Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 43 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère G
 G2
Forgée en 2007 par Niall Ferguson, historien à Harvard, sous le terme de "Chimerica", l'idée d'un tandem sino-américain a ensuite été désigné par l'acronyme G2, sorte de condominium sino-américain sur le monde qui s'articulerait autour des deux puissances. Selon les calculs de N. Ferguson, les deux économies conjuguées ont participé pour 40% à la croissance mondiale entre 1998 et 2007. De fait, les économies des deux pays sont fortement imbriquées, alliance du plus gros débiteur mondial (...)
 Gange
Le Gange ou Ganga Mata, est à la fois un fleuve et un mythe pour plus d'un milliard d'habitants du monde indien, et pas seulement les hindous.
C'est le plus grand cours d’eau sud-asiatique : il court sur 2 500 km entre sa source au glacier de Gangotri (Uttarkhand) et le delta situé surtout au Bangladesh où ses eaux se mêlent à celles du Brahmapoutre. Les régions qu’il irrigue sont le centre de gravité démographique et politique de l’Union indienne.
Associé à des milliers de (...)
 Gated community (quartier résidentiel fermé)
Les traductions françaises possibles sont résidence fermée, quartier résidentiel fermé ou enclave résidentielle fermée. La community en anglais est une petite communauté d'habitants, un quartier ou un groupe fréquentant un même lieu de culte ; le terme peut être un équivalent au mot quartier en français dans certains contextes. La gated community (pluriel : les gated communities) est un quartier homogène socialement, généralement habité par des populations aisées, clos, et accessible (...)
 Gateway
Un gateway est une porte d’entrée principale d’un continent ou d’un pays. Les marchandises sont diffusées à partir du gateway selon des modes différents. La polarisation de flux très importants sur le gateway a un impact sur le territoire environnant.(...)
 Gaz atmosphériques / Gaz "à effet de serre" (GES)
L'effet de serre est une conséquence tout à fait naturelle de l'enveloppe de protection atmosphérique de la Terre. La question est de savoir dans quelle mesure, de quelle manière, les rejets de GES consécutifs à l'activité humaine peuvent l'amplifier (scénarios plus ou moins catastrophistes majoritaires dans les médias et dans une partie de la communauté scientifique) ou le diminuer (scénario évoqué par une part beaucoup plus réduite de la communauté scientifique). Les séries climatiques (...)
 Gaz naturel (liquéfié / GNL / LNG)
Le gaz naturel est un combustible riche en méthane. Il peut contenir aussi, en quantités variables, des hydrocarbures plus lourds qui se liquéfient à la pression atmosphérique, et de la vapeur d'eau. Il peut aussi comporter des composés soufrés, comme l'hydrogène sulfuré et d'autres gaz non hydrocarburés, tels que le gaz carbonique, l'azote ou l'hélium.
Après avoir été extrait par forage, le gaz peut être acheminé par voie terrestre et sous marine par gazoduc. Des stations de (...)
 Gazprom
Après une décennie de privatisations sauvages au profit d'oligarques peu contrôlables, depuis l'arrestation en 2003 de Mikhaïl Khodorkovski, le contrôle de l'État sur l'économie n'a cessé d'être réaffirmé et Gazprom en est une illustration frappante. En 2006 l'État a porté sa participation dans Gazprom de 38% à 50,1%, ce qui lui redonne le contrôle sur l'exploitation gazière, hautement symbolique de l'économie et du pouvoir russe. Largement sous le contrôle du "clan des (...)
 Généralisation (en cartographie)
En cartographie, on appelle généralisation le principe de simplification et d’adaptation du tracé d’un contour cartographique à l’échelle de restitution de la carte, selon un double impératif de précision et de clarté. La généralisation peut être structurale (simplification sans changement d’échelle, destinée à accroître la lisibilité de la carte) ou conceptuelle (simplification occasionnée par une réduction d’échelle du fond de carte).
Définition proposée par Samuel (...)
 Génie génétique et Organismes génétiquement modifiés - OGM
Les progrès fantastiques des biotechnologies au cours des dernières décennies permettent désormais à l'homme de modifier génétiquement tous les organismes vivants, animaux ou végétaux en intervenant directement sur l'ADN des cellules reproductives. Les cellules reproductrices de l'organisme modifié sont transmises à la descendance. Une directive de l'UE définit un OGM comme "un organisme dont le matériel génétique a été modifié d'une manière qui ne s'effectue pas naturellement par (...)
 Génocide
Le continent africain a le triste privilège d'avoir connu deux génocides au XXe siècle, et c'est sur son sol qu'est née cette pratique nouvelle du meurtre de masse. Le terme a été créé en 1944 par le juriste Raphaël Lemkin. L’ONU lui a donné une définition juridique dans la Convention du 9 décembre 1948 pour la prévention de la répression du crime de génocide (art II) : il désigne les actes commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, (...)
 Genre
La terme de genre (ou de gender, en anglais) s'applique à un groupement d'êtres ou d'objets présentant des caractéristiques communes ; le genre est un terme voisin de classe, de type, de catégorie.
En sciences sociales, le genre désigne la construction sociale de la différence des sexes et les rapports sociaux qui en découlent. Ce concept rappelle que les différences entre les attributs du féminin et du masculin ne sont pas fondées en nature, mais sont historiquement construites et (...)
 Genre de vie
Ce terme désigne dans la géographie vidalienne du début du XXe siècle l'ensemble des formes matérielles d'existence de groupes sociaux, adaptées à un milieu donné. Le genre de vie répond à un thème fondamental d'activités : genre de vie pastoral, genre de vie montagnard. La notion de genre de vie traduit les principes du possibilisme : la nature propose, l'homme dispose.
Mais si la notion était éventuellement applicable à des sociétés plus ou moins fermées et confrontées à un (...)
 Gentrification
Le terme vient de l'anglais gentry, bourgeoisie ; il a un sens proche mais différent d'embourgeoisement. Il désigne un processus de renouvellement de la composition sociale et démographique d'un quartier au profit de ménages plus aisés. C'est un phénomène qui touche principalement les centres et les péricentres des métropoles. Les programmes de rénovation et de réhabilitation de certains quartiers ou îlots des centres-villes, dont le bâti se trouve ainsi requalifié, provoquent souvent une (...)
 Gentrification rurale
La notion de gentrification rurale est née dans la recherche anglophone dès les années 1970 (Tommasi, 2018) et est mobilisée depuis les années 2000 en France par les géographes et les sociologues. Elle se caractérise par l'arrivée dans les espaces ruraux de populations nouvelles, mieux dotées en capital économique, culturel et social que les populations installées précédemment. Motivé par l’attraction d’un foncier bâti peu coûteux et par un style de vie différent, ce processus peut (...)
 Géodynamiques, géomorphologies littorales
Le littoral est soumis à des actions diverses qui en font un espace mouvant et fragile. Parmi les grands types de phénomènes qui s'y exercent, retenons, pour simplifier :
- les phénomènes érosifs et/ou transgressifs, qui, compte tenu de l'évolution générale du climat de la Terre, pourraient s'intensifier,
- les phénomènes d'accumulation, d'accrétion, de progradation (comblement progressif) tels qu'on peut les observer dans les régions deltaïques par exemple.
Ces (...)
 Géographie de la santé
Les études relatives à la santé se sont progressivement imposées aux sciences sociales, dont la géographie, qui ont investi ce champ des connaissances et de la recherche. Théorisée, en France, par Max Sorre, la "géographie médicale" couvrait un champ d’étude aux limites et à la cohérence encore incertaines.
Aujourd'hui, la géographie de la santé, à la croisée de la géographie des maladies et de la géographie des soins, a pour objet l’analyse sociale et spatiale de l'offre de (...)
 Géographie des maladies
La géographie des maladies étudie leur distribution sociale et spatiale. Bien qu'elle procède d'une filiation ancienne, depuis l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine, en passant par l'école hippocratique, la médecine arabe, les géographes ne s'y sont vraiment intéressés qu'aux lendemains de la Première guerre mondiale, en France avec Maximilien Sorre par ex. Cette géographie procède de deux démarches principales :
- générale et monographique à propos de la répartition de (...)
 Géographie du tourisme
Manière classique d’aborder le tourisme en géographie, s’intéressant à la "vocation" (sic) des lieux touristiques, aux "flux", et "nuitées" et aux "facteurs" ("physiques" et "humains") du tourisme. La géographie du tourisme fait comme si la géographie était la seule discipline compétente pour penser le tourisme et laisse de côté les autres dimensions. Elle se rapproche ainsi d’autres "branches" construites autour d’un thème : géographies de l’industrie, du loisir, des machines à (...)
 Géographie et frontières
Ce que l’on peut retenir de ces vingt dernières années dans les approches proposées par les géographes, c'est qu’ils envisagent la frontière comme un objet complexe permettant aussi de cerner les grandes mutations contemporaines comme : effacement des frontières au sein de la Communauté européenne ; l’apparition de nouvelles frontières entre pays riches et pays pauvres ; le surgissement de nouvelles discontinuités linguistiques, culturelles ; les frontières à l’épreuve des (...)
 Géoïde, ellipsoïde
La terre n'est pas une sphère, qui est une forme géométrie dite parfaite, mais un géoïde. Ce terme désigne la forme réelle de la surface terrestre, légèrement aplatie aux pôles et bosselée selon les continents. Son apparence sphérique lorsqu'on l'observe depuis l'espace masque les nombreuses petites irrégularités de sa surface. Pour modéliser cette surface, on utilise une figure géométrique plus régulière, l'ellipsoïde : volume globalement sphérique présentant un aplatissement aux (...)
Actions sur le document