Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Parutions Parutions : les nouveautés papier de septembre-octobre 2019

Parutions : les nouveautés papier de septembre-octobre 2019

Publié le 14/10/2019
Plusieurs ouvrages récents peuvent intéresser les enseignants sur la ville post-industrielle, les zones humides au Tchad, un atlas, la nature et la ville néolibérale, et les populismes dans le monde.
cliquez pour accéder au site de l'éditeur
Ville post-industrielle
  • Collectif Rosa Bonheur, La Ville vue d'en bas, Éditions Amsterdam, 2019.

 « Fruit d'une enquête au long cours menée dans des quartiers populaires de la ville de Roubaix, La Ville vue d’en bas analyse le caractère de centralité acquis par ces territoires pour leurs populations, dans le sillage des processus de désindustrialisation initiés dans les années 1970. »

>>> Voir aussi : Simon Edelblutte, « Reconversion industrielle ou redéveloppement territorial ? L'exemple de Thaon-les-Vosges, ancienne ville-usine textile lorraine », Géoconfluences, 2014, mis en ligne le 2 décembre 2014

cliquez pour accéder au site de l'éditeur
Zones humide et changement global, le cas du Tchad

« Reconnues comme hauts lieux de biodiversité (hot spots), les zones humides africaines sont sources de nombreux services écosystémiques. Les sociétés y mènent des activités de subsistance (pêche, agriculture, élevage, chasse, cueillette) intégrées au fonctionnement des écosystèmes. De plus en plus sollicités tout en restant très vulnérables, ces territoires jouent désormais un rôle moteur dans les économies locales et régionales, en exportant une large diversité de produits vers les villes. Or en ce début du XXIe siècle, ils cumulent les défis de l’Anthropocène – changement climatique, croissance démographique, urbanisation, mondialisation des échanges – et ceux d’une crise profonde de gouvernance. »

>>> Cinquième thème 2, des ressources limitées, à gérer et à développer ; seconde thème 1, sociétés et environnement, des équilibres fragiles ; terminale spécialité HGGSP, thème 5, l’environnement, entre exploitation et protection : un enjeu planétaire.

cliquez pour accéder au site de l'éditeur
L’atlas Mad Maps

« Planisphères déformés, reliefs inversés, frontières qui disparaissent, couleurs décalées… Attention, les 60 cartes de Mad Maps risquent bien de faire voler en éclats bon nombre de vos certitudes : le nord est-il toujours en haut ? Les continents existent-ils vraiment ? La France est-elle réellement en Europe ? Et si tout cela n’était finalement qu’une question de représentations ? »

>>> Voir aussi : Atlas, géopolitique, mondialisation : les parutions de la rentrée 2019 et Le monde en cartes : méthodologie de la cartographie chez Autrement

cliquez pour accéder au site de l'éditeur
Nature et ville néolibérale
  • Marion Ernwein. Les natures de la ville néolibérale. Une écologie politique du végétal urbain. UGA Éditions .

« Sur la base d’enquêtes de terrain menées à Genève – auprès de responsables administratifs, politiques et associatifs, de travailleurs de la nature, et de citadins-jardiniers  – il illustre la manière dont les politiques urbaines néolibérales faisant la part belle à l’événement, au managérialisme et aux partenariats publics-privés modèlent la ville vivante et le rôle qu’y jouent humains et non-humains. En détaillant le traitement réservé à différentes formes de végétaux – horticoles, vivriers, bio-divers  – l’ouvrage développe des outils conceptuels pour une écologie politique du végétal urbain. »

>>> voir aussi dans Géoconfluences : ville néolibérale (glossaire) et cet article d’Amélie Deschamps sur la nature en ville à partir du cas lyonnais.

cliquez pour accéder au site de l'éditeur
Populismes
  • Alain Dieckhoff, Christophe Jaffrelot, Élise Massicard (dir.). Populismes au pouvoir, Presses de Sciences Po, coll. L’Enjeu mondial, sept. 2019.

« […] L’Enjeu mondial se penche sur la façon dont les populistes conquièrent le pouvoir, l’exercent et le conservent. Il examine les bases sociales des « pouvoirs populistes » de même que les forces qui leur résistent. Car le populisme peut aussi n’être qu’un moment, contrecarré par de robustes institutions défendant l’État de droit. […] »

Avec des exemples  en Italie, en Pologne, au Pakistan, au Venezuela, en Thaïlande, en Israël, en Hongrie, aux Philippines, en Colombie, en Autriche, aux États-Unis, au Japon, au Sri Lanka, en Russie, en Turquie, et encore en Inde.

>>> 1ère spécialité HGGSP, thème 1, introduction, pour éviter une opposition trop manichéenne entre démocratie et totalitarisme.

 

Actions sur le document