Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Dépendance énergétique

Dépendance énergétique

Publié le 28/06/2022

Au sens premier, la dépendance énergétique est la situation d’un État contraint d’importer une partie de ses sources d’énergies : pétrole, gaz, uranium, électricité… Exprimée en taux, elle est la part de sa consommation énergétique qu'il importe. L’un des enjeux de la géopolitique des énergies est, pour les États, de réduire cette dépendance, par la négociation, pressions comprises, et dans certains cas par la conflictualité pour s’approprier des ressources, ou bien en augmentant la production de façon à assurer son autosuffisance. L’exemple des Etats-Unis est édifiant : après avoir fortement dépendu de leurs partenaires, notamment dans le golfe Arabo-persique, pour leur approvisionnement pétrolier, ils sont devenus autosuffisants et même exportateurs grâce à l’exploitation intensive de gisements non conventionnels, notamment dans le Bassin permien du Texas et du Nouveau-Mexique (Carroué, 2022).

Avec les impératifs de transition énergétique liés à l’urgence climatique, la dépendance énergétique peut aussi désigner la dépendance aux énergies fossiles. En ce sens, elle est une « dépendance au sentier » (path dependency), c’est-à-dire une difficulté à remettre en cause la succession des choix passés et à bifurquer. La difficulté à amorcer une transition énergétique vient de ce que la suite des choix opérés par les sociétés depuis l’entrée dans l’âge industriel, et même avant, n’a cessé de renforcer le rôle des énergies fossiles dans le fonctionnement de l’ensemble du système. Le poids de l’existant (infrastructures, technologies, mais aussi habitudes) freine le changement.

(JBB) juin 2022


Pour compléter avec Géoconfluences

Actions sur le document

Affiner les résultats par :