerranée à la Caspienne, longue vue sur la mer (2/4) - Mer Morte, Aral : quand l’eau disparaît

Emission consacrée aux étendues marines en voie de disparition et à l’impact sur les tensions régionales.
- La mer Morte, point le plus bas géographique de la terre à - 416 mètres, a perdu jusqu’à un tiers de sa superficie en moins de 60 ans : elle est d’abord passée d’une seul espace en 1931, à deux lacs distincts depuis, dont l’un est déjà quasiment disparu. En décembre 2013, les trois pays limitrophes de la mer Morte signaient un accord historique prévoyant la construction du canal mer Rouge – mer Morte. En transférant de l’eau depuis la mer Rouge, il vise essentiellement à empêcher l’assèchement de la mer Morte et fournir de l’eau aux populations.
Ce canal peut-il sauver la mer Morte ? La question du sauvetage de la mer Morte peut-elle être posée indépendamment de celle du détournement du fleuve Jourdain par Israël ?
- Le niveau de la mer d'Aral a commencé à baisser de manière inquiétante il y a plus de cinquante ans.  Depuis, experts locaux et internationaux ont initié nombre de plans de sauvetage et érigé une myriade de modèles hydroéconomiques visant à une meilleure gestion de l'eau. La finalité étant d'éviter une catastrophe environnementale que le déclenchement d'une "guerre de l'eau" entre pays frontaliers.

Invité(s) :
- Sébastien Boussois, docteur en sciences politiques, senior Advisor à l'Institut Medea (www.medea.be)  collaborateur scientifique de l'Institut d'Etudes Européennes/ REPI (Université Libre de Bruxelles) et du Centre Jacques Berque (Rabat) et auteur de Sauver la mer Morte (Armand Colin, 2012).
- Raphaël Jozan, ingénieur agronome et docteur en sociologie. Chercheur associé à Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés au Ponts et Chaussées. Conseiller du directeur de la stratégie de l’Agence française de développement. Rédacteur en chef de Regards sur la Terre, l’annuel du développement durable édité depuis 200 par l’Agence français de Dévelpppement, l’IDDRI et The Energy and Resources Institute de Delhi (TERI)".
- Sigaklit Landau, artiste israélienne, dont le travail est principalement consacré à la mer Morte.
http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-de-la-mediterranee-a-la-caspienne-longue-vue-sur-la-mer-24-mer-morte-aral-qua
 

  • De la Méditerranée à la Caspienne, longue vue sur la mer (3/4) - La mer, nouveau terrain de recherche

La mer serait l’avenir de la Terre. L’idée « d’Eldorado maritime » progresse. N’est-ce pas prêter trop de pouvoir à l’espace maritime et à la recherche scientifique ?
Ainsi, les médicaments de la mer seront-ils les remèdes miracles de demain ?
Les énergies marines renouvelables sont pleines de promesses. Quelles sont les potentialités qui se cachent derrière ces « énergies marines renouvelables »? Que peut-on en attendre ? Et, à quelles échéances ? Ces énergies sont-elles en mesure de relever le défi de la transition énergétique, existe-t-il une volonté politique  - et économique - pour aller vers leur développement ? Quels sont les pays particulièrement bien positionnés dans ce domaine ?

Invité(s) :
- Bruno David, président du Conseil scientifique du MNHN, directeur de recherche au CNRS, laboratoire Biogéosciences à l’université de Bourgogne
- Jean-Pascal Bergé, directeur de recherche à l’Ifremer (Science et Technologie de la Biomasse Marine) et coordinateur du groupement de recherche « sustainable exploitation of aquatic products ».
- Marc Lafosse, ingénieur, océanographe, cofondateur de Thetis-EMR (convention internationale des énergies marines renouvelables).
http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-de-la-mediterranee-a-la-caspienne-longue-vue-sur-la-mer-34-la-mer-nouveau-ter
 

  • Sur l’eau ou sous l’eau: la ville largue les amarres (4/4)

Et si l’avenir de la ville et de l’habitat était donc en mer ?
Dans certains pays comme la Hollande, les maisons/immeubles flottants sont déjà une réalité. On semble doucement se détourner donc progressivement des polders (ces bandes de terre gagnées sur l’eau). Mais d’autres industriels continuent de gagner du terrain sur la mer en coulant des dalles de béton, à Dubai, en Chine, à Monaco… Comment penser cette nouvelle vie sur et sous l’eau ? Comment « aménager la mer » ?

Invité(s) :
Vincent Callebaut, architecte, concepteur du projet de ville flottante Lilypad.
Jacques Rougerie, architecte, spécialiste de l'habitat sous-marin.
Servane Gueben-Venière, doctorante en géographie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-sur-l%E2%80%99eau-ou-sous-l%E2%80%99eau-la-ville-largue-les-amarres-44-2014-05-01

 
En complément,

Servane Gueben-Venière, Lydie Goeldner-Gianella, Geneviève Decroix, « Pays-Bas. Quel avenir pour les polders ? », Grande Europe n° 19, avril 2010 – La Documentation française
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/pages-europe/d000533-pays-bas.-quel-avenir-pour-les-polders-par-servane-gueben-veniere-lydie/article

Actions sur le document