Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Maladie émergente, ré-émergente

Maladie émergente, ré-émergente

Publié le 22/09/2022

Les maladies émergentes et ré-émergentes correspondent à des maladies dont l'incidence réelle augmente de façon significative pour une population donnée, sur un territoire donné.

Il peut s’agir soit de maladies nouvelles (sida), soit des maladies éradiquées qui réapparaissent (fièvre jaune), soit des maladies anciennement connues mais dont les causes ont été trouvées récemment (virus Ébola), soit des maladies nouvelles pour une zone géographique donnée (comme la maladie de Lyme en Île-de-France, ou l’obésité dans les pays émergents).

Les causes de ces émergences et ré-émergences, ainsi que leur diffusion, sont multiples mais toutes sont d’origine anthropique : la mobilité accrue des individus, l’urbanisation croissante, l’évolution des modes d’habiter, l’exploitation sans précédent des ressources naturelles, le recul des espaces forestiers et l’extension des terres agricoles, la proximité entre espèces animales domestiques et sauvages ou bien encore l’évolution des habitudes alimentaires.

Ces maladies peuvent aussi être favorisées par les effets des changements climatiques avec le déplacement de vecteurs, tels que ceux de la dengue ou du virus du Nil occidental (West Nile Virus) par exemple, sur de nouveaux territoires. Un certain nombre d'entre elles sont des zoonoses passées de l'animal à l'homme après avoir franchi la « barrière d'espèce ». Ainsi, de 1940 à 2004, on a dénombré 335 épisodes de maladies émergentes dont 60 % sont des zoonoses.

Si les maladies émergentes peuvent être des maladies infectieuses effectivement nouvelles (sida, encéphalite spongiforme bovine, grippes H1N1, H5N1, covid 19, etc.), il est d’usage de l’élargir pour inclure les maladies ré-émergentes, pour insister sur la résurgence de maladies qui semblaient éradiquées : choléra, typhus, voire tuberculose par exemple, qui résistent aux traitements antérieurs ou dont les agents pathogènes ont muté. Ces processus vont à l'encontre de l'espoir positiviste de voir un jour disparaître les maladies infectieuses et donnent plutôt crédit à la possibilité de meurtrières maladies émergentes dont la diffusion mondiale incontrôlable alimente fantasmes et œuvres de fiction. La possibilité d’une telle pandémie est devenue une réalité avec l’épidémie de covid 19 à partir de 2019.

(JBB) d’après (ST) et des éléments rédigés par Virginie Chasles, août 2022.


Pour compléter avec Géoconfluences

Actions sur le document

Affiner les résultats par :