Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Aérien (transport), aéroport

Aérien (transport), aéroport

Publié le 11/03/2013

Un aéroport est une infrastructure réservée à l'atterrissage et au décollage des avions qui peuvent transporter du fret (avions-cargos) ou des passagers. L'emprise au sol d'un aéroport est importante : pistes, aérogare, tour de contrôle, hangars divers, mais aussi, bien souvent des "zones d'activité liées à un aéroport" (ZALA). Un aéroport génère également un certain nombre de contraintes et de nuisances :
- réservation d'un cône plus ou moins vaste de l'espace aérien destiné aux mouvements des appareils en phases d'approche et de décollage ;
- nuisances sonores importantes qui obligent, en France, à l'adoption d'un "Plan d'exposition au bruit" (PEB) ou d'un Plan de gêne sonore (PGS) pour les six principaux aéroports ;
- organisation des transports terrestres associés à son fonctionnement.
"Lieux qui concentrent de l'étendue" selon J.-C. Gray (1992), les aéroports desservent des lignes à différentes échelles, nationales et internationales. Leur activité dépend de ces liaisons : internationale, domestique, de fret (aéroport-cargo, par exemple, Vatry-en-Champagne), etc. Certains aéroports servent de pivot, d'éclatement pour le trafic des compagnies qui s'y sont implantées : il s'agit alors de hubs, plates-formes de correspondance entre lignes internationales et/ou lignes intérieures.
Les aéroports internationaux sont désormais (et davantage que les ports auxquels ils se sont en large partie substitués) les véritables portes d'accès et de sortie des territoires, et ils jouent un rôle majeur dans les mobilités. Ils constituent des "points frontière" à l'intérieur des territoires soumis à une surveillance et à un contrôle s'exerçant sur les flux humains (police de l'air et des frontières en France) afin de détecter les entrées irrégulières, sur les trafics illicites pouvant les accompagner, mais aussi destinés à prévenir la diffusion de risques sanitaires (SRAS ou autres).

L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI - ICAO www.icao.int), est la seule organisation intergouvernementale spécialisée dans le domaine aérien. Issue de la Convention de Chicago (1944 à 1947, révisée en 1983), elle en est l'organe de contrôle et de réglementation. Mais, dans ce cadre, la sécurité aérienne est du ressort de chaque État maître de son espace aérien. L'exploitation des liaisons aériennes internationales est fixée, quant à leurs modalités pratiques et commerciales, par des accords bilatéraux entre États ou, parfois, par des arrangements régionaux et ce, dans le cadre de la Convention de Chicago.
Les compagnies aériennes constituent de plus en plus des alliances qui leur permettent de rationaliser leurs offres (mutualisation des clientèles, élargissement des offres, réduction de la concurrence sur les grandes lignes), par exemple Star Alliance, Sky Team (dont Air France fait partie), etc.

Dans une perspective de tendance au renchérissement de la facture énergétique (kérosène), le secteur du transport aérien est plus particulièrement vulnérable.

Pour compléter, voir le corpus documentaire du dossier Mobilités, flux, transports