Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Recomposition

Recomposition

Publié le 17/12/2021

En géographie, la recomposition désigne le réagencement dans la durée d’un espace, sous l’effet de facteurs endogènes ou exogènes. Le terme semble avoir été introduit en géographie par Martin Vanier dans le contexte de la réforme territoriale et de l’apparition des « nouveaux territoires » du début de siècle. Encore d’emploi marginal par la communauté scientifique, il est néanmoins devenu central dans l’enseignement secondaire puisque le programme 2018 de première générale demande d’étudier « les dynamiques d’un monde en recomposition ». Il fait suite au programme de seconde générale, centré sur le terme de transition. La recomposition est donc ici à comprendre comme le résultat des dynamiques liées à la transition globale.

De nombreuses situations géographiques peuvent correspondre à cette définition, ainsi la mutation d’un espace productif sous l’effet de la mondialisation (la reconversion vers les services d’une région industrielle par exemple), ou l’évolution de la composition démographique d’un espace suite à des migrations (l’espace périurbain sous l’effet de nouveaux habitants par exemple), ou encore la transformation d’un espace rural par modification de l’équilibre entre les différentes activités (pression du tourisme sur l’agriculture par exemple).

La recomposition ne permet pas toujours de montrer une situation avant et après. En effet, plusieurs processus peuvent se combiner sur des temporalités différentes : il n’est pas toujours possible d’identifier un état de référence en géographie, les espaces étant confronté à des changements permanents sur plusieurs pas de temps. Il faut aussi prendre en compte les échelles spatiales : dans un espace en recomposition économique sous l’effet d’un recul de l’industrie sur trente ans, une commune périurbaine peut très bien connaître une recomposition démographique sur une décennie.

La recomposition n’est pas un deus ex machina qui remodèle des espaces passifs et désincarnés, elle est toujours le fait d’acteurs qu’il faut identifier. L’identification des jeux d’acteurs, par exemple dans un diagramme sagittal, peut contribuer à identifier les différents processus qui sont à l’œuvre.

(JBB) novembre 2018. Dernière modification (SB et CB), décembre 2021.


Référence citée
Pour compléter

Actions sur le document

Affiner les résultats par :