Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Conteneur, conteneurisation

Conteneur, conteneurisation

Publié le 08/04/2021

Les conteneurs sont des boîtes métalliques de dimensions normalisées, de 20 ou 40 pieds de long (6 ou 12 m) dont l'utilisation pour le groupage de marchandises a été imaginée en 1956 par un ancien camionneur américain, Malcolm McLean, fondateur de l'entreprise Sea Land. Des conteneurs en bois existaient en Europe avant la Seconde guerre mondiale, mais l'utilisation de l'acier, la standardisation des dimensions par l'ISO et l'adoption des conteneurs par l'armée américaine pour sa logistique pendant la guerre du Vietnam ont favorisé sa généralisation à partir des années 1970. 

Leur usage s'est étendu à tous les modes de transport et il en existe aujourd'hui différents types, en fonction de leur utilisation : conteneur standard, conteneur réfrigéré, conteneur citerne. Leurs normes techniques répondent à des conventions douanières internationales. Les grands ports, les plates-formes multimodales ont dû s'adapter aux normes imposées par la conteneurisation : systèmes de manutention, aires de stockage suffisantes. L'unité de mesure permettant de quantifier le transport de conteneurs quelle que soit leur taille est l'équivalent vingt pieds (EVP)

La tendance est depuis 30 ans à la conteneurisation du transport des marchandises diverses, mais aussi de certaines marchandises traditionnellement transportées en vrac, avec un rythme de croissance de 7 à 8 % par an. Aujourd’hui, la plupart des lignes régulières sont des services conteneurisés. En effet, la conteneurisation offre trois avantages décisifs : une très forte productivité lors des manutentions portuaires, des économies d’échelle permises par la taille croissante des navires et l’intermodalité qui consiste à transporter la marchandise de porte à porte à l’intérieur du même conteneur sans rupture de charge. La conteneurisation est devenue l’épine dorsale de la mondialisation.

Document 2. Commerce mondial par conteneurs en EVP, 1996-2020
bar

Commerce mondial par conteneurs, 1996-2020

 

1996;1998;2000;2002;2004;2006;2008;2010;2012;2014;2016;2018;2020

Équivalent vingt pieds;Année

false

 

Monde

46500000;48800000;62900000;70500000;81800000;91100000;102700000;109600000;121100000;131100000;136584133;150309403;143263682

false

#005879

 

En 2014, le trafic mondial de conteneurs s'élevait à 680 millions d'EVP représentant 90 % du trafic maritime de marchandises. Le classement mondial des ports à conteneurs depuis 1970 montre très clairement le basculement du trafic depuis les façades nord-américaines et surtout européennes vers les façades est-asiatiques, notamment chinoise.

graphique classement ports à conteneur monde Rotterdam Shanghai 1970 1990 20002020 2019  

La tendance récente en architecture et en urbanisme est à la conteneurisation de l'habitat. L'aspect modulaire du conteneur permet d'en faire des unités d'habitation dans une logique que n'aurait pas renié les architectes de la charte d'Athènes. Sa légèreté et la facilité à l'empiler permet aussi de laisser libre cours à l'imagination des concepteurs. Cette tendance peut être critiquée en tant qu'elle cristallise les effets de la pénurie de logements plus qu'elle ne la résoud.

D'après un article du Monde (2021), de très nombreux conteneurs tombent à la mer, notamment en raison de la concurrence très forte entre armateurs et entre ports (l'accélération des cadences entraînant des prises de risques ou des arrimages bâclés). L'ONG Robin des Bois estime à plusieurs dizaines de milliers le nombre de conteneurs tombés à la mer, chacun représentant jusqu'à trente tonnes de déchets. Les conséquences sont désastreuses pour les milieux marins comme pour la navigation, car un conteneur peut flotter plusieurs semaines avant de couler, représentant alors un danger.

(Coll.) dernière mise à jour : novembre 2020.


Pour compléter

 

 

Actions sur le document

Affiner les résultats par :