Vous êtes ici : Accueil Informations scientifiques Dossiers régionaux Territoires européens : régions, États, Union Union européenne : état des lieux des élargissements en 2007

Territoires européens : régions, États, Union

Union européenne : état des lieux des élargissements en 2007

Publié le 16/03/2007
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, Dgesco ENS Lyon

Albanie (AL) / Allemagne (DE) / Andorre (AD) / Autriche (AT) / Belarus (BY) / Belgique (BE) / Bosnie-Herzégovine (BA) / Bulgarie (BG) / Chypre (CY) / Croatie (HR) / Danemark (DK) / Espagne (ES) / Estonie (EE) / Faroe (FO) / Finlande (FI) /France (FR) / Gibraltar (GI) / Grande-Bretagne (UK, GB) / Grèce (GR) / Hongrie (HU) Irlande (IE) /Islande (IS) /Italie (IT) / Lettonie (LT) /Lituanie (LV) /Liechtenstein (LI) /Luxembourg (LU) / Macédoine (MK) / Malte (MT) / Moldavie (MD) / Monaco (MC) / Montenegro (ME) / Norvège (NO) / Pays-Bas (NL) / Pologne (PO) / Portugal (PT) / République Tchèque (CZ) / Roumanie (RO) / San-Marino (SM) / Slovaquie (SK) / Slovénie (SI) / Suède (SE) / Suisse (CH) / Russie (RU) / Ukraine (UA) / Yougoslavie (République Fédérale de) (YU)

 

Aux termes de l'Article 49 du Traité sur l'Union européenne, "Tout État européen qui respecte les principes de la liberté, de la démocratie, du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, ainsi que l'état de droit, principes qui sont communs aux États membres, peut demander à devenir membre de l'Union" (Article 6.1 TEU). Depuis le Conseil européen de Copenhague de 1993, trois critères doivent être réunis pour qu'un pays puisse adhérer à l'UE : maintenir des institutions stables, avoir une économie de marché ouverte et concurrentielle et souscrire aux objectifs de l'Union politique, économique et monétaire.

L'UE propose aux pays candidats (actuels et potentiels) une aide financière spécifiquement ciblée afin de soutenir leurs efforts de réformes politiques, économiques et institutionnelles. Un instrument d'aide de préadhésion (IAP), entré en vigueur le 1er janvier 2007, rassemble en un seul outil ciblé tous les mécanismes de soutien à la préadhésion.

La situation en 2007

Les négociations d'adhésion avec la Croatie et la Turquie ont été officiellement engagées en 2005 et la même année, le Conseil européen a octroyé aussi le statut de pays candidat à la Macédoine.

  • La Croatie devait adhérer en 2007. Cette perspective a été retardée du fait d'une coopération jugée insuffisante avec le Tribunal pénal international sur l'ex-Yougoslavie.
  • La Turquie, pays associé à l'UE depuis 1963, a formulé une demande d'adhésion en 1987 pour être officiellement reconnue candidate à l'adhésion le 10 décembre 1999 au Sommet européen d'Helsinki.
  • Les négociations avec la Macédoine pourraient aller plus vite qu'avec la Turquie.

 

La plupart des autres pays des Balkans auraient vocation à être candidats.

Cinq pays sont considérés par la Commission comme des candidats potentiels : l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, la Serbie et le Monténégro.

La Suisse, la Norvège et l'Islande ne sont pas membres de l'Union européenne bien qu'ils répondent à l'essentiel des critères de Copenhague. La Norvège a refusé par deux fois d'adhérer à l'issue de référendums, en 1972 et en 1994. La Suisse a aussi rejeté cette perspective en 1992 et en 2001 où un référendum d'initiative populaire a rejeté l'idée d'une réouverture rapide des négociations.

Les économies des ces trois pays sont cependant fortement intégrées à celle de l'Union. De nombreuses conventions bilatérales unissent la Suisse et l'UE assurant une intégration économique poussée malgré certains thèmes de litige et divergences : la question du secret bancaire suisse, les politiques agricoles et environnementales. L'adhésion de la Suisse à l'espace Schengen a été acquise en 2005 et deviendra effective en 2008.

La Norvège et l'Islande sont aussi très liées à l'UE et sont membres de l'espace Schengen. Reste un thème majeur de litige avec l'UE : la gestion des ressources halieutiques.

Voir :

 

Le glissement vers l'Est

D'après un document du site ESPON (European spatial planning observatory network - Observatoire en Réseau de l'Aménagement du Territoire Européen - ORATE) - Des études sur l'espace européen, sur son aménagement à différentes échelles et l'effet des politiques européennes de cohésion économique, sociale et territoriale : www.espon.lu

Le centre de gravité géographique de l'actuelle UE est situé dans la municipalité allemande de Hohenseden, dans le Lander de Saxe-Anhalt près de Magdeburg.

Au temps de l'Europe à 6, le centre de gravité était placé sur la commune de Saint-Gervais-les-Bains (département de Haute Savoie).

Ainsi, à travers les élargissements successifs jusqu'à 25, le centre de gravité de la communauté européenne s'est déplacé d'environ 1 450 km et son altitude moyenne est passée de 1877 m à 46 m seulement.

De 1958 à 2004, la Communauté, devenue l'Union européenne, est passée de 6 (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas) à 25 États membres à l'issue de cinq élargissements successifs :

  • 1973, Danemark, Irlande et Royaume-Uni,
  • 1981, Grèce,
  • 1986, Espagne et Portugal,
  • 1995, Autriche, Finlande et Suède,
  • 2004, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Malte et Chypre.

 

En 2007, Bulgarie et Roumanie rejoignaient l'UE à leur tour portant à 27 le nombre des États membres.

Étapes
Superficie communautaire
(1 000 km2)
Commune du centre de gravité
NUTS 3 correspondante
NUTS 2
correspondante
à 6
1 269
Saint-Gervais-les-Bains
Haute-Savoie
Rhône-Alpes
à 9
1 626
Fere-campenoise
Marne
Champagne-Ardenne
à 10
1 758
Horgenzell
Ravensburg
Tübingen
à 15
3 154
Ribbesbüttel
Gifhorn
Braunschweig
à 25
3 893
Hohenseden
Jerichower Land
Magdeburg

Ce glissement général vers le Nord-Est, à la faveur des élargissements successifs, a différentes conséquences parmi lesquelles :

  • des modifications géopolitiques globales : frontière repoussée, nouveaux voisinages (Russie, États balkaniques, mer Noire), nouveaux jeux d'acteurs et nouveaux rapports de force,
  • de nouvelles composantes culturelles : linguistiques, religieuses, etc.,
  • des enjeux territoriaux : place, dans l'Union en évolution, des régions occidentales, et plus particulièrement atlantiques ; enjeux des transports transeuropéens dans un marché unique élargi.

 

Sélection documentaire, organisation et réalisation de la page web : Sylviane Tabarly

Retour en haut de page
Retour haut de page

Mise à jour :   16-03-2007

 


Copyright ©2002 Géoconfluences - Dgesco - ENS de Lyon - Tous droits réservés, pour un usage éducatif ou privé mais non commercial
Actions sur le document