Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Raisonnement

Raisonnement

Publié le 23/05/2022

Le processus de raisonnement se met en marche dès lors qu’une question se pose à nous, dès lors que nous sommes confrontés à une situation qui pose un problème. Raisonner, c’est savoir réfléchir, avoir une pensée rationnelle dont les outils s’appuient sur des raisons. Pour raisonner il faut donc analyser les éléments dont on dispose, les mettre en relation les uns avec les autres et les confronter aux savoirs stockés en mémoire afin de construire une ou des interprétation(s) et délibérer, c’est-à-dire choisir une réponse au questionnement posé.

Pour Piaget, l’intelligence se construit stade après stade à partir de l’action – exploration, manipulation, expérimentation, la capacité de raisonnement apparaissant vers l’adolescence. Pour d’autres auteurs comme Braine et O’Brien (cité par Houdé, 2011, p. 39), c’est le langage plus que l’action qui permet de mobiliser la logique déductive indispensable au raisonnement. Les stades du développement de l’intelligence de Piaget ont été remis en cause (Houdé, 2018, p. 40-42). L’intelligence se construit bien progressivement mais de manière non linéaire, d’ailleurs les erreurs de raisonnement sont aussi le fait d’adultes.

Houdé (2018), s’appuyant sur les travaux d’Evans (1996), attribue ces erreurs à des biais qui court-circuiteraient la logique. Il démontre que les enfants comme les adultes disposent de deux dispositifs de réflexion. Le premier, toujours mobilisé en priorité, s’appuie sur les perceptions, les impressions, les sentiments et produit des réponses intuitives très rapidement et sans mobiliser de gros efforts. Le second est plus coûteux et plus lent car il doit prendre le temps d’examiner les données à disposition et de les articuler les unes avec les autres sous le contrôle des savoirs. Le premier donne lieu à des raisonnements dits quotidiens, le second des raisonnements analytiques. Pour Houdé (2018), il faut apprendre à inhiber le système intuitif pour lui substituer le système analytique. Cela passe par le développement d’une conscience réflexive qui aide à se rendre compte qu’entrent dans nos raisonnements des croyances, des opinions, des stéréotypes et qui active un troisième système, dit de résistance cognitive. Ce dépassement des raisonnements intuitifs s’opère chez les individus lorsqu’on leur apprend à mobiliser des circuits alternatifs de pensée. Les expériences menées en ce sens montrent qu’en situation où une réponse logique est attendue, les individus alertés sur le risque d’erreurs perceptives sont plus performants.

En didactique, la notion de raisonnement renvoie aux situations problématiques dont on sait qu’elles mobilisent davantage les élèves sur des apprentissages actifs (Mevel & Tutiaux-Guillon, 2013, p. 97-120). Les processus de raisonnement sont relativement difficiles à appréhender en géographie. Ils sont perceptibles dans les discours, les échanges langagiers dans la classe mais aussi dans les productions graphiques telles des cartes construites par les élèves (voir >>> langage cartographique), qui rendent compte de leur manière de concevoir les organisations spatiales. Ces dernières peuvent être le fruit de raisonnements spatiaux appuyés sur les perceptions issues du vécu et de l’imaginaire, ou s’appuyer sur des analyses plus fines des fonctions de l’habiter, réfléchies en système, et situées dans un espace donné.

Sylvie Considère pour l’équipe de recherche Géodusocle, mai 2022.


Références bibliographiques
  • Barrouillet Pierre, 2021. « Développement du raisonnement », Encyclopædia Universalis [en ligne].
  • Braine Martin D. S. & O’Brien David P., 1998. Mental logic. Mahwah, N.J : Lawrence Erlbaum Associates.
  • Evans Jonathan & Over David E., 1996. Rationality and Reasoning. Hove : Psychology Press, 192 p.
  • Houdé Olivier, 2011. La psychologie de l’enfant. Paris : Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? ». 128 p.
  • Houdé Olivier, 2018. Le raisonnement. Paris : Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? », 128 p.
  • Mevel Yannick & Tutiaux-Guillon Nicole, 2013. Didactique et enseignement de l’histoire-géographie au collège et au lycée. Paris : Editions Publibook, 294 p.
Pour compléter avec Géoconfluences

Actions sur le document

Affiner les résultats par :