Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Situation géographique

Situation géographique

Publié le 01/10/2021

1) Dans l'acception la plus courante en géographie, la situation s'oppose au site. Le site d'un lieu renvoie à sa position topographique et géoréférencée, tandis que sa situation s'analyse dans sa relation aux autres lieux ou espaces (à différents niveaux d'échelle : local, régional, mondial

Par exemple, le site de Lyon est une confluence fluviale formant une presqu'île et surmontée par des collines. Sa situation est à un carrefour fluvial entre les vallées de la Saône et du Rhône, dans un couloir majeur de circulation (routier, ferroviaire...), bénéficiant d'une bonne connexion tant à l'Europe du Nord qu'à l'Europe méditerranéenne, quoiqu’en concurrence avec d'autres métropoles européennes de plus grande importance (Milan, Francfort...).

L’analyse d’une situation relève d'une approche relative. Les qualités d'une situation peuvent varier dans le temps : de propices elles peuvent devenir défavorables ou inversement. Elle fait intervenir l’étude :

2) Une situation géographique est également un tableau qu'on peut dresser de l'état des rapports entre les sociétés humaines et un espace donné. On appelle étude de cas l'analyse de cette situation en tenant compte notamment des rapports entre acteurs, des dynamiques des milieux en interaction avec les sociétés, de la profondeur historique des phénomènes et des jeux d'échelle

Par exemple, dans son article consacré à l’orpaillage dans le Tchad central, Géraud Magrin étudie une situation géographique particulière : les acteurs légaux et informels de l'orpaillage y sont évoqués, ainsi que les conséquences de l'orpaillage sur les sols. Les dimensions historique et multiscalaire ne sont pas oubliées avec le contexte de la ruée vers l'or sahélienne et des États fragiles de la région.

(Coll.). Dernières modifications en mai 2019, octobre 2021.


Référence citée

Actions sur le document

Affiner les résultats par :