Vous êtes ici : Accueil

Ressources de géographie pour les enseignants

Dernières publications
plan-loup Le retour du loup a déclenché un conflit socio-environnemental qui a déjà fait l'objet d'une littérature abondante. Quelles ont été les réponses des pouvoirs publics à ces tensions ? Outre un comptage précis des individus, l'une d'elles a consisté à la mise en place d'un plan national qui associe indemnisation des éleveurs et protection du loup. mesurer-les-zee Les ZEE sont des espaces maritimes où un État exerce des droits d'exploitation sur les ressources, d'où les convoitises qu'elles suscitent. Leur délimitation initiée en 1982 n'est pas achevée, ce qui complique leur mesure. D'autant qu'il faut distinguer le domaine marin (sol et sous-sol de la mer) et l’espace maritime (surface de la mer et « colonne d’eau »). Des outils existent cependant pour obtenir des données sur la superficie des ZEE, État par État. benhammou-marion-ours-polaire L'ours polaire est devenu le symbole d'une biodiversité en péril et surtout du réchauffement climatique. Pourtant, sa protection se retrouve mêlée à des enjeux géopolitiques anciens et contemporains dans un territoire, l'Arctique, disputé par les 5 nations circumpolaires (États-Unis, Canada, Danemark, Norvège et Russie). Les ONG environnementales internationalisent la question de la protection de l'ours et de son milieu, sans être toujours conscientes de l'instrumentalisation de l'animal. De même, elles n'appréhendent pas toujours à sa juste mesure le rôle géopolitique local des peuples autochtones. paris-saclay Décidée par l’État de longue date, la création d’un pôle de recherche de grande ampleur au sud-ouest de l’agglomération parisienne reflète bien l’insertion des systèmes productifs français dans la mondialisation. L’étude de ce projet de cluster de rang mondial illustre des choix stratégiques qui sont aussi géopolitiques, dans un contexte de spécialisation économique croissante des territoires. eau-australie-tasmanie Dans un vaste pays marqué par une distribution très inégale de la ressource en eau, la Tasmanie est un cas à part : arrosée et agricole, elle a beaucoup misé sur l'hydroélectricité, jusqu'à ce qu'une controverse soulève les défenseurs écologistes de la wilderness australienne. Ce conflit, sans avoir affecté la gestion de l'eau en Australie, est devenu le symbole de l'émergence de l'environnement comme enjeu politique et juridique. Par ailleurs, il a profondément marqué la société tasmanienne et continue encore aujourd'hui à façonner le territoire. doubai-canal-ville-mondiale La construction d'un canal reliant le centre de Doubaï et le golfe Arabo-persique est une nouvelle occasion pour la ville de mettre en scène son urbanisme effréné et ultra-moderne. Contribuant à sa mise en tourisme, ce projet est l'un des aspects d'une politique visant à faire de la cité-État une ville mondiale. Les aspects environnementaux s'en trouvent relégués au second plan, au risque de céder au greenwashing.

Notion à la une

Notion à la une : biodiversité

Notion à la une : biodiversité

La description et le classement de la diversité du vivant ont une histoire, marquée par le tournant de la révolution darwinienne. Malgré le rythme rapide des découvertes d'espèces, seule une (...)

Publié le 24/05/2017

Auteur(s) : Laurent Godet


Carte à la une

Carte à la une : Mossoul, le patrimoine détruit d'une ville en guerre

Carte à la une : Mossoul, le patrimoine détruit d'une ville en guerre

La carte du patrimoine détruit par Daech à Mossoul montre la frénésie de l'organisation terroriste à effacer le patrimoine historique et culturel de la ville. Le cartographe explique la méthode (...)

Publié le 06/04/2017

Auteur(s) : Dario Ingiusto


Image à la une

Image à la une : Le jardin et la tente : « habiter » un camp de réfugiés

Image à la une : Le jardin et la tente : « habiter » un camp de réfugiés

Dans le camp de réfugiés de Katsikas en Grèce, un habitant défie les conditions de vie difficiles en cultivant son jardin. Il pose la question de ce que signifie « habiter », au sens (...)

Publié le 15/03/2017

Auteur(s) : Louise Schreyers