Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 82 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLes nouvelles dynamiques du tourisme dans le monde
Pratiques touristiques
Selon l’Équipe MIT, à la différence des pratiques comportementales et d'action, le concept de pratiques touristiques prend en compte les intentionnalités, les compétences et l'intervention des normes par les acteurs ainsi que les ruses dont ils sont capables. Les pratiques ne sont alors pas seulement routinières, récursives et se déroulant dans le quotidien, mais peuvent aussi constituer des ruptures avec les normes (déviance) et avec le quotidien (recréation) et les lieux habituels et (...)
Présentielle (économie)
L'économie "présentielle" est une notion proposée par Laurent Davezies et Christophe Terrier. Elle permet d'évaluer les consommations induites par la présence de personnes sur un territoire à un moment donné en mesurant et en cumulant les absences et les présences un même jour.
L'économie présentielle s'intéresse aux mêmes secteurs que l'économie résidentielle (services à la personne, commerce, services au public...) mais en tenant compte de la population non résidente présente (...)
Produit touristique
Au sens strict, assemblage de prestations et de services (hébergement, restauration, animation, transport, excursion, visite) autour d’un site ou d’une activité particulière. Par extension, on qualifie de produit touristique une attraction touristique, un lieu équipé pour le tourisme, un type d’hébergement ou d’activité touristique, sans qu’ils fassent pour autant l’objet d’une élaboration commerciale cohérente.

Mise à jour : janvier 2011(...)
Recréation
La notion de recréation désigne l'ensemble de pratiques, de normes, d’institutions et de représentations qui se caractérise par un "relâchement des contraintes" (Elias, 1994) et des pratiques "déroutinisantes", bref une libération contrôlée du self-control quotidien. Elle est en rupture avec la sphère du quotidien, marquée par un fort auto-contrôle des émotions et un caractère récursif des pratiques.

Mise à jour : janvier 2011(...)
Représentation
Une représentation désigne une entité formelle – toujours spatiale et temporelle, matérielle et mentale, individuelle et collective – qui évoque une autre entité (appelée le référent) et favorise ainsi la cognition et l’action des individus. Toute représentation remplace quelque chose d’autre pour quelqu’un : la carte, l'image mentale, le député et la performance artistique peuvent respectivement constituer, à leur manière, une représentation d'un espace, d'un objet, d'une (...)
Réseau touristique
L'idée de réseau touristique exprime la mise en réseau des lieux par des itinéraires, reflétant des pratiques itinérantes plus ou moins influencées par des actions volontaires ("routes de / du … "). Le pays dogon, les innombrables routes des vins, les "chemins de Saint-Jacques", les réserves au Kenya, etc., en constituent des exemples.

Pour compléter, pour prolonger
- La reconnaissance de la culture du vin par l’œnotourisme espagnol (Sophie Lignon-Darmaillac)
(...)
Séjour
Le séjour désigne la durée pendant laquelle un touriste habite une destination touristique. Selon l’INSEE, les voyages se décomposent en « séjours », définis par le fait d'avoir passé au moins une nuit en un lieu fixe, et la durée des séjours est comptabilisée en nuitées. Les courts séjours d'agrément correspondent généralement à deux ou trois nuitées, quand les séjours dans une destination lointaine peuvent durer plusieurs semaines.
(ST), janvier 2011.
Pour (...)
Site touristique
Un site touristique est un lieu de passage, mais non de séjour, car il est sans fonction d’hébergement, ou à capacité d’hébergement sans commune mesure avec sa fréquentation. Il s’agit d’un type de lieu touristique créé par invention, c’est-à-dire par le regard et l’usage des touristes.
La labellisation d'un site, sa mise en tourisme, peuvent aboutir à une surfréquentation, et par ricochet à des politiques de préservation qui s'appuient elles-aussi sur les labels. Ainsi des (...)
Station touristique
Une station touristique est un lieu qui se définit par l’omniprésence de l’activité touristique, qui est créatrice du lieu et y conserve une place prépondérante : les stations touristiques sont en effet créées par et pour les touristes. À la différence du comptoir, la station est un lieu ouvert, habitée par une population permanente, dont l’activité n’est pas forcément liée au tourisme, et qui peut évoluer vers une ville à part entière (cas de la Baule).
De montagne (...)
Statistiques touristiques
Statistiques et indicateurs | statistiques officielles | statistiques urbaines | statistiques énergétiques | statistiques touristiques
La statistique du tourisme et des vacances a connu un développement relativement récent par rapport aux statistiques portant sur la population, l'emploi ou d'autres activités économiques.
Dès l'entre-deux-guerres les premiers outils de comptage des touristes sont mis en place. Mais en France, ce n'est qu'au lendemain de la Seconde guerre mondiale, (...)
Système touristique
Un système touristique synthétise un ensemble spécifique et historiquement daté de pratiques, d’acteurs et de lieux touristiques. Le système touristique est doté d’une certaine autonomie informant ainsi les lieux touristiques et les pratiques selon les règles en vigueur. On peut mettre en évidence trois systèmes successifs : le tourisme artisanal (XVIII/XIXe siècle), le tourisme industriel (XIXe siècle), le tourisme de masse diversifié (XXe siècle).
Voir : tourisme

(...)
Taux de fonction touristique / d'occupation
Le taux de fonction touristique désigne le rapport entre la capacité d’une commune en hébergement touristique (c’est-à-dire le nombre de touristes pouvant être accueillis) et le nombre de résidents permanents.
Le taux d'occupation désigne le nombre de lits occupés pendant une période donnée sur le total du type d’hébergement touristique considéré.
(ST), janvier 2011. Dernière modification en décembre 2020.
Pour compléter
- Les données de l’INSEE sur la (...)
Thermalisme
Le thermalisme renvoie à l’ensemble des activités liées à l’utilisation et à l’exploitation des eaux thermales, dans une optique de santé ou à des fins récréatives.
Le développement du thermalisme est lié aux débuts du tourisme balnéaire au milieu du XVIIIe sicèle, qui sont d’abord médicaux. En effet, le thermalisme est au cœur des mobilités de santé et permet la naissance des stations thermales, parmi lesquelles la station de Brighton en Angleterre, à l’initiative du (...)
Tourisme
Le tourisme (de l'anglais tourism, 1811 ; francisé en tourisme, 1841) est défini en géographie comme un système d’acteurs, de lieux et de pratiques permettant aux individus la recréation par le déplacement et l’habiter temporaire hors des lieux du quotidien (Knafou et Stock, 2003). La définition du tourisme, selon les normes internationales retenues par la commission statistique de l’ONU, englobe tout voyage hors du domicile habituel pour au moins une nuit et au plus un an, et (...)
Tourisme de la dernière chance (last chance tourism)
Le tourisme de la dernière chance, en anglais last chance tourism, désigne une pratique touristique morbide consistant à observer des écosystèmes qu'on sait potentiellement condamnés à disparaître à moyen terme sous l'effet des changements globaux. On parle aussi de doomsday tourism ou tourisme de l'apocalypse (Joliet et Chanteloup, 2020). Les premières occurrences de l'expression proviennent de la littérature anglophone, sous la plume de Eijgelaar et al. (2010) et de Lemelin et al. (...)
Tourisme durable
Le tourisme durable est défini par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) comme un tourisme « qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil ». En prenant en compte les injonctions du développement durable, le tourisme durable se présente alors comme une alternative aux pratiques touristiques traditionnelles de masse, et (...)
Tourisme macabre ou morbide, dark tourism
Le tourisme macabre ou morbide, traduction française du « dark tourism » est une expression dénonçant un système touristique (impliquant pratiques et acteurs) exploitant de façon indécente la notoriété négative de certains lieux. Parmi les types de lieux concernés, dont la liste varie selon les auteurs, on peut relever les lieux de catastrophes (Tchernobyl, vestiges liés au passage d’un ouragan), les lieux de détention (bagnes, camps de concentration), les lieux liés à des crimes de (...)
Tourisme sexuel
Le tourisme sexuel désigne une forme de tourisme dans laquelle le déplacement des touristes est motivé par la possibilité lors de leur séjour d’avoir des rapports sexuels dans le cadre d’un rapport marchand. Jean-François Staszak (2012) l’étudie notamment au prisme de la notion de « sexscape » (développée initialement par Denise Brennan en 2004), qui lui permet de définir quels sont les lieux de destination privilégiés pour les touristes sexuels, dont l’analyse permet de montrer (...)
Touriste
Un touriste est une personne qui se déplace entre deux emplacements géographiques pour son plaisir, hors de son lieu de vie habituel, et qui effectue au moins une nuitée sur place, ce qui le différencie de l’excursionniste qui fait l’aller-retour dans la même journée. Un touriste fréquente donc des lieux autres que les lieux de son quotidien, et y effectue des activités visant la recréation. L’identité du touriste est temporaire et non-exclusive, elle dure en effet le temps du voyage et (...)
Vacances
Les vacances désignent la période durant laquelle cessent les activités ordinaires et le travail. De vacant (« absent », « oisif »), le terme désignait initialement la période où les tribunaux s’interrompent mais son usage s’est aujourd’hui élargi. La période des vacances peut varier de quelques jours à plusieurs semaines selon ce qu’autorisent les calendriers scolaires, la législation des congés payés ou, pour les retraités et les rentiers, le bon vouloir. Dans le temps des (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :