Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Érosion

Érosion

Publié le 24/05/2024
PDF

L'érosion définit l'ensemble de phénomènes externes qui, à la surface du sol ou à faible profondeur, modifient le relief par enlèvement de matière solide. L'érodibilité d'un sol désigne sa vulnérabilité face à l'érosion. L’agent d’érosion est l’élément qui contribue concrètement à l’érosion (l’eau, le vent, la glace, etc.) ; le processus d’érosion correspond quant à lui aux différentes modalités d’action de celle-ci. On distingue deux grands types de phénomènes :

  • les processus chimiques avec altération et dissolution par les eaux plus ou moins chargées de gaz carbonique. Ces phénomènes dominent, par exemple, dans la formation des modelés karstiques.
  • les processus physiques ou mécaniques avec désagrégation des roches et enlèvement des débris par un fluide, d’où les distinctions entre les érosions éolienne, fluviatile, glaciaire, marine. Les lœss sont ainsi des sols résultant du dépôt de sédiments liés à l’érosion éolienne.

La plupart du temps, ces processus s’additionnent et se combinent dans un milieu bioclimatique donné. Ils forment donc des systèmes d’érosion. On distingue classiquement les systèmes d’érosion de la zone intertropicale de ceux des zones dites « tempérées » ou froides. Les processus d’érosion y sont forts différents et engendrent des reliefs de nature très dissemblables. L’érosion joue un rôle majeur dans les processus physicochimiques nécessaires au vivant : c’est elle qui produit en partie les sédiments, les sols, et elle est une composante importante de tous les milieux (littoraux, fluviaux, forestiers, montagnards, glaciaires, etc.)

(MCD) novembre 2014. Dernières modifications : (JBB, SB et CB), avril 2023, mai 2024.


Pour compléter avec Géoconfluences
Affiner les résultats par :