Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 125 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreGéographie critique des ressources : énergies, matières, foncier
Accaparement (des terres, des mers)
L'accaparement des terres (land grabbing ou landgrab en anglais, de land, la terre, et grabbing, action de se saisir, d'empoigner) est le processus d'acquisition ou de jouissance de terres à des fins principalement agricoles (mais pas seulement) dans un contexte d'économie mondialisée. Les investissements, privés ou publics, vers les terres agricoles "disponibles", en particulier celles des pays du Sud, ne sont pas nouveaux : au début du XXe siècle, la société américaine United Fruit Company (...)
Acteurs spatiaux, action spatiale
Les acteurs sont, en géographie, l'ensemble des agents (individus, groupes de personnes, organisations) susceptibles d'avoir, directement ou indirectement, une action sur les territoires. Le féminin est actrice (une entreprise actrice d'un territoire). Les échelles de l'action vont de l'individu à l'État et aux structures transnationales, en passant par les entreprises, les collectivités locales, les associations, etc. Les acteurs ont leurs représentations mentales et patrimoniales, leurs (...)
Aérien (transport), aéroport
Un aéroport est une infrastructure réservée à l'atterrissage et au décollage des avions qui peuvent transporter du fret (avions-cargos) ou des passagers. L'emprise au sol d'un aéroport est importante : pistes, aérogare, tour de contrôle, hangars divers, mais aussi, bien souvent des "zones d'activité liées à un aéroport" (ZALA). Un aéroport génère également un certain nombre de contraintes et de nuisances :
- réservation d'un cône plus ou moins vaste de l'espace aérien destiné (...)
Agriculture
L'agriculture « désigne l'ensemble des travaux visant la production de végétaux et d'animaux utiles » aux humains « pour se nourrir, se soigner, se vêtir ou pour l'aider dans ses diverses activités » (Raymond, 2018). L'agriculture inclut l'élevage, ce qui est logique puisque dans certains systèmes agraires, productions végétales et animales sont interdépendantes.
Pendant de longues phases de l'histoire de l'humanité, et en particulier avant l'accélération industrielle et urbaine (...)
Agroalimentaire (secteur, filière, industrie…)
L’expression agroalimentaire ou agro-alimentaire désigne l’intégration des acteurs de la production agricole avec les acteurs d’amont et d’aval. Le secteur agroalimentaire désigne l’ensemble des acteurs, et la notion de filière rappelle que ces acteurs sont intégrés dans un processus productif. On parle souvent des industries agro-alimentaires, à raison car localement les lieux de transformation des produits agricoles concentrent parfois une part importante de l’emploi rural, mais le (...)
Agrobusiness, agro-exportations
L'agrobusiness est un mot-valise d'origine anglophone qui désigne l'agriculture productiviste et tout le secteur économique qui s'y rattache.  Une des traductions possibles en français serait le secteur agro-alimentaire. Le terme agrobusiness, inspiré par la description des systèmes agraires nord-américains, insiste sur les liens étroits entre le secteur agricole et les services amont (crédit bancaire, assurance...) et aval (transformation et commercialisation de la production...). (...)
Agrocarburants (biocarburants)
Le Brésil s'est très précocement engagé dans la voie de la production et de la distribution de masse de l’éthanol tiré de la canne à sucre : le Plan Proalcool avait été lancé en 1975 à la suite du choc pétrolier de 1973, puis réactivé au gré des évolutions des cours mondiaux du pétrole et du sucre.
Le Brésil est ainsi devenu le plus grand producteur et le plus grand exportateur mondial d'éthanol. En 2006, la production brésilienne, de 16,3 milliards de litres, représentait le (...)
Aménagement du territoire, aménagement « des territoires »
L'aménagement du territoire désigne l'ensemble des politiques mises en œuvre pour encadrer ou infléchir les évolutions d'un territoire généralement à l'échelle de l'État en fonction de choix politique et du contexte. L'aménagement est l'une des formes de l'appropriation d'un territoire. La racine latine d'aménagement, manere, évoque la maison, le manse, le manoir. Aménager comme emménager ou déménager fait allusion, originellement, à l'espace domestique et à des actions de la vie (...)
Aménités
Au sens strict, les aménités sont les éléments naturels de l’espace représentant un attrait pour les habitants, permanents ou temporaires. Le terme d’aménité recouvre le plus souvent les éléments du paysage ou du milieu (climat...), perçus comme « naturels » et exerçant une attractivité touristique ou résidentielle, mais le sens peut être étendu aux aménagements destinés à faciliter l’accès à ces éléments. Dans un sens plus large, le terme est utilisé comme synonyme (...)
Anthropocène
N. B. : Cette entrée a été partiellement reprise dans la Notion à la une de septembre 2017 : Anthropocène, plus développée et détaillée.
Au sein de l’Holocène, dernière époque géologique du Quaternaire qui commence après la dernière glaciation et qui dure depuis 10 000 ans, l’Anthropocène peut être considéré comme l'époque de l'histoire de la Terre au cours de laquelle les activités humaines ont un impact significatif et global sur le système planétaire. 
Ce (...)
Anthroposystème
L’anthroposystème est la combinaison des aspects sociaux et des aspects naturels, fonctionnant en système et dans la durée. Une approche anthroposystémique repose sur les apports de l’approche systémique et des concepts antérieurs d’écosystème et de géosystème, en réaffirmant l’imbrication des relations nature-sociétés dans le temps long, et en insistant sur le rôle des sociétés dans la construction des écosystèmes (Lévêque et Muxart, 2004). L’approche anthroposystémique (...)
Apartheid vert et colonialisme vert
Les notions d’apartheid vert et de colonialisme vert désignent toutes les deux l’utilisation d’un argumentaire écologique pour servir les desseins d’un pouvoir dominant sur une population dominée.
L’apartheid vert « implique la sanctuarisation de grands espaces "naturels" à des fins de protection de l'environnement en mettant préalablement à l'écart les populations autochtones qui s'y étaient établies. Certains motifs de préservation d'un patrimoine naturel, potentiellement (...)
Aridité, sécheresse, pénurie
Le mot « aride » qualifie un manque d'eau ; par extension, aride peut signifier stérile (Dictionnaire de l’Académie, 9e édition). Selon le géographe Jean Demangeot (2009), l’« aridité résulte de la combinaison de la faiblesse des précipitations (moins de 250 mm environ) et de la puissance de l’évaporation (plus de 2 000 mm) ». Les typologies de l’aridité sont nombreuses dans la littérature scientifique. La classification la plus diffuse est celle de W. P. Köppen. Inventée (...)
Arrière-pays et avant-pays (hinterland, foreland)
L'avant-pays (foreland) désigne l'ensemble des pays desservis par les lignes ou dessertes régulières qui touchent un port ou un aéroport.
L'arrière-pays (hinterland) est l'aire d'attraction et de desserte continentale d'un port ou en termes économiques son aire de marché continentale. Son extension est fonction de l'avant-pays du port, des qualités et de la densité des réseaux de dessertes terrestres, de la qualité de ses services portuaires ou aéroportuaires. L'extension continentale (...)
Avantage compétitif / comparatif
La principale distinction entre "avantage compétitif" et "avantage comparatif" est la suivante : un avantage compétitif est un avantage qui est construit et qui, pour être maintenu, doit être entretenu. La présence dans un lieu donné d'un système éducatif particulièrement performant en est un exemple. Un avantage comparatif a un caractère plus absolu et ne dépend pas des institutions ou des politiques locales : la présence d'un minerai par exemple. Il est clair que ces avantages n'en sont que (...)
Besoin
Le besoin est une sensation de manque qui pousse un individu ou une collectivité à désirer des biens matériels ou sociaux liés au niveau de développement d'un type donné de société, à un moment donné et dont la satisfaction paraît indispensable à son bien-être. Toute société civile rationnelle cherche à mettre fin aux pénuries ressenties. Le besoin est d'abord signe de pénurie et de manque pour des biens élémentaires : ainsi, l'absence d'accès à l'eau potable est un handicap (...)
Bien collectif
Bien ou service qui ne peut être approprié de manière individuelle. La nature d'un bien collectif dépend de la façon dont il est consommé. Si sa consommation n'est interdite à personne, il s'agit d'un bien "non exclusif". S'il peut être consommé par beaucoup sans risque de se raréfier, il s'agit alors d'une "consommation sans rivalité". Les biens collectifs purs possèdent ces deux attributs.
Le financement des biens collectifs soulève des difficultés liées au problème dit du (...)
Bien-être
La notion de bien-être a été tout particulièrement pensée et théorisée par les économistes (Pareto, Arrow). Elle s'inscrit dans les courants de la théorie du choix social qui a pour objet d'analyser la relation entre préférences individuelles et décisions collectives, et de déterminer s'il est possible de dériver les préférences collectives des préférences individuelles. Ce qui pose le problème des critères de choix social, au sein d'une économie composée d'un grand nombre d'agents (...)
Biomasse (agrocarburants / biocarburants)
Pour répondre à la demande énergétique il peut être tentant de se tourner vers le potentiel de la biomasse, c'est-à-dire l'ensemble de la matière organique d'origine végétale ou animale, dont les ressources, renouvelables, peuvent sembler inépuisables.
Les biocarburants sont des combustibles liquides d'origine agricole obtenus à partir de matières organiques végétales ou animales non fossilisées (contrairement au charbon et au pétrole). Mais comme le préfixe bio- a acquis au fils (...)
Bitume, asphalte
Les sables asphaltiques ou les schistes bitumineux enferment du pétrole brut très lourd composé d’hydrocarbures plus lourds que le pentane, qui peut contenir des composés sulfurés et d’autres minéraux. Ce mélange est naturellement visqueux et il ne peut, dans son état naturel, être récupéré par les moyens conventionnels tels que le forage. Son extraction et son traitement nécessitent donc des investissements et des moyens techniques importants dont l'impact sur l'environnement est (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :