Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 92 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLa France : des territoires en mutation
Désindustrialisation
La désindustrialisation peut désigner la destruction d'emploi industriel ou le recul de l'activité manufacturière, ou encore de manière générale, le recul de la place relative occupée par l'activité industrielle dans la société. La désindustrialisation désigne le passage de l'âge industriel qui se caractérisait par la prépondérance des activités industrielles dans l'économie (emploi, production, commerce...) et la société (culture ouvrière, encadrement social par le patronat ou les (...)
Desserrement
Le desserrement répond au manque d'espace dans le centre des agglomérations. Il conduit les activités et les populations à se déplacer en périphérie. C'est un mouvement de courte distance (quelques dizaines de kms au maximum), distinct de la décentralisation des activités d'une région vers une autre. Le mouvement a d'abord concerné l'industrie à la recherche de disponibilités foncières à un coût attractif. Le desserrement des activités tertiaires a suivi ultérieurement, centres de (...)
Déterritorialisation, reterritorialisation
Le territoire, comme substrat de la localisation des activités humaines, peut sembler dépassé : investissements, activités productives paraissent de plus en plus s'affranchir de certaines logiques territoriales de nature "physique" (distances euclidiennes, ressources).
Le terme de déterritorialisation peut être interprété de différentes façons :
- L'une d'elles cherche à rendre compte de l'effacement de l'État territorial traversé par des flux transnationaux. Cette acception (...)
Développement durable
Développement durable dans l'Union européenne | Développement durable en Méditerranée | Développement durable en France
Le concept de développement durable (Sustainable Development) a été introduit en 1987 par le rapport dit Brundtland (Our Common Future) qui en donne la définition suivante : « mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ». Il fut adopté lors du "Sommet de la Terre" (...)
Directive Territoriale d’Aménagement (DTA)
La Directive Territoriale d’Aménagement (DTA) est un outil de planification à l’échelle de grands territoires porteurs d’enjeux nationaux, qui nécessitent donc une intervention spécifique de l’État. La DTA apparaît dans un projet de loi établi sur la base d’un rapport du conseil d’État, « pour un urbanisme plus efficace » (1992). Cette idée a été reprise (aussi bien le fond que la dénomination) dans la loi LOADT (loi Pasqua) puis dans la loi LOADDT (loi Voynet) en 1999. Cette (...)
Directives
Les directives sont des actes adoptés par les institutions communautaires. Le Conseil ou la Commission imposent aux États membres l'obligation de réaliser l'objectif fixé dans la directive en modifiant ou en adoptant leurs réglementation et/ou législation nationales dans un délai donné.

Dans le domaine des politiques paysagères, environnementales, les directives européennes ont des impacts forts sur les États membres. Elles nécessitent de procéder à des inventaires et à des (...)
Empowerment
La notion d'empowerment est très en vogue depuis les années 1990 dans le monde à propos des plus pauvres. Elle désigne l’accès à plus de pouvoirs des catégories les plus défavorisées : les femmes, les pauvres ou les minorités ethniques ou sociales. Quand elle est traduite en français, la notion d'empowerment devient « pouvoir d'agir » ou « autonomisation » ; elle désigne à la fois un processus et un résultat.
La rhétorique de l’empowerment associée à celle des droits de (...)
Enquête (d'utilité) publique
Phase au cours de laquelle un projet de décision administrative est soumis aux observations du public, dans le but d'assurer l'information des personnes concernées, de garantir les droits de propriétaires et de favoriser la concertation. Les types de projets concernés ont souvent des effets paysagers notables, par exemple : documents d'urbanisme tels que les POS - PLU, certains projets d'aménagements urbains spécifiques, les projets d'équipements publics d'infrastructure ou de travaux, surtout (...)
Enquête ménages-déplacements (EMD)
En France, les Enquêtes ménages-déplacements (EMD) sont réalisées par l'INSEE à l'échelle d'une agglomération pour renseigner les pouvoirs publics sur les mobilités des habitants et orienter les politiques publiques. C'est l'une des thématiques à explorer dans le cadre d'un diagnostic de territoire. L'une des traductions des EMD en matière de politiques publiques sont les Plans de Déplacements Urbains (PDU), obligatoires dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants.(...)
Environnement et territoires
La prise en compte des dimensions environnementales des territoires est une des dimensions du développement durable, clairement impulsée par la Loi d’orientation pour l’aménagement et le développement durable du territoire LOADDT (ou loi Voynet) de 1999. D'autres dispositifs invitent aussi à cette prise en compte, par le biais des directives européennes ou des territoires patrimoines de l'Unesco, par exemple.
Des formes particulières d'aménagement à forte dimension environnementale se (...)
Équité territoriale
Le terme d’équité territoriale fait référence à la dimension spatiale de la justice sociale. Il désigne une configuration géographique qui assurerait à tous les mêmes conditions d’accès aux biens et aux services d’intérêt général, qu'il s'agisse des infrastructures de transport, de l'accès aux services sociaux et de santé, à l'éducation ou à la culture, voire à l’emploi et aux divers avantages de la vie en société. L’équité territoriale est un concept qui se veut (...)
Externalités
On appelle externalités, ou effets externes, les transferts de valeur sans compensation monétaire qui dépendent des choix d'autres producteurs (effets externes de production) ou d'autres individus (effets externes de consommation). Ces externalités résultent des interdépendances entre acteurs économiques d'un système de production.
Ces externalités peuvent être négatives ou positives. La pollution engendrée par un site industriel est un exemple d'externalité négative car l'activité (...)
Friches
Les friches sont des terrains qui ont perdu leur fonction, leur vocation, qu’elle soit initiale ou non : friche urbaine, friche industrielle, friche commerciale, friche agricole. Laissées momentanément à l'abandon, ces surfaces peuvent fournir l'opportunité de repenser l'aménagement du territoire, tant en milieu rural qu'urbain. La situation n'a pas de caractère irréversible : la friche peut être réaffectée à une activité comparable ou être réaffectée à une autre activité (anciennes (...)
Frontalier / transfrontalier
Un frontalier est un individu résidant à proximité d’une frontière et travaillant dans le pays voisin de l’État où il réside. Le frontalier se définit par sa traversée quotidienne de la frontière ou par le retour à son domicile au moins une fois par semaine. Il est donc un navetteur dont les flux se concentrent à certaines heures de la journée – les entrées et sorties de bureaux – et en certains axes et points de passage comme les postes de douane, ce qui peut créer de forts (...)
Gated community (quartier résidentiel fermé)
Les traductions françaises possibles sont résidence fermée, quartier résidentiel fermé ou enclave résidentielle fermée. La community en anglais est une petite communauté d'habitants, un quartier ou un groupe fréquentant un même lieu de culte ; le terme peut être un équivalent au mot quartier en français dans certains contextes. La gated community (pluriel : les gated communities) est un quartier homogène socialement, généralement habité par des populations aisées, clos, et accessible (...)
Gentrification rurale
La notion de gentrification rurale est née dans la recherche anglophone dès les années 1970 (Tommasi, 2018) et est mobilisée depuis les années 2000 en France par les géographes et les sociologues. Elle se caractérise par l'arrivée dans les espaces ruraux de populations nouvelles, mieux dotées en capital économique, culturel et social que les populations installées précédemment. Motivé par l’attraction d’un foncier bâti peu coûteux et par un style de vie différent, ce processus peut (...)
Gouvernance territoriale
La gouvernance territoriale désigne un mode de gestion politique locale. Elle s'appuie sur la mobilisation des ressources humaines, sur la capacité à réguler un territoire dans le cadre d'un système partenarial avec des acteurs multiples. Elle veille à ce que les priorités politiques, sociales et économiques soient fondées sur un large consensus social et à ce que les voix des plus démunis puissent se faire entendre.
C'est un chantier de recherche qui permet de formuler des questions : (...)
Habitat (humain)
- Pour la notion d'habitat en écologie, voir : Habitat écologique
- Ne pas confondre avec : Habiter (notion)
En géographie, l'habitat peut être défini comme l'organisation des habitations sur un espace donné. L'habiter renvoie à la capacité des acteurs à organiser les espaces multiples qui composent leur habitat, aux pratiques de vie qu'en ont les individus et les groupes qui l'occupent. La question du logement n'épuise pas celle de l'habitat mais elle s'y inscrit. Il y a (...)
Intercommunalité
Peu retouché au cours des XIXe et XXe siècles, le découpage communal français est le reflet des anciennes communautés. La commune y correspond largement à l'ancien territoire (ou finage) d'un village, d'une paroisse. Environ 27 396 communes sur les 36 564 existantes (en France métropolitaine) comptent moins de 1 000 habitants, la population moyenne des communes est de 1 700 habitants contre 4 000 h en moyenne dans l'Union européenne. Ce cadre territorial traditionnel constitue un obstacle à la (...)
Local et localisme
Plus petite échelle d'un axe qui va jusqu'au global, le local s'est imposé comme principe d'organisation de la territorialité. Paré de toutes les vertus, il a inspiré les contestations du pouvoir central, les politiques de décentralisation et les politiques de projet, selon la formule consacrée "small is beautiful" ! Il a légitimé la redéfinition du rôle de l'État, le "génie local" valant mieux que l'argent public. Le local est alors conçu comme un espace de mobilisation synergique des (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :