Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Le vocabulaire de la géographie à travers plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration depuis plus de 20 ans. Par ailleurs, plus de 950 entrées ont fait l'objet d'une relecture et d'une mise à jour systématiques entre 2019 et aujourd'hui.

Il existe 1553 termes dans le glossaire.

Il existe 130 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLa France : des territoires en mutation
Acteurs spatiaux, action spatiale
Les acteurs sont, en géographie, l'ensemble des agents (individus, groupes de personnes, organisations) susceptibles d'avoir, directement ou indirectement, une action sur les territoires. Le féminin est actrice (une entreprise actrice d'un territoire). Les échelles de l'action vont de l'individu à l'État et aux structures transnationales, en passant par les entreprises, les collectivités locales, les associations, etc. Les acteurs ont leurs représentations mentales et patrimoniales, leurs (...)
Agence nationale de l’habitat (ANAH)
En France, l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) est l’un des acteurs publics de la rénovation et de la réhabilitation urbaines, abordées sous l’angle de l’habitat, de la lutte contre la vacance résidentielle et de l’optimisation énergétique des logements. Elle est une interlocutrice à la fois pour les particuliers qui souhaitent bénéficier des nombreuses mesures incitatives mises en place par l’État pour inciter les propriétaires à entamer des travaux de rénovation thermique (...)
Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU)
L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) est l’un des acteurs institutionnels de la politique de la ville en France. Créée en 2003, elle a pour principale mission d’encadrer et de soutenir la rénovation (le plus souvent) et la réhabilitation (plus rarement) des quartiers urbains en difficulté. Elle-même outil de planification urbaine, l’agence vise en même temps à corriger certaines des erreurs commises par la planification urbaine dans le passé. Elle est principalement (...)
Agence régionale d'urbanisme et de prospective
Les agences régionales d’urbanisme et de prospective sont des établissements publics chargés de conseiller et d’orienter les pouvoirs politiques régionaux dans leurs choix d’aménagement. On peut les voir comme des déclinaisons régionales de la DATAR (aujourd’hui ANCT). Elles sont utiles aux géographes par la documentation qu’elles produisent à destination du politique et des citoyens, et en particulier de nombreuses cartes.
On peut citer l’Agence Hauts-de-France 2020-2040, (...)
Aire métropolitaine
L'expression "aire métropolitaine" fut introduite en France en 1966, avec la création des OREAM (Organisations d'études d’aménagement des aires métropolitaines).

Les aires métropolitaines sont au nombre de 12 : Paris, Lyon, Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nice, Nantes, Strasbourg, Rennes, Grenoble et Montpellier. Ce sont les plus grandes des 354 aires urbaines qui structurent le territoire. Elles accueillent chacune plus de 500 000 habitants et 20 000 cadres des fonctions (...)
Aire urbaine
En France, les aires urbaines étaient, de 1996 à 2020, une catégorie statistique de l'INSEE qui recouvrait les agglomérations urbaines et leur couronne périurbaine, cette dernière étant définie par les mobilités domicile-travail. Le découpage du territoire en aires urbaines par l'INSEE avait le relais, en 1996, des zones de peuplement industriel et urbain (ZPIU) en vigueur depuis 1954. La définition de 1996 avait évolué en 2011. Les aires urbaines ont été remplacées en 2020 par les aires (...)
Aires d'attraction des villes
Le zonage en aires d’attraction des villes, utilisé par l’INSEE depuis 2020, est un découpage spatial sur critières statistiques, déterminé par l’étendue de l’influence d’un pôle urbain sur les communes environnantes. Il remplace le zonage en aires urbaines (ZAU), utilisé depuis 1996 et mis à jour en 2010, en ajustant les critères permettant de déterminer la polarisation exercée par une ville : en effet, l’INSEE considère avec ce nouveau zonage que les mobilités pendulaires de (...)
Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne (AMAP)
Une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne (AMAP) est un groupe de consommateurs qui s'engagent à soutenir directement les agriculteurs et agricultrices locaux en achetant régulièrement des produits agricoles frais, le plus souvent en agriculture biologique. C’est un exemple de circuit court dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation.
Une AMAP repose sur un contrat entre les consommateurs et le ou les producteurs engagés. Les membres paient à l'avance et se (...)
Aménagement du territoire, aménagement des territoires
L'aménagement du territoire désigne l'ensemble des politiques mises en œuvre pour encadrer ou infléchir les évolutions d'un territoire généralement à l'échelle de l'État en fonction de choix politique et du contexte. L'aménagement est l'une des formes de l'appropriation d'un territoire. La racine latine d'aménagement, manere, évoque la maison, le manse, le manoir. Aménager comme emménager ou déménager fait allusion, originellement, à l'espace domestique et à des actions de la vie (...)
Aménagement régional
Les grands aménagements régionaux sont des programmes d'envergure aux effets structurants sur un espace régional vaste. L'aménagement régional ne doit cependant pas être confondu avec le seul aménagement des régions, il est bien souvent transrégional.
De grands programmes nationaux d'infrastructures, bien que sectoriels, qui contribuent à modeler les territoires : sites portuaires, voies navigables, schémas directeurs routiers et autoroutiers, ferroviaires, des télécommunications. Ils (...)
Atténuation (mitigation)
Ne pas confondre avec : adaptation
L'atténuation (on parle aussi de mitigation) désigne dans ce contexte la réduction de la vulnérabilité, des mesures visant à atténuer les impacts des modifications environnementales (conditions climatiques par exemple) sur la société et l’environnement. Elle aboutit à mettre en œuvre des mesures destinées à réduire les dommages associés à ces évolutions.
Les politiques publiques associent souvent des mesures d'adaptation à celles (...)
Banlieue
Le terme (banleuca en latin médiéval) désignait le territoire d'une lieue autour d'une ville sur lequel s'exerçait le ban, c'est à dire une juridiction, un ordre. La banlieue renvoie ainsi à des idées de soumission et d'exclusion et elle a, à l'origine, une acception administrative désignant les communes autonomes urbanisées sous l'influence d'une ville-centre. Par extension, elle désigne le territoire urbanisé hors des limites, en périphérie d'une ville, suggérant une relation de (...)
Bassins, zones (d'emploi, de vie, etc)
L'INSEE a opéré un découpage complet de la carte administrative de la France en 348 zones d'emploi, à l'aide de méthodes de classification hiérarchique appliquées aux migrations alternantes mesurées lors des Recensements généraux de la population (RGP). Ce sont des espaces dans lesquels une majeure partie de la population habite et travaille et qui délimitent l'aire d'influence des grands pôles d'emploi.
La notion de bassin d'emploi correspond à un découpage plus fin des zones (...)
Boomburb
Le terme boomburb qualifie aux États-Unis des municipalités suburbaines comprises dans les limites d’une des 50 plus grandes aires métropolitaines, ayant connu une croissance supérieure à 10 % sur trois périodes inter-censitaires depuis les années 1970. Leur taille, de l’ordre de 100 000 à 350 000 habitants, est le résultat d’une croissance exceptionnellement forte et continue depuis 40 ans, sous la forme quasi-exclusive de lotissements planifiés en copropriétés produits par les grands (...)
Cadre de vie
Le cadre de vie est l’ensemble des aménités disponibles sur un espace, à l’échelle locale. L’expression tend à figer ces aménités pour faire du paysage, ou de l’environnement, le « cadre » de l’existence des individus, comme s’ils n’étaient pas acteurs et habitants (au sens géographique) de leur territoire. La nature risque alors d’être reléguée au rang d’aménité, d’avantage comparatif dans le choix d’une localisation, et non comme une condition indispensable à (...)
Campagnes
La campagne est d’abord un synonyme de champagne qui désigne un type de paysage agraire ouvert (campagne de Caen, Champagne crayeuse…). Par extension, le mot désigne aujourd’hui dans le langage courant l’ensemble des espaces ruraux. Les géographes préfèrent le pluriel, « les campagnes » pour souligner leur diversité tant actuelle que passée.
Si l’espace rural a une réalité statistique, la distinction entre le rural et l’urbain s’est progressivement atténuée avec (...)
Campanilisme
On parle de campanilisme (de l'italien campanile, clocher) pour désigner un esprit de clocher, c'est-à-dire un attachement exclusif à sa localité d'origine. Cette forme extrême de localisme célèbre l'histoire et la géographie locales, et peut se manifester par la croyance en l’existence d’un génie du lieu (un terme qui désigne en histoire romaine une petite divinité tutélaire attachée à un lieu). La dérive d'une telle conception de l'espace, où l'identitaire prend le pas sur (...)
Clubbisation
Processus de sélection, de distinction sociale de certains groupes en fonction de leur niveau de vie ou d'autres paramètres (tranche d'âge, pratique culturelle ou sportive). Le prototype en est le golf résidentiel (un golf réservé aux habitants d'un quartier résidentiel fermé comme on en trouve sur la côte méditerranéenne).
Éric Charmes a analysé la clubbisation dans les périphéries des grandes villes françaises dans son ouvrage : La ville émiettée. Essai sur la clubbisation de la (...)
Commune (en France)
Voir aussi : municipes
1) En France et dans de nombreux pays, la commune est la plus petite unité du maillage administratif, correspondant à l’échelle locale.
Il existe une entité plus petite, l’IRIS, mais c’est une unité statistique et non un échelon administratif. Les communes ont des compétences en matière de voierie, de gestion de l’eau et des déchets, d’urbanisme et financement des écoles primaires (maternelles et élémentaires). Certaines de ces compétences (...)
Compétence
En aménagement du territoire, une compétence désigne une prérogative accordée à un échelon donné du maillage administratif, dans un domaine particulier. Ainsi, en France par exemple, la voirie est une compétence communale, le traitement des eaux et des déchets échoie généralement aux EPCI, tandis que l’aide sociale relève du département (ou de la métropole à Lyon), et que les régions ont des compétences propres en matière de transports publics. Les compétences dites régaliennes (...)
Affiner les résultats par :