Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 39 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère V
 Vacances
Le terme vacances, de vacant ("absent, oisif") désignait initialement la période où les tribunaux s’interrompent. Plus généralement, aujourd’hui, c'est la période durant laquelle cessent les activités ordinaires, le travail. Cette période peut varier de quelques jours à plusieurs semaines selon ce qu’autorisent les calendriers scolaires, la législation des congés payés ou, pour les retraités et les rentiers, le bon vouloir. Dans le temps des vacances, on peut rester chez soi ou (...)
 Varna
Les varna sont les quatre grandes catégories de la société hindoue. L'une des premières références aux varna se trouve dans un hymne cosmogonique du Rigveda (X,90) qui les associe à une partie du corps de l'"Homme primitif" :
"Sa bouche devint le Brahmane,
le Guerrier fut le produit de ses bras,
ses cuisses furent l'Artisan,
de ses pieds naquit le Serviteur"

Varna est un mot sanskrit qui signifie couleur, il est rendu en français par caste ou classe ou (...)
 Veda
Le Veda est le nom du "savoir" ancien dont se réclame l'hindouisme. C'est un répertoire de formules à mémoriser à des fins pratiques. Dans la croyance hindoue, le Veda ou texte védique existe depuis la création du monde. La partie la plus ancienne, le Rig-Veda, daterait de 1800 à 1500 av. J.-C. (mais la transmission orale serait bien plus ancienne). Les parties les plus récentes dateraient de 500 av. J.-C.
Le Veda constitue sans doute l'un des corpus de connaissances parmi les plus (...)
 Veille sanitaire
La veille sanitaire rassemble toutes les informations pertinentes émanant d'organismes publics et privés pour observer, contrôler l'état de santé de la population et pour alerter les autorités compétentes en cas de risque pour la santé publique. En France, l'Institut de veille sanitaire (InVS) figure parmi les principaux acteurs de la surveillance sanitaire. Il s'appuie sur des réseaux nationaux dont il anime et soutient la fonction de veille comme les Centres nationaux de référence (Cnr), les (...)
 Vêlage
Terme d'élevage, le vêlage désigne le fait, pour une vache, de mettre bas, comme l'agnelage pour une brebis. Une vache qui n'a jamais vêlé est une génisse. 
En glaciologie et par analogie, le vêlage est le fait, pour des icebergs, de se détacher d'un glacier se jetant dans la mer.(...)
 Vernaculaire (langue, patrimoine...)
Vernaculaire est un adjectif désignant la propriété de ce qui appartient à une minorité ou à un groupe culturel local, non dominant, historiquement intégré à un groupe culturel plus vaste. Cet adjectif s'utilise notamment à propos d'une langue.
La langue vernaculaire est une langue à diffusion locale ou régionale, par opposition à une langue véhiculaire qui permet la communication avec d'autres groupes. La cohabitation d'un grand nombre de langues vernaculaires et d'une langue (...)
 Verticalisation
La verticalisation est le processus d'évolution d'une silhouette urbaine par l'élévation de la hauteur des bâtiments.
La recherche de la domination verticale par la hauteur des lieux de pouvoir n'a rien de récent, comme en témoignent les flèches des cathédrales, les beffrois des hôtels de ville, et les tours des demeures nobiliaires urbaines, mais la mise au point de l'ascenseur et de nouveaux matériaux de construction à la fin du XIXe siècle ont accéléré la verticalisation. La (...)
 Victime
Placée au cœur des situations d'urgence humanitaire lors des grandes catastrophes, la victime cristallise la compassion, motive les dons, devient emblème, icône. Par ailleurs, les diverses associations de victimes sont des acteurs essentiels dans les sociétés civiles des démocraties des pays développés.
Certains dénoncent une sacralisation de la victime, placée au cœur de la médiatisation du risque, aux dépens parfois de son analyse rationnelle. Thierry Lévy* remarque, qu'en termes (...)
 Vieillesse (taux de)
Rapport établi de manière conventionnelle entre le nombre de personnes de 65 ans ou plus et la population totale d'un ensemble étudié. La limite d'âge peut parfois être abaissée à 60 ans (cas de l'ONU, pour les statistiques mondiales).

- Pour compléter, voir aussi >>> Vieillissement(...)
 Vieillissement
La diminution des indices de fécondité et l’allongement de l’espérance de vie modifient le profil démographique, la structure par âge, de nombreux pays et territoires. Le taux de vieillesse, c'est-à-dire la part des personnes âgées de plus de 65 ans dans la population s'accroit rapidement pour les pays développés et elle est appelée à faire de même pour les pays émergents. Cette tendance pose ou posera d'importants défis aux sociétés qui devront s'adapter, repenser le mode de (...)
 VIH/sida
En juin 1981 une publication scientifique américaine rapporte un syndrome étrange dénommé en 1983 syndrome d'immunodéficience acquise (sida). Ce nouveau "virus de l'immunodéficience humaine" (VIH) allait engendrer la pandémie la plus meurtrière de l'époque contemporaine. Depuis son apparition, plus de 60 millions de personnes ont été infectées par le VIH et plus de 30 millions en sont mortes. En 2009 on estime que 33,3 millions de personnes vivent avec le virus. L'Afrique est le continent le (...)
 Village (dans le monde)
Un village est une agglomération rurale ou périurbaine plus peuplée qu’un hameau mais moins peuplée qu’une ville. Aucune définition statistique ne peut être satisfaisante à l’échelle mondiale tant les seuils de population et les critères de définition varient d’un pays à l’autre. On trouvera dans l’Asie des moussons de gros villages de 50 000 habitants, quand la définition française fait commencer la commune urbaine à 2 000 habitants agglomérés. En France même la (...)
 Village (en France)
>>> voir village (dans le monde)
Si le terme « village » est d’usage courant, il est difficile d’en donner une définition rigoureuse. Le village désigne des communes dont la population est relativement limitée, ou le bourg d'un territoire communal à l'habitat dispersé. Divers seuils de population peuvent être mobilisés. Un seuil important est 3 500 habitants, qui est par exemple le maximum de population visé par l’Association des maires ruraux de France (AMRF) pour ses communes (...)
 Villages (en Inde)
>>> voir aussi : village (dans le monde)
Une large majorité de la population indienne (68,7 % en 2011) vit dans des villages. On compte presque 600 000 villages au sens du Census, à savoir des communes rurales dirigées par un conseil de village élu ou panchayat.
L’observation des transformations des espaces ruraux amène à repenser l’échelle du « village ». Celui-ci ne peut évidemment plus aujourd’hui être conçu comme un isolat ; il est traversé par des flux de personnes, (...)
 Ville
La ville est un terme du langage courant désignant le lieu de concentration des hommes et d’accumulation historique. La citadelle d’Erbil, peut-être la plus ancienne occupation humaine continue depuis 6 000 ans, illustre l’empilement historique qui définit une ville. C’est l’accumulation des vivres (ou des richesses) qui permet de dégager des surplus pour des classes sociales non productives, et donc de stimuler les échanges, l’accumulation des strates qui surélève progressivement le (...)
 Ville durable
NB. Cet article date de 2009. Voir la notion en débat, plus récente :
Chloé Tommasi et Anne-Lise Boyer, « La ville durable », Géoconfluences, novembre 2018.
Le processus de concentration des populations dans les villes a différentes conséquences, aux dimensions souvent environnementales, certaines positives, certaines négatives.
En effet, les villes permettent des économies d'échelle, en matière de transport par exemple, qui peuvent être intéressantes : (...)
 Ville intelligente (smart city)
« Les smart cities sont des espaces urbains qui utilisent les données issues de capteurs ainsi que les nouvelles technologies, pour mieux consommer leurs ressources, faire des économies d’énergie, répondre plus efficacement à nos besoins, renforcer la sécurité et mieux gérer leur territoire à court terme. » (Manon Bril)
L'émergence et la généralisation de l'usage des nouvelles technologies par les individus a permis l'accumulation d'un très grand nombre de données concernant les (...)
 Ville moyenne (en France)
En France, la ville moyenne correspond à plusieurs seuils statistiques différents selon les auteurs (voir ci-dessous), mais dans tous les cas il s'agit de la différencier de la grande ville. Cette dernière connaît des dynamiques liées aux économies d'échelle et à la métropolisation et elle a longtemps concentré l'attention des politiques publiques, à l'instar des espaces ruraux. Les villes moyennes,  elles, ont longtemps été les oubliées de l'aménagement du territoire. Elles font l'objet (...)
 Ville néolibérale
Le concept de « ville néolibérale » (Hackworth, 2007) désigne la ville « entrepreneuriale », tournée vers l’attraction des ressources, des emplois, du capital, des innovations. À partir du tournant des années 1970-1980, la ville néolibérale orientée vers l’offre tend à remplacer la ville keynésienne orientée vers la demande.
Le contexte de libéralisation des échanges marchands conduit à un durcissement de la concurrence interurbaine : les villes cherchent chacune à (...)
 Ville ordinaire
D’apparition récente en histoire de l’architecture et de l’urbanisme, le concept de « ville ordinaire » désigne la partie spontanée, impensée de la ville. Il s’applique à l’espace urbain tel qu’il s’est tissé au cours de l’histoire, en marge des plans de développement et d’urbanisme, des monuments et des réalisations architecturales d’envergure.
Voir :
Anne-Sophie Clémençon, Image à la une : La ville ordinaire : le laboratoire lyonnais de la rive gauche du (...)
Actions sur le document