Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Agroécologie, agroforesterie

Agroécologie, agroforesterie

Publié le 24/06/2022

L’agroécologie désigne l’ensemble des pratiques visant à rendre plus durables les systèmes de production agricole. Tirant les leçons des excès et des dérives de l’agriculture intensive, productiviste, elle vise à conserver des rendements plus élevés que dans l’agriculture traditionnelle tout en réduisant le plus possible les effets négatifs de la production sur les milieux. L’agroécologie est l’un des piliers de la transition agro-alimentaire. Lorsque des productions arboricoles ou forestières, telles que les PFNL, sont associées aux productions agricoles proprement dites, on peut aussi parler d’agroforesterie.

La réduction des intrants, le maintien voire la reconstitution des habitats écologiques, le recours à des variétés ou à des espèces plus rustiques ou moins standardisées, la complantation, sont des exemples de pratiques relevant de l’agroécologie. Certaines « bonnes pratiques » culturales promues par les politiques publiques agricoles, notamment celles de l’Union européenne (PAC), relèvent aussi de l’agroécologie : jachère, bandes enherbées le long des cours d’eau, bandes fleuries, replantage des haies…

L’agroécologie est systémique : les pratiques que sa définition recouvre se complètent et ne peuvent avoir de résultat appliquées séparément. Ainsi, des variétés plus rustiques peuvent être plus résistantes aux maladies ou au stress hydrique, ce qui permet de réduire d’autant les intrants et l’irrigation. Les habitats écologiques peuvent abriter des prédateurs qui se nourriront d’insectes et permettre ainsi de réduire l’usage des insecticides. Les haies peuvent également protéger les cultures contre le vent et limiter l’asséchement du sol et les besoins en irrigation. Cette logique systémique est au fondement des principes de la permaculture.

Si le recours fréquent à des pratiques traditionnelles peut donner l’impression d’un retour en arrière, l’agroécologie et l’agroforesterie font en réalité appel à un savoir technique poussé, à des innovations agronomiques qui s’appuient sur la recherche scientifique la plus récente. En France, ce type de recherche est notamment conduit par l’Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE).

(JBB), juin 2022.


Pour compléter avec Géoconfluences
Affiner les résultats par :