Vous êtes ici : Accueil Glossaire Taiwan (République de Chine - RDC)

Taiwan (République de Chine - RDC)

Publié le 26/02/2013

Une autre Chine, dont l'indépendance de fait n'est pas reconnue par la communauté internationale, la RPC, devenue membre permanent du Conseil de sécurité, s'y opposant. L'insularité de Taiwan (ex Formose) a facilité la survie du régime du Kouomintang (KMT), parti nationaliste de Tchang Kai Chek (Jiang Jieshi) vaincu par le Parti Communiste Chinois en 1949. Depuis les années 1980, Taiwan a progressé régulièrement sur la voie de la démocratie par le biais d'élections libres, par la tenue d'élections présidentielles au suffrage universel direct, par la garantie constitutionnelle des libertés civiles, et par la garantie de la liberté d'expression. Si Pékin tolère de facto la souveraineté taiwanaise, il ne pourrait accepter de voir l'île formellement indépendante. De son côté, le KMT a toujours défendu le principe d'une Chine unique en dépit de son hostilité historique au communisme chinois.

La RPC revendique, depuis 1949, l'intégration de Taiwan selon le principe "un pays, deux systèmes". Les relations entre les deux entités passent par des phases de tension et des tentatives de rapprochement. L'espace frontalier qui les sépare est une des zones à risque géopolitique majeure de la planète. De manière fluctuante, des processus de rapprochement sont parfois perceptibles, tout particulièrement dans le champ de l'économie mais la question taïwanaise est au cœur des jeux d'alliance en Asie orientale et dans le monde. Les deux entités ont signé, le 15 décembre 2008, une série d'accords sur le transport aérien et maritime direct et sur les services postaux. Auparavant, les liaisons aériennes, maritimes et postales régulières devaient passer par un endroit tiers qui était habituellement Hongkong.

Notons que Taiwan n'étant pas reconnu comme État souverain à l'ONU, il ne figure pas dans les bases de données statistiques internationales du système onusien. Il en va différemment pour les sources statistiques indépendantes. Ainsi, Taiwan, "État fantôme", est-il en marge du système de veille épidémiologique mondial de l'OMS : un handicap dans les temps d'épidémies sans frontières (celle du SRAS par exemple).

Pour prolonger, compléter :
- un article de Stéphane Corcuff : Taiwan, naissance des frontières d'une démocratie insulaire
- Quelle reconnaissance internationale pour le régime de Taipei ? (en pop-up)

Mise à jour : janvier 2010