Vous êtes ici : Accueil Glossaire Circulation

Circulation

Publié le 13/07/2018

En géographie, la circulation est l'une des modalités de la mobilité. Les mobilités circulatoires concernent des déplacements non linéaires, multiples et fait de retours. Alors que la mobilité a longtemps été perçue comme une somme de déplacements allant chacun d'un point A à un point B, étudier les circulations permet de repérer les retours en arrière et les choix d'itinéraires, tout en s'intéressant aux acteurs (les personnes qui se déplace mais également celles qui facilitent ou gênent ce déplacement).

Le concept de circulation est particulièrement mobilisé dans l'étude des phénomènes migratoires. Qu'il s'agisse de migrations intérieures (un rural qui s'installe à la ville, un retraité qui revient au village...) ou internationales (un Namibien parti vivre en Afrique du Sud, un Français à Londres...), le déménagement est souvent précédé de voyages plus courts et suivi de retours pour des raisons diverses : affectives, professionnelles, administratives, etc. Seules les migrations traversant des frontières fermées (le plus souvent "Sud"-"Nord") échappent à cette configuration, dans la mesure où tout retour en arrière se traduit par l'impossibilité de revenir. L'étude des itinéraires migratoires doit prendre en compte les étapes, les points d'arrêt, les retours en arrière : on tend donc à parler de migrations transnationales plutôt qu'internationales, pour souligner l'idée que les traversées de frontières sont multiples et à double sens (Bergeron et al., 2015).

La circulation est souvent associée à l'ancrage, plutôt pour combiner les deux que pour les opposer. En effet, dans des « sociétés à individus mobiles » (Stock, 2005), l'identité de chacun est autant associée à des parcours de mobilité qu'à des ancrages territoriaux à des échelles extrêmement variées dans les deux cas.

(JBB) juillet 2018

Pour compléter