Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Arrière-pays et avant-pays (hinterland, foreland)

Arrière-pays et avant-pays (hinterland, foreland)

Publié le 11/03/2013

L'avant-pays (foreland) désigne l'ensemble des pays desservis par les lignes ou dessertes régulières qui touchent un port ou un aéroport.

L'arrière-pays (hinterland) est l'aire d'attraction et de desserte continentale d'un port ou en termes économiques son aire de marché continentale. Son extension est fonction de l'avant-pays du port, des qualités et de la densité des réseaux de dessertes terrestres, de la qualité de ses services portuaires ou aéroportuaires L'extension continentale d'un arrière-pays, sa profondeur, déterminent directement l'étude des façades maritimes. La qualité d'un avant-pays ou d'un arrière-pays est déterminée par les relations fonctionnelles existant entre le point considéré (port, aéroport) et ses zones de desserte. Leurs limites ne sont ni rigides ni intangibles. C’est le géographe français André Vigarié qui a proposé, dans les années 1960, la notion de tryptique arrière-pays, avant-pays et port en position d’interface physique et organisationnelle.
L'extension continentale d'un arrière-pays, sa profondeur, déterminent directement l'étude des façades maritimes.

Sur le même thème, voir le glossaire Mobilités, flux et transports

Mise à jour : juin 2013