Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Pôles

Pôles

Publié le 15/02/2013

Au-delà des pôles "géographiques" servant de repères sur la planète, la notion, en partie dérivée du champ de l'économie, désigne des centres de production ou d'organisation de la production ayant des effets d'attraction et d'entraînement sur les espaces qui les entourent. Les pôles ont vocation à polariser une région, un État, voire l'espace mondial.
Un espace multipolaire est un espace soumis aux effets conjugués de plusieurs pôles. Un pôle ou un ensemble multipolaire contrôle une aire sur laquelle il exerce sa puissance (aire de puissance).

Un pôle de croissance repose sur l'existence d'une (ou plusieurs) unité dominante et motrice qui entraîne et favorise le développement économique, la modification des structures de production. Le concept a été développé par l'économiste François Perroux dans le cadre des théories de la croissance et de la polarisation et il s'appuie sur les processus d'impulsion, de diffusion quantitative et qualitative. Ces unités motrices sont localisées ou territorialisées, "agglomérées" (regroupées) à d'autres entreprises sur un territoire, d'où la double dimension économique et spatiale du pôle de croissance. La polarisation « s’opère par concentration de moyens en des points de croissance dans l’espace où irradient ensemble des faisceaux d’échanges » (F. Perroux, 1955)
Les pôles ou noeuds concentrent les moyens logistiques, les flux. Les relations entre le pôle et l'espace qui l'entoure peuvent être pensées en termes de gravité, selon des modèles gravitaires. L'effet, à plus long terme, des télécommunications et des TIC sur ces dynamiques de polarisation est l'objet de débats.

La notion de technopôle (nom masculin) est apparue vers 1970, à l'initiative de la DATAR, comme application de ces théories. Un technopôle réunit, sur un site le plus souvent suburbain, des activités qui ont en commun de recourir à des technologies innovantes sur des thématiques communes (génie génétique et biotechnologies, informatique, sciences de la matière par ex.). S'y trouvent rassemblés des centres universitaires ou de recherche, des entreprises (souvent petites ou moyennes, formant "pépinières"). L'objectif est de faciliter les transferts de technologie, la "fertilisation croisée" entre tous ces acteurs. Animation et mise en réseau des compétences, création d’entreprises innovantes, promotion du territoire : telles sont les différentes composantes de la dynamique technopolitaine.
La notion de technopoles (nom féminin), apparue dans les années 1980, s'applique à des territoires urbains plus vastes que les technopôles. Elles résultent également des volontés locales de dynamiser les territoires par l'innovation. Depuis trente ans, les technopoles entretiennent dans ce but des partenariats novateurs entre collectivités, CCI et Universités. On cite régulièrement l’exemple de Montpellier ("la surdouée") comme modèle de technopole.
À ces dispositifs, il faut à présent ajouter les "pôles de compétitivité", décidés par le Comité interministériel de l’aménagement et du développement du territoire (CIADT) du 14 septembre 2004, pour répondre aux incitations de la "stratégie de Lisbonne" de l'UE. Le 12 juillet 2005, 67 Pôles de compétitivité ont été présélectionnés. Ils réunissent sur un territoire bien identifié et sur une thématique ciblée, des entreprises, des centres de recherche et des établissements de formation.
Le terme de pôle a aussi été employé, à propos des pôles de conversion industrielle.

Pour compléter :
- dans le corpus documentaire de ce dossier, "Les pôles de compétitivité, nouveaux venus des dynamiques territoriales en France" (Industrie, recherche et innovation : de nouvelles dynamiques territoriales)
- L'entrée Recherche et développement du glossaire Territoires européens : régions, États, Union

- Le glossaire de la DATAR sur les systèmes productifs localisés : http://www.datar.gouv.fr/sites/default/files/datar/glossairespl.pdf
- Site ministériel dédié à la promotion et au développement des pôles de compétitivité : www.competitivite.gouv.fr
- Retis, le réseau français de l'innovation : http://www.retis-innovation.fr/
- Journal du CNRS :
> Les grandes vallées technologiques françaises (juin 2005) : www2.cnrs.fr/presse/journal/2251.htm
> Opticsvalley en région Île-de-France (avril 2005) : www2.cnrs.fr/presse/journal/2096.htm

Mise à jour : février 2014


Corrélats :

Aire / Centres et centralité / État / Gouvernance / Métropolisation / Mondialisation /