Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises)

TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises)

Publié le 20/01/2017

Les TAAF, Terres Australes et Antarctiques Françaises, sont un ensemble de territoires ultramarins français inhabités et dispersés dans l'hémisphère Sud. Leur statut est fixé par une loi de 1955 et a été réorganisé par un décret de 2008. En raison de l'absence d'habitant permanent, les TAAF ne sont représentées par aucun élu. Elles sont placées sous l'autorité du préfet des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). C'est lui y représente l'État et le gouvernement, et qui délivre par exemple les autorisation spéciales d'y accéder, puisque leur fréquentation est normalement réservée aux scientifiques et aux militaires. Les scientifiques y étudient la biodiversité : notamment des tortues géantes et des oiseaux de mer, l'ensemble des TAAF sont classées réserve naturelle depuis 2006. Des stations météorologiques y sont également installées.

Les TAAF sont constituées de cinq districts : Terre Adélie, îles Éparses, Crozet, Kerguelen et Amsterdam Saint-Paul. Les îles Éparses correspondent aux îles inhabitées du canal du Mozambique, qui sépare Madagascar du continent africain : Europa, Bassas da India, Juan de Nova, et les îles Glorieuses, auxquelles il faut ajouter Tromelin dans l'océan Indien, co-gérée par la France et Maurice.

 
L'île Tromelin, dans l'océan Indien

Source : TAAFBenoît Gysembergh, août 2010, image libre de droits

 

 

Les TAAF contribuent à donner à la France le contrôle d'une ZEE de onze millions de km², la deuxième du monde en superficie après celle des États-Unis. Ces immensités océaniques sont peu exploitées mais sont supposées recéler d'importantes ressources, comme les nodules polymétalliques, des concrétions de métaux rares posés sur le fond.

Pour compléter : 

 

Mise à jour : janvier 2017