Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 92 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLa France : des territoires en mutation
Recensements et statistiques
Le Recensement de la population , réalisé par l'INSEE, est un outil précieux, non seulement pour le suivi démographique et migratoire de la population française, mais aussi pour le suivi de différentes pratiques sociales et territoriales (modes d'habitat, de mobilité, etc.). Le dernier recensement a été celui de 2010. Mais, compte tenu de la lourdeur de la procédure, l'INSEE procède désormais à un recensement étalé dans le temps. Depuis janvier 2004, le recensement de la population (...)
Redéveloppement territorial
Le redéveloppement territorial est une forme de transition qui concerne un territoire en difficulté.
À la différence de la reconversion industrielle, qui désigne précisément le remplacement de l’activité industrielle disparue par une autre activité (industrielle ou non), le redéveloppement territorial consiste en une transformation totale d’un système spatial. Il comprend donc les mutations économiques mais aussi le devenir des populations qui participent à ce système tant en (...)
Réhabilitation / Restauration / Rénovation urbaine
La réhabilitation consiste à rénover sans détruire, sans raser, à la différence de la rénovation. Elle suppose le respect du caractère architectural des bâtiments et du quartier concerné. Il s'agit parfois de "trompe l'œil" : la façade extérieure respecte les apparences d'un bâtiment qui est entièrement restructuré, réaffecté, à la différence de la restauration impliquant un retour à l'état initial.
Souvent coûteuses, les opérations de réhabilitation bénéficient, en (...)
Renaissance rurale
Le terme de renaissance rurale correspond au processus de repeuplement des espaces ruraux. Ce renversement de tendance s’observe dans les campagnes de la plupart des pays industrialisés à partir des années 1970. Après des décennies, parfois un siècle, de déclin démographique, la courbe de population rurale amorce une remontée. La reprise démographique des espaces ruraux français est constatée lors de la publication des résultats du recensement de la population de 1982, en comparaison des (...)
Réseau de villes
Les réseaux de villes ont été consacrés par la loi Pasqua de 1995. Il s'agit d'encourager des dynamiques et des synergies territoriales nouvelles. Une charte d'objectifs, qui peut servir à l'élaboration des Contrats de plan État-région ou des Contrats de ville, précise les projets d'intérêt national commun aux villes du réseau que l'État peut soutenir. Elle affirme une volonté de solidarité et de coopération institutionnellement souple. Les réseaux de ville peuvent se situer à une (...)
Résidentialisation
La résidentialisation est la fixation dans un espace d'une population mobile qui devient une population permanente au sens statistique du terme. On parle de résidentialisation lorsque des populations qui fréquentaient un espace pour des motifs touristiques, affinitaires ou de loisirs, font le choix de s'y installer définitivement. Cela concerne en particulier les espaces ruraux et périurbains attractifs.
Observé dans le rural proche (ou le périurbain éloigné) des grandes aires urbaines, (...)
Aménagement rural et mutations des territoires ruraux en France
Pour l'INSEE, les espaces ruraux sont tous ceux qui ne sont ni urbains, ni périurbains. Tels qu'ils apparaissent, à l'aube du XXIe siècle, ces territoires résultent de mutations qui se sont succédé au cours des dernières décennies.
Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, les campagnes étaient encore largement organisées en fonction des activités agricoles. Leur mutation s'est engagée, à travers des réformes socio-économiques, dès les années 1940 et 1950 : création, en 1940, (...)
Rurale (commune)
En France, une commune rurale est une commune qui n'appartient pas à une unité urbaine. Cela signifie qu'elle n'agglomère pas au moins 2 000 habitants et que la moitié de ses habitants n'est pas en continuité de bâti avec une unité urbaine.
Les communes rurales sont de loin les plus nombreuses mais elles ne représentent qu'une faible part de la population françaises. Elles sont confrontées à des problèmes d'isolement, de désertification (médicale, commerciale), bien qu'une partie (...)
Rurbanisation
Néologisme que certains (Brunet, 1992) jugeaient peu élégant, forgé par Gérard Bauer et Jean-Michel Roux en 1976, la rurbanisation désigne le processus d'urbanisation rampante de l'espace rural, d'imbrication des espaces ruraux et des zones urbanisées. Le terme de périurbanisation tend à remplacer celui de rurbanisation qui a progressivement disparu du vocabulaire des géographes. La rurbanisation introduisait une nuance, celle d'une périurbanisation sans planification, dans laquelle les (...)
Schéma de cohérence territoriale (SCOT)
La loi sur la solidarité et le renouvellement urbain (loi SRU) du 13/12/2000 a prévu la mise en place, à partir du 1er janvier 2002, de Schémas de cohérence territoriale (SCOT) pour succéder aux Schémas directeurs (SD) à l'échelle supra-communale.
Le SCOT est un document d'urbanisme et d'aménagement durable du territoire dans lequel les élus définissent l'évolution de l'agglomération et les priorités en matière d'habitat, de commerce, de zones d'activité, de transports alors que (...)
Ségrégation
La ségrégation est la séparation subie de groupes sociaux dans l'espace. On la qualifie souvent de socio-spatiale. 
La ségrégation, du latin segregare = ôter du troupeau, disjoindre, désigne à la fois :
- un état : la séparation physique des lieux de résidence des groupes sociaux dans l’espace urbain. Le sens du mot est alors voisin de division sociale de l’espace. La ségrégation résidentielle se mesure par différents indices. L’indice de dissimilarité, défini par (...)
Spatial mismatch (décalage spatial)
La théorie du spatial mismatch (décalage spatial), formulée la première fois par Kain (1968), postule que la distance entre les quartiers où vivent les classes populaires et ceux où se situent les emplois qualifiés contribue à accentuer les inégalités sociales. La distance est ici entendue autant comme distance kilométrique que comme distance-temps et distance coût. Pour le dire autrement : « en 1968, Kain avançait l’idée selon laquelle la déconnexion entre lieux de résidence et (...)
Sphères du conflit environnemental
D’après Lionel Laslaz (2016), les espaces d'un conflit environnemental s'inscrivent dans différentes sphères. La sphère de proximité concerne l'espace concerné par un projet ou un équipement, éventuellement occupé par une ZAD. La sphère de concernement se déploie à l'échelle de la commune ou des communes alentour, où s'expriment en général les violences les plus fortes, hors des grandes manifestations dans les pôles urbains proches. On repère ensuite une sphère de l'intéressement, (...)
Système productif
Le système productif représente, au sens large, l'ensemble des activités productives (qui produisent de la richesse) fonctionnant en système (en interdépendance, en réseau) à vaste échelle, étudiées par la géographie dans leur dimension spatiale.
Un système productif peut-être aussi, au sens strict, l’intégration de différents acteurs autour d’une filière ou de plusieurs filières ayant des liens entre elles (par exemple systèmes numériques, armement, aérospatiale et (...)
Système productif local (SPL)
La notion de système productif local (SPL ou aussi Système local de production) dérive des travaux consacrés aux districts industriels d'A. Marshall (Principes d'économie politique - 1890) et de ses successeurs. Un SPL est une concentration, sur un territoire géographiquement délimité, d'unités productives de type PME-PMI, spécialisées dans un secteur d'activité, autour d'un métier ou d'un type de produit, à la fois concurrentes et complémentaires, appuyées sur des structures d'animation, (...)
TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises)
Les TAAF, Terres Australes et Antarctiques Françaises, sont un ensemble de territoires ultramarins français inhabités et dispersés dans l'hémisphère Sud. Leur statut est fixé par une loi de 1955 et a été réorganisé par un décret de 2008. En raison de l'absence d'habitant permanent, les TAAF ne sont représentées par aucun élu. Elles sont placées sous l'autorité du préfet des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). C'est lui y représente l'État et le gouvernement, et qui (...)
Technopôle, technopole
La notion de technopôle (nom masculin) est apparue vers 1970, à l'initiative de la DATAR, comme application des théories de François Perroux sur les pôles de croissance.
Un technopôle réunit, sur un site le plus souvent suburbain, des activités qui ont en commun de recourir à des technologies innovantes sur des thématiques communes (génie génétique et biotechnologies, informatique, sciences de la matière par ex.). S'y trouvent rassemblés des centres universitaires ou de recherche, (...)
Territoire, territorialisation, territorialité
Le territoire est un espace délimité, approprié par un individu, une communauté, sur lequel peut s'exercer l'autorité d'un État, d'une collectivité. Les territoires s'étudient donc en fonction des mailles de gestion de l'espace mais ils peuvent être emboîtés (voir la définition de territoire)
La territorialisation consiste en une appropriation qui peut être juridique et économique (la propriété) ou symbolique (le sentiment d'appartenance, de connivence). La notion de territoire (...)
Terroir
Terroir et finage ont longtemps constitué deux des mots pivots de la géographie rurale. La notion de terroir est fortement chargée d’histoire et de symbole. Donner un sens scientifique au terme de terroir n’a pas toujours été aisé. La plupart des scientifiques s’accordent sur une définition donnée dans le lexique agraire de la commission de géographie rurale et représentant le terroir comme : « un territoire présentant certains caractères qui le distinguent au point de vue (...)
Tourisme
La définition du tourisme, selon les normes internationales retenues par la commission statistique de l’ONU, englobe tout voyage hors du domicile habituel pour au moins une nuit et au plus un an. Le motif du voyage n'importe pas : affaires, vacances, santé, ... Les loisirs ont des temporalités différentes : journée, soirée par exemple.
Le tourisme (tourism, 1811 ; tourisme, 1841) est le système d’acteurs, de lieux et de pratiques permettant aux individus la recréation par le (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :