Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 61 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreL'Asie du Sud-Est, carrefours et confins
Embouche et naissage
L'embouche est l'engraissement des animaux. Le naissage est l'élevage des très jeunes animaux, juste après la naissance et avant embouche. La géographie rurale classique distinguait des régions spécialisées dans l'embouche, souvent les mieux reliées aux foyers de consommation, et d'autres dans le naissage. En France, le Charolais était ainsi une région d'embouche. Cette distinction détermine encore certaines spécialisations agricoles en partie héritées.
(La rédaction) octobre 2020.(...)
Émergence, pays émergent
L'émergence caractérise le processus par lequel un État s'intègre à l'économie globalisée et au capitalisme mondial grâce à une croissance économique (c'est-à-dire une augmentation du produit intérieur brut) forte pendant plusieurs années. Le terme est issu du vocabulaire financier et des agences de notations ; il sert à l'origine à désigner des marchés : un marché émergent est alors un marché attractif pour les investisseurs. Le Vietnam, le Mexique ou l'Éthiopie sont des exemples de (...)
Empouvoirement (empowerment)
Le mot « empowerment », qui n’a pas encore de traduction stabilisée en français, signifie l’autonomisation des individus et des collectifs dans les décisions qui les concernent, en particulier pour sortir des situations de précarité ou de pauvreté. On lit parfois « empouvoirement » en français (par exemple Desvallées, 2022), de même que la littérature espagnole utilise « empoderamiento » (ibid.).
Les mécanismes d’aide et l’action humanitaire peuvent avoir des effets (...)
Enclavement, désenclavement
Au sens strict une enclave est un territoire qui n'a qu'une frontière : celle d'un autre territoire dans lequel il est enclavé. C'est le cas du Vatican avec l'Italie, du Lesotho avec l'Afrique du Sud, ou, à une autre échelle, de l'enclave des Papes en France, une partie du Comtat venaissin rattaché à la région PACA et enclavé dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
L'enclavement caractérise plus généralement un territoire fermé, qui souffre d'un déficit d'accessibilité pour des raisons (...)
Fabrique urbaine, fabrique de la ville, production urbaine
La fabrique urbaine, ou fabrique de la ville, désigne le processus social par lequel le tissu urbain se transforme, en insistant principalement sur trois caractéristiques : l'évolution morphologique y compris à l'échelle fine, l'épaisseur temporelle et son importance pour fixer des formes urbaines émergentes, et le rôle des acteurs, en particulier des pouvoirs politiques et économiques dans la transformation du foncier. La fabrique urbaine n'est parfois rien d'autre que la version dépolitisée (...)
Fragmentation urbaine
La notion de fragmentation, apparue dans le champ des recherches urbaines au début des années 1980, reste très débattue en géographie. Elle peut se définir brièvement comme « une coupure [partielle ou absolue] entre des parties de la ville, sur les plans social, économique et politique. » (Gervais-Lambony, 2001, cité dans Dupont et Houssay-Holzschuch). Dans une ville fragmentée, les différentes parties coexistent sur le mode du repli sur soi. Ce repli peut être d’ordre gestionnaire : (...)
Industrialisation par substitution aux importations
L’industrialisation par substitution aux importations (parfois abrégée ISI) est une stratégie de développement économique des pays dits alors « en voie de développement », prônée des années 1930 aux années 1970, et en particulier après les indépendances africaines et asiatiques dans un contexte de réflexion sur ce qu’on appelait alors le « tiers-monde ». L’industrie est alors au cœur de la plupart des modèles de développement.
Alors que beaucoup de pays (...)
Intégration, intégration régionale
Au sens général, l’intégration est un processus d’incorporation d’un élément dans un autre, accompagné d’une transformation réciproque de ces éléments tendant vers l’unité. Le latin integrare, rendre complet, rappelle ainsi que l’intégration opère un geste vers l’achèvement. Un élément extérieur, autre, fait partie intégrante de la structure qui l’accueille par la modification dissymétrique des deux parties conduisant à l’émergence d’une nouvelle réalité. (...)
Intrants
Les intrants sont les apports à une parcelle agricole destinés à augmenter ses rendements. Il s'agit principalement des engrais naturels ou industriels et des produits phytosanitaires (pesticides, fongicides, incecticides...). L'intensification de l'agriculture (par exemple dans le cas de la révolution verte en Asie) passe souvent par une augmentation des intrants, laquelle n'est jamais sans conséquence pour l'environnement. Les intrants sont donc au centre d'un vaste débat de société, en (...)
Jakarta, province et métropole (Jarkata DKI et Jabodetabek)
L’agglomération de Jakarta déborde largement les limites de ses limites administratives, puisque c’est toute la partie occidentale de l’île de Java qui est sous l’influence de la mégapole et ses périphéries urbaines (desakota).
La ville centre de Jakarta correspond à Jakarta DKI (Daerah Khusus Ibukota, « territoire spécial de la capitale »), province capitale à statut spécial. Elle comprend 5 municipalités (kota) et un département ou district (les îles au large de (...)
Kampung ou kampong
Le terme kampung ou kampong, qui signifie village, dans les langues malaises, sert à désigner plus spécifiquement un quartier urbain ayant conservé les caractéristiques du peuplement rural, ou encore, d’après Les Mots de la géographie, un « village clos ». Le terme a aussi fini par désigner les bidonvilles ou les quartiers urbains d’habitat informel habité par les catégories sociales les plus défavorisées. L’autre terme signifiant « village » en indonésien est « desa » (...)
La Niña
La Ninã est un phénomène climatique de récurrence variable fonctionnant de façon contraire à El Niño (ENSO). Alors que pendant El Niño, le fonctionnement de l’océan Pacifique semble s’inverser, pendant un épisode La Niña, ses caractéristiques habituelles semblent s’accentuer. Ce phénomène se déploie pendant l’hiver boréal et l’été austral, puis il est suivi généralement d’une année plus fraîche que la moyenne. Il peut se produire plusieurs années de suite, ou ne pas se (...)
Lahar
Les lahars, nom masculin d'origine indonésienne, sont des coulées torrentielles prenant la forme d'une boue très concentrée, composée d'un peu d'eau et de beaucoup de débris volcaniques de toutes tailles, y compris des blocs rocheux de plus d'un mètre de diamètre. Ils circulent le long des rivières sur les édifices volcaniques, à des vitesses pouvant atteindre plusieurs dizaines de km/h pour les plus massifs d'entre eux. Ils peuvent survenir pendant une éruption : dans ce cas, l'eau qui (...)
Langue véhiculaire, lingua franca, sabir, pidgin...
Une langue véhiculaire est une langue qui permet les échanges entre des groupes parlant des langues différentes. C'est le contraire d'une langue vernaculaire parlée à l'intérieur d'un seul groupe. La majorité des humains parle quotidiennement ou régulièrement une langue vernaculaire (dans la famille, dans la tribu, dans le village...) et une langue véhiculaire (dans la rue, au travail, à l'école...). Le cas est courant notamment dans les États composés de plusieurs groupes ethniques, la (...)
Mangrove
La mangrove est une formation végétale des littoraux intertropicaux, constituée par l’association de plantes arborescentes ou arbustives regroupées sous le terme de palétuviers et qui se développent dans la zone de balancement des marées (l’estran).
Ainsi, entre 25°N et 25°S, les mangroves colonisent presque 75 % de la côte en situation abritée de la houle, des deltas, des estuaires, couvrant une surface estimée à 182 000 km². Localement, elles peuvent se maintenir jusqu’à (...)
Méga-ferme, mégaferme
Les mégafermes sont des unités de production concentrant plusieurs dizaines, voire centaines, de milliers d’animaux sur un même site. Il n’existe pas de définition internationale précise pour circonscrire le concept de « méga-ferme », cependant il recouvre une réalité spécifique dans le secteur agricole mondialisé. La construction et le fonctionnement de ce genre d’exploitation nécessitent des capitaux financiers importants, souvent liés à des groupements d’investisseurs via des (...)
Mégaprojet
Les mégaprojets sont des projets d’aménagement à vaste échelle impliquant à la fois des constructions d’infrastructures (voirie, terminaux portuaires, canaux, gares…), et du bâti (industriel, commercial, résidentiel, touristique, de bureaux, de loisirs…). Les mégaprojets peuvent se penser soit à l’échelle intra-urbaine (complexe touristique, industrialo-portuaire, ville nouvelle), soit à l’échelle interurbaine (corridor de transport).
L’impulsion de départ est presque (...)
Mémoire du risque
La mémoire du risque désigne à la fois le souvenir collectif qu'une population garde des aléas et des catastrophes survenus dans le passé, et la dimension mémorielle attachée à ce souvenir (les commémorations, célébrations d'anniversaires, marronniers médiatiques, etc.). Elle est une dimension importante de la culture du risque. Comme toute mémoire, la mémoire du risque est imparfaite, inexacte, et sujette à une reconstruction postérieure ; elle n'est donc pas suffisante à la (...)
Métropolisation
La métropolisation désigne le processus de concentration de populations, d'activités, de valeur dans des villes de grande taille. Il peut se faire au détriment de villes de niveau hiérarchique inférieur et on assiste bien souvent au renforcement des niveaux supérieurs de la hiérarchie urbaine.
Les facteurs de la métropolisation sont divers : économies d'échelle et d'agglomération, avantages comparatifs, besoins d'accessibilité aux réseaux (aux échelles nationales et mondiales), (...)
Microfundisme
En géographie agricole, le microfundisme, dérivié du microfundia, désigne les structures foncières parcellisées dont la propriété moyenne individuelle est souvent inférieure à l’hectare, résultat d’une forte densité de population autour des ressources agricoles. Ce mode de propriété s’oppose historiquement au latifundia, à la très grande propriété (voir → latifundios).
Jean-Daniel Cesaro, septembre 2020.(...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :