Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Eau

Eau

Publié le 07/02/2024
PDF

L'eau est l'un des éléments les plus présents sur Terre, nécessaire à la vie et central dans un très grand nombre de questionnements géographiques. 

L'analyse la plus classique, en géographie scolaire, repose sur la contradiction entre l'abondance de l'eau sur Terre et la rareté de la ressource. Cette rareté, lié à la faible part d'eau douce par rapport à l'eau salée, à la très inégale distribution de la ressource (ce qu'on appelle la disponibilité) et à l'ensemble des facteurs sociaux (notamment politiques et économiques) qui restreignent la capacité des populations à s'en procurer (c'est ce qu'on appelle l'accès à l'eau).

L'eau peut-être étudiée dans une perspective environnementale (milieux aquatiques, protection des zones humides, renaturation des cours d'eau...), dans une approche utilitariste (ressource en eau pour l'irrigation, l'industrie, la production d'énergie...), ou sous l'angle d'une géographie sociale (inégalités d'accès, accaparement ou water grabbing, rapports de domination). Dans la pratique, ces trois approches sont indissociables : toute approche utilitariste a des conséquences sociales et écologiques ; aucune étude d'un milieu aquatique ne peut faire l'impasse sur les conséquences sociales de sa destruction ou de sa protection. Certains spécialistes (Panthou et al., 2023, p. 77), soulignant que « les mots et les discours qui forgent les imaginaires jouent un rôle essentiel », évitent systématiquement l'expression « ressource en eau », qui relève à leur sens « d'une approche extractiviste de la satisfaction de nos besoins, qui fait clairement partie du problème » (ibid.).

Comme pour toutes les matières considérées comme des richesses ou des ressources, et probablement de façon exacerbée, l'eau est au centre d'une géopolitique à toutes les échelles. À une échelle très fine, des conflits d'usages peuvent exister entre personnes (le résident secondaire et l'agriculteur irrigant), entre groupes sociaux (agriculteurs et éleveurs en climat semi-aride) ou entre petites entités administratives (deux municipalités). À l'échelle mondiale, si la notion de « guerre pour l'eau » est discutée, l'eau est une dimension importante dans de nombreux conflits, soit entre États (l'État situé en amont peut s'accaparer ou polluer la ressource au détriment de l'aval), soit dans des conflits asymétriques (accaparement de l'eau par l'État israélien au détriment des Palestiens).

(JBB), novembre 2023. Dernières modifications : février 2024.


Références citées
Pour compléter avec Géoconfluences
Liens externes
Affiner les résultats par :