Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Énergie

Énergie

Publié le 23/05/2024
PDF

L’énergie est l’ensemble des éléments utilisés pour produire de la chaleur, de l’électricité ou du mouvement (le terme vient du grec Energeia : force en action). L’expression ressource énergétique met l’accent sur l’idée de richesse potentielle, exploitée ou non. La distinction entre matière première et source d’énergie pose toutefois problème : le même matériau, le bois par exemple, pouvant aussi bien être une matière première qu’une source d’énergie (Baud et al., 2022). On distingue aussi l’énergie primaire, libérée directement par une source d’énergie (lors de la combustion du pétrole par exemple), de l’énergie secondaire (par exemple l’électricité), obtenue par une action anthropique à partir d’une énergie primaire. Le terme d’énergie finale désigne quant à lui l’énergie utilisée pour la satisfaction des besoins des populations. Elle comprend la consommation directe de l’énergie primaire (bois pour se chauffer…) et la consommation d’énergie secondaire (électricité…) produite à partir d'une première ressource.

Essentiels aux besoins et au développement de l'humanité entière, les systèmes énergétiques évoluent au cours de l'histoire : eau, bois, charbon, électricité, hydrocarbures, etc. Deux grandes catégories de ressources énergétiques ont toujours coexisté ou alterné : renouvelables ou fossiles. Le recours aux énergies fossiles pourrait compromettre « la capacité des générations futures à répondre » à leurs besoins, à système énergétique équivalent du moins. Historiquement, le développement d'une nouvelle source d'énergie ne fait jamais disparaître les précédentes : l'essor du pétrole n'a pas fait disparaître le charbon, dont la consommation mondiale actuelle est aussi forte qu'au plus fort de l'âge industriel. De ce fait, la question énergétique est aujourd'hui très étroitement liée à celle du réchauffement climatique. Par ailleurs, la production d'énergie pouvant se faire au détriment des zones humides et des hydrosystèmes (lacs de barrage artificiels) ou des forêts (par exemple au Brésil où elles sont remplacées par des plantations d'eucalyptus destinées à la production de charbon, Morère 2018), elle est également liée à la question, plus large, des changements globaux.

L'indicateur d'intensité énergétique est défini comme le ratio de la consommation d'énergie nationale totale par unité de PIB et par an. Mais il ne tient pas compte des énergies non commerciales et souvent renouvelables qui peuvent représenter jusqu'à 90 % des consommations énergétiques des pays les plus pauvres.

Le secteur des transports de biens physiques et des personnes est particulièrement gourmand en énergie, donc source de rejets et de pollution (gaz à effet de serre, aérosols, etc.), de nuisances (emprise spatiale, bruit). La dépendance de certains modes de transport (aérien, maritime), à l'égard des sources d'approvisionnement en hydrocarbures est particulièrement forte et sans alternative disponible à court terme.

Pour tenter de réguler ces tensions, pour répondre à ces contraintes, États et collectivités s'efforcent d'adopter des dispositifs de planification. En France, pour les villes par exemple, il s'agit des plans de déplacements urbains (PDU).

(ST) 2004, dernières mises à jour : (JBB), septembre 2020, (SB et CB), mai 2024.


Références citées
Pour compléter avec Géoconfluences
Affiner les résultats par :