Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Nouveautés Géoconfluences, juillet 2014

Nouveautés Géoconfluences, juillet 2014

Publié le 10/07/2014

Sur le site ENS-DGESCO Géoconfluences, vient d’être publié le nouveau dossier thématique de Géoconfluences : Océans et mondialisation.
Espaces d’échanges et de communications, réservoirs de richesses et de ressources, lieux de redéploiement de la puissance, les océans sont au cœur de la mondialisation contemporaine.

Comme tous les dossiers de Géoconfluences, il comprend un cadrage, des articles scientifiques, des corpus documentaires, un glossaire spécialisé, un article de géographie appliquée et une sélection de ressources classées.

Voici les articles parus ce jour :

L'article présente les grandes zones de pêche à travers les ressources, leur répartition et les métiers de la pêche. Puis les dynamiques de l'activité de la pêche et de l'aquaculture conduisent à examiner la difficile question de la raréfaction de la ressource. Enfin l'étude des acteurs principaux que sont les pêcheurs, et des échanges économiques générés par la pêche débouche sur une approche géo-systémique à même de faciliter la compréhension de l’activité de pêche.

Les aquariums sont liés à une expression du pouvoir dont les premières formes remontent à l’Antiquité, et ils présentent des formes variées, notamment pendant les épisodes coloniaux. Ils organisent le monde sous-marin qu’ils mettent en scène par des découpages spatiaux qui n’ont pas uniquement une visée de production de connaissances mais aussi de création des conditions d’une rencontre. La visite à l’aquarium est en effet l’occasion d’une plongée dans les marges de l’Ecoumène, dont la mise en scène et l’esthétisation rendent la différence des fonds et des êtres marins merveilleuse et ainsi marchandisable.

Dans le contexte post-Guerre froide, l'article étudie le poids et les (nouveaux) rôles des marines aussi bien des grandes puissances que des États émergents. Si, au prime abord, le monde apparaît globalisé et interdépendant, les marines nationales sont renvoyées de plus en plus aux mains des réalistes par les impératifs de souveraineté nationale, en particulier côtière.

À partir de la fin du XIXème siècle, des pionniers s’élancent sur des petits voiliers pour traverser des océans et franchir des caps et des passages difficiles. La conquête plaisancière des mers du globe, c’est l’invention d’un nouveau mode de vie qui consiste à vivre sur son voilier et à naviguer de port en port, pour le seul plaisir (1950-1980). Enfin, les navigations contemporaines au long cours se multiplient, se diversifient sans aller jusqu'à se démocratiser.

Le potentiel énergétique de l’océan mondial est considérable et pourrait presque suffire aux besoins électriques de l’humanité, si de multiples contraintes géographiques, techniques, économiques, politiques, ne venaient pas s’interposer entre ce potentiel et les capacités de production.

Ce dossier sera complété prochainement par de nouveaux articles et de nouvelles entrées de glossaire.

 

Actions sur le document
Veille : dernière publication