Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Habiter (en didactique de la géographie)

Habiter (en didactique de la géographie)

Publié le 23/05/2022

Voir aussi >>> Habiter, habitant

Les réformes impulsées par le ministère de l’Éducation Nationale entre 2008 et 2015 ont progressivement intégré le concept d’« habiter » dans les programmes scolaires de géographie (collège puis école élémentaire), jusqu’à en faire un élément structurant et central. La géographie enseignée cherche à renouveler ses objets, ses contenus mais aussi ses démarches, les compétences et les finalités visées, tout en tentant de rompre avec une approche jugée trop « classique », descriptive, encyclopédique des territoires et trop déconnectée du vécu des élèves. Il s’agit de faire découvrir les principales composantes géographiques de l'habiter : résider, pratiquer des activités (travail, loisirs, achats...), et la mobilité au sens large.

Mais au-delà de l’enseignement de la diversité des « modes de vie » dans le monde et d’une familiarisation avec l’altérité, c’est la compréhension des « modes de cohabiter » et de leurs enjeux civiques qui importe. En effet se pencher sur l’habiter c’est faire comprendre aux élèves que nous habitons tous un même monde, mais que chacun l’habite différemment. C’est les faire réfléchir à cette expérience commune et individuelle du monde. 

Le recueil de représentations, la prise en compte des pratiques et des ressentis des élèves, les expériences extra-scolaires (Lussault, 2018) mais aussi les témoignages d’acteurs-habitants, la retranscription d’ambiances spatiales, les sorties scolaires et enquêtes de terrain, l’introduction d’une dimension prospective (et l’Éducation au Développement Durable), les études de cas ou jeux de rôles... viennent compléter des corpus documentaires plus traditionnels, composés de cartes, de photographies de paysages, de textes et de statistiques. L’élève est placé au cœur de ses apprentissages et l’habiter devient une « boîte à outils » pour aborder les concepts centraux de la géographie scolaire (Biaggi, 2015) et éduquer au monde. Ainsi, ce concept doit permettre d’appréhender la complexité des territoires et de faire penser la complexité aux élèves. L’habiter est donc une manière de lire le monde, de mettre des mots sur les expériences du monde, un levier de verbalisation et un outil heuristique pour basculer vers le langage.

David Bédouret et Julie Picard pour l’équipe de recherche Géodusocle, mai 2022.


Références citées
  • Biaggi Catherine, 2015. « Habiter, concept novateur dans la géographie scolaire ? », Annales de géographie, n° 704, p. 452-465,
  • Lussault Michel, Guyon Régis, 2018. « Mettre l’expérience extrascolaire en lien avec la pratique scolaire », Diversité, n°191, janvier-Avril 2018, p.13-17.
Pour compléter avec Géoconfluences

Actions sur le document

Affiner les résultats par :