Vous êtes ici : Accueil Glossaire Environnement et santé

Environnement et santé

Publié le 15/02/2013
Dans le monde

Les facteurs environnementaux, au sens large, sont des déterminants importants de l'état de santé des populations. Ainsi, l'accès à l'eau potable, l'assainissement des eaux usées et l'élimination des matières fécales sont essentiels pour éviter des maladies souvent mortelles comme les diarrhées des nourrissons, le choléra, etc. Des eaux stagnantes, croupies, peuvent être aussi favorables à la multiplication de vecteurs (moustiques, parasites) transmettant des maladies telles que le paludisme mais aussi la bilharziose, l'onchocercose, etc. Des contaminants dans l'air, dans l'eau, dans les sols (métaux lourds, PCB, amiante, pesticides et fongicides par exemple) sont ou ont été certainement responsables de sur-morbidité et de sur-mortalité par cancers, maladies respiratoires ou cardio-vasculaires notamment. L'OMS considère que, en incluant les conditions de vie (alimentation, addictions, etc.), environ le tiers de la charge mondiale de morbidité serait provoquée par des facteurs environnementaux.

De même que l'épidémie d'Ebola liée à la consommation de viande de brousse, la pandémie de Covid-19, dont l'origine est à relier à la présence d'animaux sauvages capturés et vendus sur un marché proche d'une importante gare de voyageurs à Wuhan (Hubei), a mis en évidence pour les 7 milliards d'humains l'importance des liens entre préservation de l'environnement et santé, ou au contraire entre destruction des habitats sauvages et maladies.

(La rédaction) dernière mise à jour : 2020.

Pour compléter

 


En France

Aussi, la mise en place d'un Plan national de Santé-Environnement (PNSE) à partir de 2004 avait promu, bien que tardivement, la notion de santé environnementale en France en préconisant un certain nombre de mesures pour limiter les risques liés à la présence de substances toxiques dans l'environnement. Mais la France reste en retard sur ses engagements européens dans l'application du droit communautaire de l'environnement. Selon le rapport d'information de la commission des finances du Sénat en 2011, les infractions dans ce domaine représentent 17% des contentieux engagés contre la France qui doit ou devra payer des pénalités. Les dossiers sur la qualité de l'air (particules fines), sur celle de l'eau (nitrates) sont préoccupants. Le rapport relève un problème de gouvernance et de pilotage, avec le trop grand nombre de plans existants.

Juin 2012.

Pour compléter