Vous êtes ici : Accueil / Informations scientifiques / Dossiers régionaux / États-Unis : espaces de la puissance, espaces en crises / États-Unis : espaces de la puissance, espaces en crises

(Dossier) États-Unis : espaces de la puissance, espaces en crises

États-Unis : espaces de la puissance, espaces en crises

Publié le 10/01/2013
Les territoires ultramarins des États-Unis au cœur de la première ZEE mondiale
Si les États-Unis disposent de la première ZEE mondiale, c'est notamment grâce à une quinzaine de « territoires » situés dans le Pacifique et les Caraïbes. Sans être formellement des colonies, ils sont sous leur contrôle total, et leur fonction a évolué depuis leur acquisition. Ils ont encore, la plupart, un intérêt stratégique et géopolitique : ce pavage territorial hérité donne surtout aux États-Unis un levier majeur de projection de puissance et constitue une prise de gage (...)
Institutionnaliser la métropole aux États-Unis. L’expérience de Minneapolis Saint Paul (Minnesota)
La ville jumelle de Minneapolis Saint Paul, dans le Minnesota, peut être qualifiée de « métropole seconde » à l'échelle mondiale. La gouvernance de sa métropole est assurée par un Conseil métropolitain aux compétences élargies qui dépend du gouverneur de l’État fédéré. Son étude illustre le rôle que peuvent jouer les pouvoirs publics dans les processus de mondialisation et de métropolisation.
La Silicon Valley, un territoire productif au cœur de l’innovation mondiale et un levier de la puissance étatsunienne
Dans le contexte de la mondialisation des systèmes productifs, de la diversification des espaces productifs et de la métropolisation, la Silicon Valley en Californie s’est spécialisée dans les fonctions de commandement et de conception, ce qui en fait un haut-lieu de l’innovation mondiale et un levier majeur de la puissance étatsunienne dans le monde.
De « Charm City » à « Farm City » : la reconquête des espaces en déshérence par l’agriculture urbaine à Baltimore
Baltimore est confrontée à une grave crise urbaine qui la classe parmi les villes en déclin (shrinking cities). La municipalité concentre aujourd'hui ses efforts sur la réhabilitation des deux ghettos enserrant le centre-ville, East Baltimore et West Baltimore. L'une des pistes suivies est la reconversion des nombreux espaces abandonnés en sites de production agricole urbaine, moyen de lutter contre les problèmes d’accès à une alimentation de qualité ("food deserts") pour les (...)
Quand l’éducation fait son marché : ségrégation, marchandisation et néolibéralisation. L’exemple de Philadelphie
L'article montre en quoi la territorialisation de l’éducation, liée à la transition néolibérale qui met en compétition les territoires à travers une concurrence décomplexée des projets urbains, reflète mais aussi participe au renforcement de la ségrégation, notamment par la marchandisation de l’éducation. L’exemple de Philadelphie permet d’illustrer ce processus.
Le Bronx, des flammes aux fleurs : combattre les inégalités socio-spatiales et environnementales au cœur de la ville globale ?
Le sud du Bronx, à New York, a face au recul de l'investissement privé et au désengagement des autorités publiques depuis les années 1970. Le combat multiforme des populations locales, à travers leurs organisations communautaires, pour reprendre en main leur quartier a permis sinon d’inverser totalement la tendance, du moins d’enrayer le cercle vicieux. L'article montre la difficulté à construire une métropole non seulement écologiquement durable mais également socialement et (...)
Du manteau d’Arlequin au Rubik’s cube : analyser les multiples dimensions de trente années d’évolutions socio-économiques des quartiers en Californie du Sud
Cet article vise à présenter les éléments d’une typologie des dynamiques socio-économiques des quartiers dans les régions métropolitaines de Californie du Sud (Santa Barbara - San Diego - Los Angeles). Les quartiers centraux tendent à être plus divers, plus aisés, plus denses, gentrifiés. Les quartiers pauvres notamment hispaniques voient leurs conditions s'aggraver. Dans les suburbs, c’est un paysage très contrasté qui apparaît.
Le rap, miroir déformant des relations raciales dans les villes des États-Unis
Né dans les années 1970 à New York, le rap est devenu depuis deux décennies l'un des principaux segments du marché musical aux États-Unis. Si cette musique constitue un élément important du paysage culturel états-unien, elle est également un outil privilégié pour observer les processus sociaux à l’œuvre dans les villes du pays. Tant dans les imaginaires qu’il véhicule, que dans la manière dont se structurent les scènes musicales locales, se retrouve en effet la présence de (...)
Le toit végétalisé, marqueur des dynamiques de distinctions métropolitaines : le cas de Chicago
Risques littoraux et aménagement en Louisiane : les défis d’un territoire insoutenable ?
À la fin de l’été 2005, La Nouvelle-Orléans et toute la côte sud des États-Unis ont fait face à la plus coûteuse des catastrophes d’origine naturelle jamais enregistrées sur le territoire américain : l’ouragan Katrina. Dans la course entre la recherche de sécurité engagée avec de puissants moyens technologiques et financiers par les autorités et l'évolution des vulnérabilités, qu'est-ce qui l'emporte aujourd'hui ? Le paradoxe entre la puissance étatsunienne et la crise (...)
La crise de la démocratie municipale ? Le cas de Chicago
En s'appuyant sur l'exemple des élections municipales qui se sont déroulées à Chicago entre février et avril 2015, l'article analyse la crise du processus électoral municipal et de la représentation politique à l’échelle locale d’une ville nord-américaine, à travers les différentes étapes du processus électoral : l'inscription sur les listes électorales, la participation au scrutin puis le vote.
Le « triomphe » de la ville ou de la métropole ? Mise en perspective de deux débats dans le champ des études urbaines aux États-Unis
L'auteur visite le champ des études urbaines aux États-Unis et fait le constat de la diversité de positionnement théorique et idéologique des chercheurs par rapport à la question de la ville et de la métropole. Le débat aux États-Unis est bien spécifique par rapport au débat en France.
La fin des ghettos noirs ? Politiques de peuplement et recompositions socio-ethniques des métropoles américaines
Le début de XXIe siècle est marqué par la mise à mal des quartiers de relégation, au premier rang desquels figurent les ghettos afro-américains. L'auteur décrit les figures-types du ghetto noir américain puis il explique les mécanismes à l'œuvre dans le déclin des grands ghettos noirs depuis les années 1960, entre pratiques de déségrégation et « rétrécissement urbain ». Enfin, la question de la disparition annoncée du ghetto interroge le maintien de la ségrégation dans (...)
Ce que « Ferguson » révèle du racisme systémique aux États-Unis
À partir des réactions suscitées par la mort du jeune Michael Brown à Ferguson (Missouri) en août 2014, c'est sur les mécanismes du racisme institutionnel américain et les enjeux politiques et sociaux soulevés que se penche l'article. En effet, loin d’être un fait divers, ce drame est avant tout révélateur de processus de fond à l’œuvre à Ferguson et dans l'ensemble des États-Unis.
Les paradoxes de la puissance californienne
La Californie est un État marqué par l’exceptionnalité au sein de l'Union. État devenu majeur aux États-Unis, la Californie est une puissance montante dans le concert international des grandes puissances économiques. En même temps, cet État si spécifique, certes puissant et encore unifié et cohérent, est confronté à des inégalités territoriales qui constituent d’excellents révélateurs des paradoxes de la puissance californienne.
Quartiers fantômes et propriétaires invisibles. Les propriétés abandonnées, symptômes de la crise des villes américaines.
Repenser la politique ferroviaire aux États-Unis : des projets à plus ou moins grande vitesse
Les petites capitales des États-Unis, quel pouvoir ?
Le vignoble californien, vignoble de la mondialisation