Vous êtes ici : Accueil Glossaire Charte d'Athènes

Charte d'Athènes

Publié le 11/06/2020

La charte d'Athènes tire son nom d'une publication de Le Corbusier de 1943 faisant suite à un congrès international d'architecture moderne (CIAM) qui s'est tenu en 1933 « sur un bateau, le Patris II, qui joint Marseille à Athènes » (Bonillo, 2006). Elle énonce les grands principes du fonctionnalisme en architecture et en urbanisme. Ils ont été mis en œuvre à vaste échelle dans les opérations d'aménagement urbain après la Seconde Guerre mondiale et en particulier dans les quartiers de grands ensembles dans les ZUP et les villes nouvelles (Brasilia en est l'un des exemples les plus représentatifs). En cela elle est représentative, dans plusieurs pays du monde, de la période de forte croissance économique d'après-guerre (voir miracle économique).

Ses principes reposent sur la planification urbaine et la séparation des fonctions dans l'espace (à l'intérieur du logement et à l'échelle de la ville) qui ont donné lieu à l'urbanisme par zonage. Ses principes ont été remis en question après les années 1975 avec la désaffection du logement collectif au profit du logement individuel, le retour de l'urbanisme par îlots ou encore la contestation du « tout automobile ». La déclaration de Bruxelles (1980) est un exemple de cette remise en question.

(JBB) juin 2020.


Références
Pour compléter