Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Enclave

Enclave

Publié le 20/03/2015

Une enclave est un territoire enfermé dans un autre (de la racine latine clavis, clé ou verrou). Les enclaves existent à toutes les échelles depuis les parcelles sans accès sur la voie publique jusqu'aux parties d'États, entourées par un territoire étranger.
Une enclave est considérée comme une exclave par l'État qui en a la souveraineté. Très nombreuses autrefois, elles tendent à reculer à la faveur de traités frontaliers. Mais lorsque subsistent des désaccords frontaliers, les enclaves restent nombreuses : elles sont plus de 200 entre l'Inde et le Bangladesh. On peut distinguer des enclaves totales, comme le fut Berlin-Ouest dans la RDA et comme l'est Llivia, enclave espagnole en France, et des quasi-enclaves accessibles par un seul passage et des périclaves, accessibles à condition de franchir un territoire étranger comme on en trouve de nombreuses dans les Républiques d'Asie centrale.
À l'échelle intra-urbaine, on parle d'enclave pour désigner un espace qui fonctionne en vase clos, avec le moins de rapports possible avec le territoire qui l'entoure, jusqu'à la fermeture physique. Ce peut être le cas d'enclaves économiques, comme les zones franches, les clubs de vacances, ou d'enclaves sociales, comme les gated communities.
 

Pour compléter,
voir l'exemple de l'enclave comme mode d'urbanisation à Bangalore (Inde) :
Hortense Rouanet, Aurélie Varrel, « De Bangalore à Whitefield : trajectoire et paysages d’une région urbaine en Inde », 2015.


Mise à jour : mars 2015