Dossier : Mobilités, flux et transports

Introduction

Publié le 25/10/2019
Auteur(s) : Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Florence Nussbaum, Agrégée et docteure en géographie, responsable scientifique de Géoconfluences - ENS de Lyon, Université de Lyon
Mobilités, flux et transports : 15 ans après, des thématiques toujours d’actualité

Les mobilités sont l’une des dimensions fondamentales de la géographie contemporaine, et en retour la géographie est l’une des disciplines qui peut le mieux, par ses démarches et ses outils, contribuer à l’étude des mobilités. Cette étude des mobilités par la géographie passe notamment par l’analyse multiscalaire : la mobilité engage toutes les échelles du local au mondial, sans oublier toute une gamme d’échelles intermédiaires. Elle passe aussi par la représentation graphique, du cartogramme de flux à la cartographie sensible des parcours migratoires. Le titre de ce dossier, en associant la mobilité (nécessairement humaine) aux flux et aux transports (qui peuvent aussi être de marchandises ou immatériels), permet de s’interroger sur la manière dont l’espace est fait par ce qui se déplace, et pas seulement par ce qui est ou par ce qui reste. Dans un Monde interrelié, dans des sociétés hypermobiles, le déplacement de personnes, de biens et de données, contribue à la construction de l’espace ; affirmer cette importance récente et croissante ne revient pas pour autant à nier les ancrages, l’importance des choix de localisation, ou les attachements au lieu : au contraire, l’étude de ce qui se déplace permet aussi de voir en négatif ce qui est immobile.

Ce dossier mobilités, flux et transports a été inauguré en novembre 2004, un an après le lancement de Géoconfluences. Les articles les plus anciens (jusqu’à 2013) sont encore disponibles dans les archives du dossier. Si les faits sont datés, les réflexions qui y sont développées peuvent continuer de se révéler éclairantes, d’autant que ces textes ont aujourd’hui une valeur épistémologique. Le texte d’Emmanuelle Bonerandi, « De la mobilité en géographie » (2004), qui relèverait aujourd’hui de notre rubrique « Notion en débat », continue de donner de façon claire et synthétique des définitions toujours pertinentes. Le dossier propose aussi un glossaire dont les termes sont toujours d’actualité et qui ont été complétés et mis à jour au fil du temps.

S’il nous a semblé utile de rouvrir ce dossier en 2019, pour y insérer des articles récents, c’est parce que le thème qu’il embrasse n’a rien perdu de son intérêt. Au contraire il couvre un champ de connaissances toujours plus vaste et diversifié. On le retrouve ainsi dans de nombreux textes publiés récemment sur Géoconfluences en dehors de ce dossier, qui sont référencés dans cette bibliographie indicative.

 

Jean-Benoît Bouron et Florence Nussbaum, octobre 2019.

 

Actions sur le document