Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Réhabilitation urbaine, restauration urbaine

Réhabilitation urbaine, restauration urbaine

Publié le 25/03/2022

>>> Ne pas confondre avec : rénovation urbaine, renouvellement urbain

En urbanisme et en architecture, le terme de restauration implique le retour d’un bâtiment, voire d’un quartier, à son état originel. Cette politique, fréquente en architecture, l’est beaucoup moins en urbanisme et est réservée à quelques cas à forte valeur patrimoniale.

La réhabilitation urbaine consiste à rénover sans détruire, sans raser, à la différence de la rénovation. Elle suppose le respect du caractère architectural des bâtiments et du quartier concerné. Il s'agit parfois de « trompe l'œil » : la façade extérieure respecte les apparences d'un bâtiment qui est entièrement restructuré, réaffecté, à la différence de la restauration impliquant un retour à l'état initial.

Une telle opération de réhabilitation a par exemple eu lieu dans le quartier des Docks à Marseille, et elle s’est accompagnée d’une reconversion fonctionnelle en un quartier de bureaux et de commerces. Souvent coûteuses, les opérations de réhabilitation bénéficient, en France, de financements et d'encadrements dédiés tels que ceux de l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) et autres dispositifs spécifiques (PACT-ARIM, ZPPAU, etc.).

Article d’origine de (ST) 2005, réécrit par (SB et CB) en novembre 2021. Dernière modification (JBB), janvier 2022.


Pour compléter avec Géoconfluences

Actions sur le document

Affiner les résultats par :