Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Le vocabulaire de la géographie à travers plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration depuis plus de 20 ans. Par ailleurs, plus de 950 entrées ont fait l'objet d'une relecture et d'une mise à jour systématiques entre 2019 et aujourd'hui.

Il existe 1564 termes dans le glossaire.

Il existe 89 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère T
Tourisme et loisirs en France
Le tourisme, qu'il soit national ou international, participe au développement de nombreux territoires en France qui vivent, dans des proportions variables, du tourisme mais aussi des loisirs.
À lui seul, tourisme international (toute personne résidant habituellement dans un autre pays et passant au moins une nuit en France) pèse beaucoup dans l'économie française. En 2018, la France est le pays le plus visité au monde avec 89 millions de touristes, mais il n'est que troisième par les (...)
Tourisme hors-sol
Le tourisme hors-sol, par analogie avec l'agriculture hors-sol, désigne un sous-système du tourisme de masse diversifié qui se fonde sur l’affranchissement des contraintes du site par la création de conditions propres en matière de bâti et d’accessibilité. Par exemple, les complexes touristiques constitués d’une piscine sous bulle accompagnée de services communs et de logements en locations temporaires. Certaines formes de croisières à bord de paquebots spécialisés peuvent aussi avoir (...)
Tourisme macabre ou morbide, dark tourism
Le tourisme macabre ou morbide, traduction française du « dark tourism » est une expression dénonçant un système touristique (impliquant pratiques et acteurs) exploitant de façon indécente la notoriété négative de certains lieux. Parmi les types de lieux concernés, dont la liste varie selon les auteurs, on peut relever les lieux de catastrophes (Tchernobyl, vestiges liés au passage d’un ouragan), les lieux de détention (bagnes, camps de concentration), les lieux liés à des crimes de (...)
Tourisme médical (ou tourisme de santé)
Le tourisme médical, tourisme de santé ou encore tourisme hospitalier, se réfère au déplacement dans un pays autre que le pays de résidence, dans le but de bénéficier d’un acte médical non disponible ou difficilement accessible dans son propre pays, soit pour des raisons de législation soit pour des raisons relatives à l’offre de soins (compétences, coût). Si le thermalisme, qui s’est développé à la fin du XIXe siècle, est parfois considéré comme l’ancêtre du tourisme (...)
Tourisme sexuel
Le tourisme sexuel désigne une forme de tourisme dans laquelle le déplacement des touristes est motivé par la possibilité lors de leur séjour d’avoir des rapports sexuels dans le cadre d’un rapport marchand. Jean-François Staszak (2012) l’étudie notamment au prisme de la notion de « sexscape » (développée initialement par Denise Brennan en 2004), qui lui permet de définir quels sont les lieux de destination privilégiés pour les touristes sexuels, dont l’analyse permet de montrer (...)
Touriste
Un touriste est une personne qui se déplace entre deux emplacements géographiques pour son plaisir, hors de son lieu de vie habituel, et qui effectue au moins une nuitée sur place, ce qui le différencie de l’excursionniste qui fait l’aller-retour dans la même journée. Un touriste fréquente donc des lieux autres que les lieux de son quotidien, et y effectue des activités visant la recréation. L’identité du touriste est temporaire et non-exclusive, elle dure en effet le temps du voyage et (...)
Tournée (médicale) et maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP)
La tournée (médicale dans ce cas) est un mode d'organisation des déplacements de professionnels ou de services de santé selon un itinéraire par étapes, au domicile ou au lieu de résidence des populations. Elle concerne avant tout les médecins généralistes et certains auxiliaires de santé (infirmier, kinésithérapeute). L'analyse fine des tournées permet de cerner le territoire professionnel des praticiens ou des services.
Ce mode d'exercice professionnel tend à disparaître, y compris (...)
Township
Le ou la township est un terme anglais sans équivalent en français qui désigne un maillon territorial de certains pays de colonisation anglophone.
Dans l'Amérique du Nord anglophone, le township est une parcelle cadastrale de 6 miles (environ 9,6 km) de côté, subdivisée en 36 carrés d'un mile carré, qui a servi de fondement à la mise en valeur agricole des terres colonisées. Cette unité territoriale de base a donné aux grandes plaines nord-américaines leur maillage orthogonal. 
(...)
Toxicologie
La toxicologie est une discipline scientifique qui étudie la nature et les effets de sources toxiques dans l’organisme ou dans des systèmes biologiques. Elle met en relation la quantité d'exposition à une substance (dose) et les changements conséquents, observables, dans les fonctions physiologiques ou la santé (effet ou réponse). Elle étudie la manière dont un organisme exposé à une substance toxique réagit en fonction de l'exposition à cette substance selon la dose reçue, selon des (...)
Toyotisme
Le toyotisme est une stratégie industrielle post-fordiste fondée sur l'absence de stock, la production en flux tendu de petites quantités, le « juste-à-temps » et une réactivité très vive au marché. 
En 2012, Toyota est devenue le plus gros constructeur automobile du monde, devant General Motors (États-Unis) et Volkswagen (Allemagne). Avec un chiffre d’affaires de 256,5 milliards de dollars en 2013, Toyota se classe au neuvième rang des plus grosses entreprises mondiales. En 2014, (...)
TPE (Très Petite Entreprise)
Les TPE sont les très petites entreprises, ayant moins de 10 salariés et dont le chiffre d'affaires ou le total du bilan est inférieur à 2 millions d'euros. On les appelle également micro-entreprises.
→ Voir PME, TPE, PMI, micro-entreprises(...)
TPES (Total primary energy supply)
Le TPES (Total primary energy supply) est la consommation totale d'énergie primaire, c'est-à-dire le total des ressources en énergie primaire ou ressources énergétiques mobilisées par un pays, grâce à la production locale et aux importations, diminuées des exportations. Le TPES représente donc l'ensemble des ressources énergétiques destinées à la consommation intérieure.
Bernadette Mérenne-Schoumaker, mars 2019.(...)
Traçabilité (tracing et tracking)
La traçabilité d’un produit renvoie à la possibilité d’identifier son origine et de reconstituer l’intégralité de son itinéraire entre le moment de sa fabrication et celui de sa distribution. Le souci de rendre traçable l’itinéraire suivi par les marchandises est lié à la mobilité croissante des biens à l’échelle planétaire ou régionale (Europe). Ce souci de traçabilité correspond à des préoccupations sanitaires (marché de la viande par exemple) ou réglementaires (cas des (...)
Tracés et bornages des frontières
Les tracés de frontières sont les lignes qui délimitent les aires d’exercice de la souveraineté des États. Tracer une frontière est donc un acte géopolitique par excellence puisqu’il permet d’inscrire le politique dans l’espace. Cependant, le droit international ne préside aucunement à la répartition des espaces terrestres entre groupes humains et il ne permet pas, a fortiori, de déterminer ce qu'est une « bonne » frontière. Il s'agit d'un processus conditionné, pour l'essentiel, (...)
Train-bloc
Un train-bloc, « ou block train, est un train complet de marchandises acheminé directement du point de départ au point de destination, sans remaniement intermédiaire. » (Arnaud Serry, 2013).
L’acheminement de marchandises par train-bloc permet de gagner en rapidité, puisqu’il évite les ralentissements liés au passage par des gares de triage et peut rouler à pleine puissance. Le train-bloc a longtemps été le type de transport privilégié pour les matières premières du secteur (...)
Trait de côte
Le trait de côte désigne la ligne qui marque la limite jusqu'à laquelle peuvent parvenir les eaux marines. Il représente symboliquement la limite entre la terre et la mer. Le trait de côte proprement dit est donc la limite la plus extrême que puissent atteindre les plus hautes eaux par temps calme. En France, il s’agit de la limite du Domaine Public Maritime (DPM).
Le trait de côte se distingue du trait du zéro des cartes marines (niveau des plus basses mers possibles de (...)
Traité sur l’Antarctique et Protocole de Madrid
Le Traité sur l’Antarctique et le Protocole de Madrid sont les deux principaux dispositifs législatifs définissant un cadre légal international pour ce continent, le dernier à avoir été exploré.
Signé le 1er décembre 1959, le Traité sur l’Antarctique a pour objectif de mettre fin aux différends sur les revendications territoriales du continent (Escudé, 2024). Pour éviter les conflits territoriaux et permettre aux États de coopérer, le traité dispose un gel des prétentions (...)
Traités européens (de Paris, de Rome, de Maastricht, d'Amsterdam, de Nice, de Lisbonne)
Les traités européens sont les accords conclus entre les États membres de l’Union européenne (UE) et qui constituent le fondement juridique de son fonctionnement. Plusieurs grands traités ont ainsi jalonné la construction de l'UE.
Traité de Paris (18 avril 1951) Le traité de Paris, conclu pour 50 ans entre l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas, instituait un marché commun du charbon et de l’acier entre les six pays signataires, dans le cadre (...)
Trajectoire
La trajectoire est la voie empruntée par un espace ou par une société dans un domaine donné. Autrement dit, c’est la dimension temporelle de l’analyse d’un espace. Le programme de 2de de 2019 parle ainsi de « trajectoires démographiques », de « trajectoires territoriales démographiques et économiques » ou encore de « trajectoires de développement ». La notion de trajectoire se rattache à celle de dynamique. L’idée que les territoires et les sociétés suivent une trajectoire (...)
Trame brune
La trame brune est une expression forgée sur le modèle de la trame verte et bleue qui désigne les pratiques d’urbanisme visant le maintien ou le rétablissement de la continuité écologique des sols. En effet, si l’urbanisation se traduit par définition par une emprise foncière et par une artificialisation des sols, la composante pédologique des milieux a pourtant longtemps été oubliée dans les politiques de continuité écologique, alors que les sols sont essentiels au fonctionnement des (...)
Affiner les résultats par :