Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Indicateurs

Indicateurs

Publié le 29/01/2013

D'une manière générale, un indicateur remplit deux fonctions principales : la synthèse des nombreux paramètres normalement nécessaires pour rendre compte d'une situation ; la simplification de la compréhension et de l'interprétation des résultats pour l'utilisateur.

Indicateurs du développement durable | Indicateurs de santé
 

Indicateurs du développement durable


Initialement définis à l'échelle des pays, les indicateurs du développement durable sont maintenant aussi bien utilisés pour les collectivités locales que pour les entreprises. La Commission du développement durable de l'ONU (CDD) a soumis 132 indicateurs à la discussion internationale. Ils étaient classés en "indicateurs de pression", "indicateurs d'état" et "indicateurs de réponse" et répartis en thèmes. L'Union européenne en a retenu 40 jugés adaptés à la situation européenne. À l'usage, le découpage pression/état/réponse a été abandonné au profit d'un classement autour des quatre "piliers" du développement durable : économique, social, environnement et institutions.
De nos jours, on assiste à une profusion d'indicateurs économiques, sociaux et environnementaux qui tentent d'évaluer, de mesurer tout à la fois le développement et le bien-être (et/ou le bonheur).

Voir le site jumeau SES ENS : Peut-on mesurer le bonheur ? Réflexions sur les indicateurs de bien-être. http://ses.ens-lsh.fr/1215975818135/0/fiche___article/&RH=SES

Sur le même thème, voir le glossaire Le développement durable, approches géographiques

Mise à jour : juillet 2004
 

Indicateurs de santé


Les indicateurs de santé sont des variables quantitatives ou qualitatives qui mesurent le niveau ou les variations de l'état de santé des individus ou des groupes. Les principaux s'appliquent à l'espérance de vie, la mortalité, la morbidité, aux facteurs de risque, à des caractéristiques environnementales, sociales, économiques, culturelles. Ils peuvent être directs ou indirects. Ces derniers sont très nombreux et évaluent des éléments qui ne traduisent pas directement l’état de santé de la population mais dont l’amélioration a des effets bénéfiques sur celui-ci. On peut citer, par exemple, les indicateurs de conditions de vie (addictions, modes d'hébergement et qualité de vie, etc.), les indicateurs de moyens, qu’ils soient financiers  (dépenses de santé), humains (démographie et desserte médicale) ou d’équipement (lits d’hôpitaux), les indicateurs de recours aux ressources sanitaires. Les indicateurs de santé directs sont essentiellement les indicateurs de mortalité et les indicateurs de morbidité.
Il est pertinent d’utiliser ces indicateurs pour définir des problèmes de santé publique à un moment ou sur un territoire donné, pour mettre en évidence une évolution dans le temps de la santé d’une population, pour évaluer l'efficacité d’un programme de promotion ou de prévention de la santé, etc.

Sur le même thème, voir le glossaire Géographie de la santé : espaces et sociétés

Mise à jour : juin 2012