Vous êtes ici : Accueil Informations scientifiques Dossiers thématiques (transversaux) Risques et sociétés Saisir l'actualité pour enseigner. Deux exemples en 2010 : la tempête Xynthia et le séisme à Haïti

Risques et sociétés

Saisir l'actualité pour enseigner. Deux exemples en 2010 : la tempête Xynthia et le séisme à Haïti

Publié le 30/03/2010
Auteur(s) : Sylviane Tabarly,

Les grandes catastrophes (réalisation d'un risque, sur un territoire donné, qui, par l'ampleur et le coût des dommages – humains, matériels et environnementaux – causés, provoque une grave interruption du fonctionnement d'une société, voir cette entrée du glossaire), mais aussi les situations de crises plus ponctuelles, liées à la vulnérabilité des sociétés, sont l'occasion, pour l'enseignant, d'organiser ses cours et ses activités autour de thématiques qui ont pu fortement sensibiliser et motiver ses élèves. Ces situations sont aussi l'occasion de contribuer à leur éducation citoyenne. Pour y être réactif, l'enseignant devra puiser, en autonomie, dans des ressources variées qu'il ne trouvera pas, en règle générale, directement dans le manuel. Il devra faire appel à ses compétences de sélection et de validation des sources et des ressources.

Des ressources générales pour s'appuyer sur l'actualité

Les différents médias "couvrent" largement l'événement mais l'information de nature scientifique y est de qualité variable. Ils pourront fournir témoignages, documents photographiques et vidéos, permettant de mettre en évidence les jeux d'acteurs et les impacts humains de la situation. Ils sont en général d'une bonne accessibilité, surtout dans les premiers jours qui suivent la crise.

Tous les médias, presse écrite, radios et télévisions, peuvent être mobilisés, que ce soit dans leur forme traditionnelle ou dans leurs formes web, de plus en plus croisées. Selon l'échelle pertinente (du régional à l'international) on pourra les sélectionner à partir de sites portails tels que :

Nombre des médias de presse en ligne pratiquent un principe d'archives glissantes de quelques jours seulement et/ou d'accès limité aux abonnés ce qui en rend l'usage plus délicat pour les enseignants. Par contre, les sites de la presse dite gratuite (c'est à dire financée dans sa quasi totalité par la publicité) laissent leurs archives en ligne dans la longue durée en général et des moteurs de recherche permettent de retrouver les articles :

  • le gratuit 20 minutes conserve des archives libres d'accès en ligne sur la durée, ce qui en fait l'intérêt pour des études localisées, dans des formes simples et accessibles dès le collège, www.20minutes.fr,
  • ainsi que la galaxie du réseau Ville Plus adossée à des groupes de la presse régionale, http://directmatin.directmedia.fr.
     

Certains organes de presse ont opté pour le seul support en ligne, par exemple :

  • Slate.fr, fondé sur le modèle de Slate.com aux États-Unis, par Jacques Attali, Jean-Marie Colombani, Johan Hufnagel, Eric Le Boucher et Eric Leser : www.slate.fr
  • Rue89, fondé par d'anciens journalistes de Libération désireux de s'ouvrir à de nouveaux formats participatifs d'information sur Internet, www.rue89.com
     

Les différentes sources de documentation vidéo en ligne se multiplient à un rythme rapide. Les archives audiovisuelles de l'INA www.ina.fr/archivespourtous/index.php permettent des mises en perspective historiques de l'évolution des territoires. Relevons aussi, parmi d'autres sources, les émissions de France 5 Education (www.curiosphere.tv).

Certains sites, spécialisés dans les domaines de l'image vidéo, sont très réactifs par rapport aux événements (utiliser le moteur de recherche avec les principaux mots clefs), les plus connus et utilisés sont : DailyMotion : www.dailymotion.com/fr et You tube : www.youtube.com

Signalons aussi l'émission radiodiffusée Planète Terre animée par Sylvain Kahn sur France Culture. Elle est accompagnée d'un blog qui pourra faire preuve d'une intéressante réactivité événementielle :


Toujours du côté de la "planète média", signalons aussi, par exemple, les sites de France 24 (www.france24.com/fr) ou celui de Radio France international / RFI (www.rfi.fr), qui proposent de nombreux reportages ou des dossiers d'intérêt géographique pour une approche sensible et vivante des territoires.

L'enseignant de géographie pourra aussi s'appuyer sur différentes formes de mutualisation disponibles dans sa profession. La plupart du temps il est possible de s'abonner aux lettres d'information, souvent réactives, de ces différents supports. Ainsi, par exemple :

Le degré de validation scientifique de ces ressources, qui sont souvent par ailleurs croisées, doit être évalué par l'enseignant, par l'usager.

Pour analyser une situation de réalisation d'un risque, à titre méthodologique, on pourra s'inspirer des ressources suivantes sur Géoconfluences (nouvelles fenêtres) :

Deux exemples de compilation de ressources :

C'est en compilant ces différentes ressources que nous pouvons proposer deux sélections, à titre d'exemple et de démarche générale. Certaines de ces ressources se recoupent, il y a donc des effets de redondance.

1) la tempête Xynthia, 28 février 2010

La tempête Xynthia, la plus violente en France depuis 1999, a atteint le littoral atlantique dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 février avant de poursuivre sa route vers la Manche et la mer du Nord. Le bilan provisoire au 1er mars fait état de 53 morts en Vendée et Charente-Maritime.

2) Un séisme majeur à Haïti, 12 janvier 2010

Les ressources sont abondantes. On peut mentionner :

Deux sources rassemblent et classent des données aux finalités éducatives :

Et sur Wikipedia :


En annexe à ces ressources, signalons que, dans le cadre d'une page intitulée "Une saison cyclonique dévastatrice sur l'Atlantique Nord (2004) ", Géoconfluences suggérait une démarche comparée entre Haïti et les Etats-Unis confrontés à la gestion du risque. http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/breves/2004/7.htm

pour Géoconfluences le 30 mars 2010

Retour haut de page

Mise à jour :   30-03-2010

Copyright ©2002 Géoconfluences - Dgesco - ENS de Lyon - Tous droits réservés, pour un usage éducatif ou privé mais non commercial

Actions sur le document