Vous êtes ici : Accueil Glossaire Agriculture familiale

Agriculture familiale

Publié le 04/12/2018

L'agriculture familiale est un système agraire reposant sur des exploitations de petite dimension travaillées chacune par une famille consommant une partie de sa production.

L'expression tend à remplacer d'autres termes équivalents sans être exactement synonymes : agriculture paysanne (pour insister sur la dimension sociétale majoritaire de ce système dans certaines régions du monde encore largement rurales) ou agriculture vivrière (pour insister sur l'autoconsommation).

L'agriculture familiale est très largement le fait des pays dits du Sud où elle concerne plus de la moitié des actifs. Elle occupe 2,6 milliards de la population humaine qui produisent 70 % de la production alimentaire mondiale. L'agriculture familiale n'a pas disparu des pays dits du « Nord » où elle représente une part infime de la production, mais concerne quelques millions de très petits producteurs, souvent non recensés dans la statistique agricole qui ne comptabilise que les exploitations dites professionnelles. L'agriculture familiale subsiste également sous la forme de jardins ruraux ou urbains,  ou dans le cadre d'une multiactivité pour compléter des petits revenus (retraités, ouvriers...). 

Pour la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) citée par Delfosse (2015),« l’agriculture familiale englobe toutes les activités agricoles reposant sur la famille, en relation avec de nombreux aspects du développement rural. L’agriculture familiale permet d’organiser la production agricole, forestière, halieutique, pastorale ou aquacole qui, sous la gestion d’une famille, repose essentiellement sur de la main-d’œuvre familiale, aussi bien les hommes que les femmes. ». Le Cirad précise des critères de définition : dans 81 pays étudiés, les exploitations de moins de 5 ha représentent 94 % du total, celles de moins d'un hectare, 72 % (moyenne française en 2010 : 55 ha). Le Cirad ajoute trois critères : 

  • seuls travaillent à plein temps les membres de la famille : ils ne sont pas liés par des rapports de salaire, mais par des liens domestiques. Le travail crée des liens forts entre la famille et l’exploitation ;
  • une partie de la production est consommée par la famille elle-même :les agricultures familiales alimentent, certes, les marchés, mais l'autoconsommation est aussi un produit de ce travail ;
  • le capital est familial : il est indissociable du patrimoine familial (source).


(JBB) décembre 2018.

Pour compléter

Sur Géoconfluences