Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 98 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère M
Macrocéphalie
Le terme macrocéphalie (étymologiquement, grande tête en grec) désigne l'hypertrophie de la ville la plus peuplée d'un territoire. Le développement disproportionné de la ville la plus grande déséquilibre la hiérarchie urbaine sur le territoire. En termes statistiques, la macrocéphalie est une situation d’écart au modèle de la loi rang-taille (voir loi de Zipf). La ville hypertrophiée n’est pas forcément la capitale politique même si cela peut contribuer à la concentration des (...)
Maillage
Conformément à l’image du filet, le maillage est un découpage de l’espace par des systèmes de lignes. Ce terme fut particulièrement employé dans les années 1990 dans le cadre de l’analyse spatiale. Selon les mots même de Roger Brunet, principal promoteur du concept, le maillage est « l’ensemble des filets qui situent les lieux dans les mailles » (Brunet, 1995). « La maille n’est donc pas les fils, c’est ce qui est entre les fils » (Brunet, 1997). De nos jours, le terme de (...)
Majority-minority
Aux États-Unis, un territoire “majority-minority “est  un territoire où une minorité raciale ou ethnique à l’échelle de tout le pays est majoritaire localement. Ce territoire peut être un État fédéré, un comté ou une ville.
Cinq États fédérés sont  “majority-minority “ : Hawaï (77,1 % de populations minoritaires en 2011), le District de Columbia (64,7 %), la Californie (60,3 %), le Nouveau-Mexique (59,8 %) et le Texas (55,2 %). Plus de 11 % des comtés américains sont (...)
Maladie
La maladie est un terme générique aux contours flous, mouvants, pour exprimer un état d'altération de la santé physique et/ou mentale, voire sociale. Elle procède de débats récurrents sur les frontières entre le "normal" et le "pathologique". Elle peut être objective (diagnostiquée) ou subjective, perçue ou ressentie de manière variable selon les individus, les groupes, les milieux sociaux, les époques.
La classification des maladies (nosologie) varie dans le temps au gré des (...)
Maladie émergente, ré-émergente
Les maladies émergentes et ré-émergentes correspondent à des maladies dont l'incidence réelle augmente de façon significative pour une population donnée, sur un territoire donné.
Il peut s’agir soit de maladies nouvelles (sida), soit des maladies éradiquées qui réapparaissent (fièvre jaune), soit des maladies anciennement connues mais dont les causes ont été trouvées récemment (virus Ébola), soit des maladies nouvelles pour une zone géographique donnée (comme la maladie de Lyme (...)
Malthusianisme
Doctrine inspirée des travaux de l'économiste britannique Thomas Malthus (1766–1834) qui prône une restriction volontaire des naissances afin que la croissance démographique reste en rapport avec la croissance des richesses. Pour faire une analogie, les ressources d'un territoires peuvent être comparées à un gâteau qui doit être partagé en parts de plus en plus petites à mesure que les invités se partageant le gâteau (la population) sont plus nombreux.
Une politique de contrôle (...)
Mangrove
La mangrove est une formation végétale des littoraux intertropicaux, constituée par l’association de plantes arborescentes ou arbustives regroupées sous le terme de palétuviers et qui se développent dans la zone de balancement des marées (l’estran).
Ainsi, entre 25°N et 25°S, les mangroves colonisent presque 75 % de la côte en situation abritée de la houle, des deltas, des estuaires, couvrant une surface estimée à 182 000 km². Localement, elles peuvent se maintenir jusqu’à (...)
MAPTAM (loi)
La loi Maptam ou loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles a été promulguée le 27 janvier 2014 (loi n° 2014-58), après avoir été votée le 19 décembre 2013.
Le texte prévoit de clarifier les conditions d’exercice de certaines compétences des collectivités territoriales en instaurant des chefs de file :
- la région pour le développement économique, les aides aux entreprises et les transports (le Sénat a ajouté la biodiversité, (...)
Marais maritime (ou littoral)
Terres basses, en partie inondées par les eaux de mer, au moins à marée haute, et souvent en voie de colmatage. Les principales parties d'un marais maritime sont : la slikke, partie la plus basse, non colonisée par la végétation ; le schorre, occupé par un tapis végétal dense, qui n'est plus immergé que lors des marées de vives eaux.(...)
Marchabilité
La marchabilité (traduction de l’anglais walkability) ou « potentiel piétonnier » désigne la « capacité d’un milieu à faciliter les déplacements utilitaires à pied et à vélo » (Reyburn, 2010). Que ce soit en ville ou en milieu rural, il existe des lieux plus favorables que d’autres à la marche à pied ou au déplacement à vélo en raison de divers facteurs : bruit, insécurité, absence de trottoirs, circulation dangereuse etc. La marchabilité constitue un enjeu de santé (...)
Marchandises (trafic de)
Le trafic maritime de marchandises se décompose généralement en trois grandes masses :
− les marchandises diverses : conteneurs, remorques, palettes, fûts, caisses, tubes, sacs, colis, produits manufacturés…
− les vracs : marchandises non emballées et non arrimées constituant généralement la cargaison homogène d'un navire. Il existe deux sortes de vracs. Les vracs liquides sont principalement des produits pétroliers et chimiques, du gaz, ou des liquides alimentaires. (...)
Marché au cadran
Un marché au cadran est un marché spécialisé mettant en relation des producteurs agricoles (éleveurs, maraîchers…) avec des acheteurs (représentants des entreprises aval de la filière agroalimentaire). Les prix sont affichés sur un cadran (aujourd’hui sur un écran) et baissés jusqu’à ce qu’un acheteur se déclare ; le premier à le faire emporte la vente.
Le marché au cadran est fréquemment situé au centre d’un système de production agricole spécialisé, dans un bourg (...)
Marché mondial du vin
En 2005, le marché mondial du vin s'établissait à plus de 100 milliards d'USD en valeur. La production mondiale était d'environ 264 millions d'hectolitres, la consommation de 227 millions d'hl. Donc une offre globalement excédentaire.
Mais la consommation mondiale de vin est en croissance rapide avec l'irruption des nouveaux consommateurs des pays émergents (Chine, Inde) qui sont en passe de devenir, à leur tour, également producteurs. De leur côté, les États-Unis, 4e producteur et 6e (...)
Marches
Les marches désignaient les espaces limitrophes, périphériques qui, jadis, tenaient lieu d'espaces frontaliers, d'espaces tampons. En Europe ils sont souvent peu habités et boisés. Leurs évolutions dépendent en partie de l'évolution de la maille administrative dont ils relevaient, de l'évolution de la frontière. Étymologiquement, la marche était à l'époque carolingienne le territoire confié à un marquis, un aristocrate chargé de la défendre contre les incursions extérieures.
(ST) (...)
Marchés et prix des hydrocarbures
Le prix du marché des hydrocarbures est défini par un ensemble de facteurs allant de l’offre et de la demande aux tensions géopolitiques mondiales, en passant par les aléas climatiques (pour le court terme), les stratégies des acteurs (Opep, compagnies, etc.) et des spéculateurs. Le Brent, le West Texas Intermediate (WTI), principalement, servent de qualités de référence pour les transactions de la majeure partie du pétrole mondial.
Les compagnies peuvent acheter du pétrole de (...)
Marée
Les marées sont des variations du niveau de la mer dues principalement aux actions combinées de la lune et du soleil. On distingue l'espace infratidal (de l'adjectif anglais tidal signifiant « relatif à la marée  »), situé au-dessous du niveau de la basse-mer, l'espace intertidal situé entre la basse et la pleine mer (ou estran ), et l'espace supratidal, situé au-dessus du niveau de la pleine mer. L'amplitude de la variation de niveau est quantifiée par des coëfficients de marée qui vont de (...)
Marginalité
Les historiens comptent parmi les premiers à avoir introduit dans le champ des sciences sociales la notion de marginalité sociale. Ainsi, Bronislaw Geremek s’intéresse à la figure du vagabond dans son analyse de la pauvreté dans les cités médiévales. Toutefois, c’est l’École de Chicago qui suscite de nombreuses recherches sur les individus marginaux (l’étranger, le hobo) puis sur les groupes en marge de la ville. En minorité, coupés de leur communauté d’origine, ils ne sont pas (...)
Marina
En France, la marina désigne un ensemble architectural construit sur le littoral, composé de logements et services de loisirs construits autour d'un port de plaisance. L'exemple le plus abouti est la marina de Port-Grimaud (Var).
À l'étranger, le terme "marina" désigne un port de plaisance. La mondialisation de la plaisance conduit à une multiplication des marinas sur les littoraux du monde.
Voir :
- Anne Gaugue, La conquête plaisancière de la haute mer, Géoconfluences, (...)
Maritime (transport) et ports
Les transports par voie maritime ont été les premiers à jouer un rôle essentiel dans les processus de mondialisation des économies et des sociétés de la planète.
L'organisation spatiale des réseaux maritimes repose sur des lignes (ou routes) maritimes et sur des ports (nœuds ou pôles des réseaux). L'exploitation et l'équipement sont entre les mains des armateurs et des armements. Objectifs et fonctionnements des armements sont très diversifiés, leur degré d'intégration dans les (...)
Maritimes (frontières)
Les frontières maritimes sont des limites entre les mers territoriales de deux États souverains. Lorsque les côtes sont plus éloignées que la somme des deux mers territoriales, il n'existe pas de frontière maritime entre les deux États mais deux limites séparées par les eaux internationales. Il ne faut pas confondre les limites de ZEE avec des frontières étatiques, car elles ne sont pas des espaces de pleine souveraineté mais des espaces d'exercice d'un droit d'exploitation des ressources. (...)
Affiner les résultats par :