Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Décarbonation

Décarbonation

Publié le 23/05/2024
PDF

La décarbonation désigne l’ensemble des politiques et des mesures visant à réduire ou éliminer complètement les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz) dans toutes les activités économiques. Cela implique une transformation profonde des systèmes énergétiques et des technologies, ainsi que des changements de comportement sociaux et économiques. La décarbonation est considérée comme essentielle pour atteindre la neutralité carbone (soit un bilan entre émissions et captation de GES égal à zéro) afin de limiter le réchauffement climatique (Grubert et Hastings‐Simon, 2022), conformément aux objectifs de l'Accord de Paris et du Pacte vert pour l'Europe. Elle permet également de réduire la dépendance énergétique vis-à-vis des pays exportateurs d'énergies fossiles (SNBC, 2020). Il s’agit donc d’une transformation complète des systèmes et des technologies dépendant de ces dernières (Linton et al., 2021).

La décarbonation est considérée comme une stratégie globale centrée sur l'énergie (Criqui et Waisman, 2020) et ayant pour objectif d’éviter, de réduire et de compenser les émissions de GES. Pour ce faire plusieurs piliers essentiels sont identifiés dans la littérature :

  • La décarbonation des moyens de transport ou de stockage de l'énergie (aussi appelés vecteurs énergétiques) qui implique l'encouragement et l'investissement dans les énergies considérées comme décarbonées telles que le nucléaire et les énergies renouvelables (non sans controverses, car ces énergies décarbonées peuvent avoir d’autres effets environnementaux).
  • Les gains d’efficacité énergétique, en promouvant des pratiques et des technologies moins énergivores dans tous les secteurs économiques, notamment dans le bâtiment, les transports et l'industrie.
  • L’efficacité peut être renforcée par l'électrification des usages finaux, notamment dans les transports (passer des véhicules thermiques à l’électrique), où elle est considérée comme le meilleur moyen de décarboner le secteur. Cependant, cette transition peut déplacer les émissions de carbone vers d'autres pays impliqués dans la production des matériaux nécessaires aux véhicules électriques, comme les pays miniers, et peut également entraîner des répercussions environnementales dans d'autres domaines, tels que la biodiversité, en raison de l'exploitation des ressources naturelles requises pour la fabrication de ces véhicules et de leurs composants.
  • La sobriété représente un autre pilier important de la décarbonation, impliquant une baisse de la consommation de biens et de services à forts impacts environnementaux. Il s’agit donc de changer les pratiques et les comportements des usagers, en particulier des entreprises.
  • Enfin, parce qu’en l’état actuel des technologies, la suppression totale des émissions parait impossible, le captage du carbone (SNBC, 2020), naturel (via les forêts par exemple) ou technologique, peut compléter les actions de décarbonation pour atteindre la neutralité carbone.

En résumé, la décarbonation vise à dépasser le « carbon lock-in », donc la dépendance au CO2, en transformant les systèmes énergétiques et technologiques vers des alternatives moins émettrices, avec pour objectif ultime de lutter contre le changement climatique. La part respective des leviers activés pour ce faire dépend évidemment des avancées technologiques mais aussi de l’ambition des objectifs et de choix éminemment politiques.

Alix Duval, mars 2024.


Références citées
Pour compléter avec Géoconfluences
Pour aller plus loin
  • Guéret Adeline et Malliet Paul (2019). « VI. Stratégie de décarbonation de la France » in OFCE, L’économie française 2020, La Découverte, p. 107–115.
  • Sachs Jeffrey D., Schmidt-Traub G., Williams J., Segafredo L., Colombier M., Ribera T., & Waisman H. (2015). Why Climate Policy needs long-term Deep Decarbonization Pathways. Sustainable Development Solutions Network.
Affiner les résultats par :