Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Ville durable

Ville durable

Publié le 29/01/2013

Le concept de ville durable désigne une ville qui cherche, en application des principes du développement durable, à prendre en compte dans ses aménagements et son fonctionnement les enjeux sociaux, économiques et environnementaux : « économiquement viable, socialement vivable et respectueuse de l’environnement, cette version urbaine du développement durable reprend les trois piliers de ce dernier en y ajoutant la participation citoyenne » (Boyer et Tommasi, 2018).

La notion de ville durable permet alors de prendre en compte et d’agir à l’échelle locale, celle de la ville ou du quartier, sur des problèmes globaux (Emelianoff, 2007) que sont notamment ceux de l’artificialisation des sols, des nuisances environnementales ou encore de la pollution.

Différentes réponses sont apportées à ces problèmes, parmi lesquelles la réintégration de la nature en ville pour la sauvegarde de l’environnement, d’où le terme de « ville verte » parfois utilisé pour parler de la ville durable. La valorisation du jardinage urbain participatif, en est l’une des facettes (Deschamps, 2019)

Néanmoins, malgré ses objectifs affichés, la ville durable reste pour de nombreux auteurs un projet utopique dont les réalisations concrètes sont encore très peu visibles. Ainsi certains reprochent-ils le fait que les inégalités environnementales ne sont pas réellement abordées (Cook et Swyngedouw, 2014 ; Theys et Emelianoff, 2001), que la mixité sociale souhaitée se traduit plutôt par des mouvements de gentrification (Béal, 2011), et que le discours véhiculé sur la nature conduit à la création d’une vision unique et simpliste de la nature qu’il s’agirait de sauvegarder (Cook et Swyngedouw, 2014). 

Par ailleurs, certains auteurs s’interrogent sur la réelle possibilité d’un « capitalisme vert », c’est-à-dire sur la compatibilité effective du système économique et social actuel et les exigences liées à la volonté d’agir au vu de l’urgence sociale et environnementale. Les plus radicaux voient seulement dans le concept de « ville durable » une mutation du système capitaliste pour assurer sa pérennité (Andrieu et Beaurain, 2016).

(LF) décembre 2020.

Source principale
  • Chloé Tommasi et Anne-Lise Boyer, « La ville durable », Géoconfluences, novembre 2018.
Références citées
  • Andrieu Marc, Beaurain Christophe, 2016, « La ville durable comme fard de la ville néo-libérale ? », Revue du MAUSS permanente.
  • Béal Vincent, 2011, « Ville durable et justice sociale. Ce que le développement durable nous dit de la production de l’urbain », in Béal Vincent, Gauthier Mario, Pinson Gilles (dir.), Le développement durable changera-t-il la ville? Le regard des sciences sociales, Saint-Étienne, Publications de l’université de Saint-Étienne, p. 239‑259.
  • Emelianoff Cyria, 2007, « La ville durable : l’hypothèse d’un tournant urbanistique en Europe », L’Information géographique, 71(3), p. 48‑65.
  • Cook Ian R., Swyngedouw Erik, 2014, “Cities, Nature and Sustainability”, in Paddison Ronan, McCann Eugene (dir.), Cities and Social Change: Encounters with Contemporary Urbanism, Londres, SAGE Publications, p. 168‑185.
  • Deschamps Amélie, « Aménager la ville par le jardinage : la végétalisation participative de Lyon », Géoconfluences, juin 2019.
  • Theys Jacques, Emelianoff Cyria, 2001, « Les contradictions de la ville durable », Le Débat, 113, p. 122‑135.
Pour compléter
Affiner les résultats par :