Vous êtes ici : Accueil Glossaire Ressource(s)

Ressource(s)

Publié le 11/04/2013

Le terme « ressource » désigne la mise en valeur d’un capital, dit naturel (ressources minérales, énergétiques mais aussi avantages de localisation) ou encore matériel (machines, etc.), exploité par une société donnée à un moment donné dans le but de créer des richesses. Le terme « ressource » a ensuite été étendu à des biens immatériels, les capitaux par exemple (ressources financières), ou les « ressources humaines » (capacités de travail, d'innovation, etc.). La question du mode de mise en valeur et d’utilisation des ressources est indissociable de la nature des ressources elles-mêmes.

On remarquera qu'il n'y a pas de ressource sans besoin des sociétés : toute ressource est donc créée et non découverte en tant que telle et tout est susceptible de constituer une ressource,  y compris les productions intellectuelles et culturelles. L'espace peut être aussi considéré comme une ressource : on parle alors de ressource spatiale. Un déchet, qui se définit par sa valeur nulle ou négative, peut devenir une ressource si une société humaine lui trouve une utilisation rentable.

Dans une logique prédatrice, la ressource est un gisement à exploiter ; c’est l’un des sens du mot « extractivisme » tel qu’il est défini dans notre glossaire. La ressource est alors exploitée jusqu’à épuisement du gisement, le site de production est abandonné et devient un espace-déchet. La production est alors délocalisée sur un autre site. D’autres logiques existent, notamment l’exploitation durable des ressources, permettant leur renouvellement. On parle aussi d’extractivisme durable.

La crainte d'un épuisement progressif des ressources avait, dès les années 1970, conduit certains chercheurs ou responsables politiques à prôner une « croissance zéro », seule capable de concilier évolution démographique exponentielle et quantité limitée de ressources naturelles. C'est en 1972 qu'une équipe du Massachusetts Institute of Technologie (MIT), dirigée par Dennis Meadows, publie un ouvrage resté célèbre, Halte à la croissance.

En géographie, les ressources sont envisagées sous différents aspects : en fonction de leur répartition spatiale, de la demande et des flux, de leur accessibilité. Leur qualité est un élément majeur quand il s'agit de l'eau et de l'air. La géographie des ressources aborde aussi les jeux d'acteurs et l'analyse des conflits liés à leur exploitation.

Au sens géologique, les réserves désignent les occurrences identifiées et mesurées comme étant économiquement et techniquement récupérables avec les technologies et les coûts du moment, alors qu'une ressource (minérale, énergétique) est un gisement doté de caractéristiques (géologiques, économiques) plus incertaines, mais considérées comme potentiellement récupérables compte tenu des progrès prévisibles des techniques et des évolutions économiques.

La raréfaction d'une ressource provoque une tension entre les besoins et sa disponibilité, elle a des conséquences géopolitiques. La croissance de la population mondiale mais, surtout, les effets du décollage économique accéléré de pays émergents comme l'Inde et la Chine, vont immanquablement provoquer des tensions sur les ressources en matières premières dans le monde. Dans ces conditions, marier développement et durabilité est un défi majeur pour l'humanité du XXIe siècle.

Mises à jour : mars 2010 ; octobre 2018.