Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Transition agro-alimentaire

Transition agro-alimentaire

Publié le 27/05/2021
Auteur(s) : Alexis Gonin, maître de conférences en géographie - Université Paris Nanterre

La transition agro-alimentaire est la transformation des systèmes agro-alimentaires actuels pour un passage à des systèmes qui permettent d’atteindre plusieurs objectifs : la sécurité alimentaire pour tous, la satisfaction des préférences alimentaires des consommateurs, un niveau de vie décent pour tous les producteurs, la production de denrées dans respect des écosystèmes, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique. L’expression de transition agro-alimentaire permet de faire le lien entre deux questions souvent traitées de manière séparée dans la littérature scientifique, celle de la transition alimentaire et celle de la transition agricole.

La transition alimentaire est un modèle d’évolutions générales des modes alimentaires en plusieurs phases, qui passe d’abord par la satisfaction des besoins nutritionnels, puis la diversification alimentaire vers des régimes plus carnés et une consommation accrue d’aliments transformés.

L’expression de transition agricole est sans doute plus utilisée dans la littérature scientifique que celle de transition agro-alimentaire. Elle désigne la transformation des systèmes agricoles vers des modes de production plus respectueux de l’environnement, à la fois des écosystèmes locaux (en veillant à limiter les rejets des molécules chimiques utilisées dans l’agriculture dans les milieux et l’usage excessif de certaines ressources comme l’eau, l’érosion des sols…), et globaux (avec la diminution des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole et de la déforestation à des fins d’expansion des superficies cultivées). On peut distinguer deux types de trajectoires de transition agricole. Selon la première, la modernisation écologique, il faut adapter les systèmes actuels aux contraintes écologiques, en comptant notamment sur l’innovation technique (en premier lieu la robotisation pour remplacer la chimie). Il s’agit de ne pas abandonner les objectifs d’augmentation de la production et de la productivité du travail agricole. Selon la deuxième, il faut passer des modèles actuels (productivistes ou paysans peu rémunérateurs) à des modèles agro-écologiques. L’agriculture a alors plusieurs objectifs, non seulement celui de produire une alimentation suffisante et de qualité, mais également sociaux (création d’emploi dans les espaces ruraux, rémunération juste de tous les paysans), écologiques (prise en charge des milieux), paysagers.

La transition agro-alimentaire permet de lier les changements agricoles à ceux des modes de consommation alimentaire, et apparaît ainsi comme une transformation sociale de grande ampleur. Ainsi comprise dans une transition agro-alimentaire, la transition agricole n’apparaît pas seulement comme un changement de techniques culturales dans les exploitations agricoles, que cela soit vers l’agriculture biologique, la permaculture, ou différentes formes d’agroécologie. La réduction du gaspillage alimentaire, la mise en place de filières courtes et la production alimentaire de proximité, la diminution des apports carnés dans les régimes alimentaires des pays des « Nords » et émergents apparaissent comme autant de leviers qui accompagnent et encouragent les changements au niveau de la production agricole. De ce fait, la transition agro-alimentaire engage l’ensemble des acteurs des systèmes agro-alimentaires (consommateurs, transformateurs, agriculteurs, encadrement des filières).

Alexis Gonin, mai 2021.


Pour compléter
  • Calame, M., 2020. Enraciner l’agriculture. Paris: Presses universitaires de France.
  • Gasselin, P., Lardon, S., Cerdan, C., Loudiyi, S., Sautier, D., and Van der Ploeg, J.D., 2021. Coexistence et confrontation des modèles agricoles et alimentaires. éditions Quae.
  • Lubello, P., Falque, A., Temri, L., 2016. Systèmes agroalimentaires en transition. Quae, Versailles.
  • Revue POUR, 2018, Agriculture : des ruptures à la transition, 2-3/ n° 234-235
  • Rouillé D’Orfeuil, H., 2018. Transition agricole et alimentaire. La revanche des territoires. Charles Léopold Mayer, Paris.

Actions sur le document

Affiner les résultats par :