Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 86 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLes nouvelles dynamiques du tourisme dans le monde
Acculturation
L'acculturation est un concept commun aux sciences sociales, désignant « d'une manière minimaliste, presque simpliste, (...) l'ensemble des phénomènes et des processus qui accompagnent la rencontre entre deux cultures différentes. » (Courbot, 2000). Deux groupes humains caractérisés par des attributs culturels différents, s'ils ont en contact de manière régulière, s'influencent réciproquement, éventuellement l'une des deux cultures prenant le pas sur l'autre.
La conquête et la (...)
Acteurs et opérateurs (économiques) du tourisme
En dehors des touristes eux-mêmes, agents qui sont les principaux maîtres d'œuvre de l'activité touristique, trois catégories d'acteurs concourent à la satisfaction des besoins des touristes : les entreprises commerciales ; les associations et les organismes à vocation sociale ; les pouvoirs publics. Ces différents acteurs peuvent être animés de stratégies collectives par le biais, par exemple, d'institutions comme les offices du tourisme, les collectivités.
Les entreprises du secteur (...)
Acteurs spatiaux, action spatiale
Les acteurs sont, en géographie, l'ensemble des agents (individus, groupes de personnes, organisations) susceptibles d'avoir, directement ou indirectement, une action sur les territoires. Le féminin est actrice (une entreprise actrice d'un territoire). Les échelles de l'action vont de l'individu à l'État et aux structures transnationales, en passant par les entreprises, les collectivités locales, les associations, etc. Les acteurs ont leurs représentations mentales et patrimoniales, leurs (...)
Agence de voyages, voyagiste, tour-opérateur
Une agence de voyages est une entreprise qui commercialise des prestations de services et des produits de voyages, de séjours, de croisières et de loisirs. Elle joue le rôle d'intermédiaire et/ou d'agrégateur de services entre les clients et les différents prestataires sur le marché du tourisme : compagnies aériennes, hôteliers, loueurs de voiture, compagnies d'assurances, etc. À la différence du voyagiste  ou tour-opérateur, l'agence ne fait que revendre les produits des prestataires. (...)
Airbnb
Airbnb est une plateforme en ligne de réservation de logement permettant de réserver sur internet un logement en entier ou une chambre, une ou plusieurs nuits chez l’habitant ou en hébergement touristique. Elle peut être rangée, au côté des GAFAM et des BATX, et au même titre que d’autres plateformes, au rang des entreprises du numérique jouant un rôle majeur dans nos existences. L’entreprise, fondée en 2008 et d’une capitalisation de 90 milliards de dollars en 2021, est aussi un (...)
Altérité
L'altérité est un concept culturel qui renvoie à l'autre et à l'ailleurs.
Selon l'Équipe MIT, le concept d'altérité appliqué au champ du tourisme permet « l’exploitation dynamique d’un différentiel d’identité géographique ou social à travers la mise en relation d’un individu avec des lieux ou des individus qui lui sont autres, dans un processus de mobilité. L’altérité est relative à un capital spatial accumulé au cours des déplacements. Elle exprime toutes les facettes (...)
Aménités
Au sens strict, les aménités sont les éléments naturels de l’espace représentant un attrait pour les habitants, permanents ou temporaires. Le terme d’aménité recouvre le plus souvent les éléments du paysage ou du milieu (climat...), perçus comme « naturels » et exerçant une attractivité touristique ou résidentielle, mais le sens peut être étendu aux aménagements destinés à faciliter l’accès à ces éléments. Dans un sens plus large, le terme est utilisé comme synonyme (...)
Approche géographique du tourisme
L'approche géographique du tourisme s’attache à mettre en évidence la dimension spatiale du tourisme, c’est-à-dire à décrire et à expliquer les éléments et les interrelations du système "tourisme". La qualité des lieux touristiques, le développement des lieux touristiques, la géographicité des acteurs du tourisme (touristes, guides, entreprises, etc.) sont du ressort de l’approche géographique du tourisme. Dans ses ambitions scientifiques comme dans sa mise en œuvre, elle comprend (...)
Après-tourisme / Post-tourisme
Phase durant laquelle les stations et régions touristiques perdent leur activité touristique, soit par abandon définitif, soit par reconversion : résidentialité péri-urbaine ou secondaire, industrialisation, nouvelle activité de loisirs. Cette mutation se traduit dans le paysage par des délaissés d'équipements et des friches immobilières et peut aller jusqu’à la disparition des équipements par renaturalisation.
Philippe Bourdeau introduit une différence entre après-tourisme et (...)
Attraction et attractivité
Dans un modèle gravitaire, l’attraction, force centripète et agrégative, est le contraire de la répulsion, centrifuge et distributive. Les logiques d’attraction, inspirées de la physique et des sciences expérimentales, relèvent de la géographie quantitative et leur utilisation repose nécessairement sur une mesure. On peut ainsi mesurer l’attraction démographique comparée de plusieurs villes, ou la capacité de territoires à attirer des capitaux.
L’utilisation du terme est (...)
Attraction et attractivité des lieux touristiques
Voir : attraction et attractivité
Il est courant de qualifier les lieux touristiques d’attractifs du fait notamment de leurs aménités naturelles. C’est là passer sous silence tout le travail de construction sociale de la nature, de la ressource et finalement de l’attractivité. Considérer un lieu touristique comme attractif peut en effet servir un discours déterministe expliquant la fréquentation des lieux touristiques par leur seul « génie des lieux » et minimisant de fait le (...)
Bulle touristique
1. Les bulles touristiques, traduction de l'anglais « tourism bubbles », sont des enclaves touristiques fortement isolées de leur contexte spatial, de façon à éviter aux touristes le contact avec la réalité sociale et culturelle des lieux qu'ils visitent. « Propre, esthétique, balisée et sécurisée, telles sont les principales caractéristiques de [la] bulle touristique » (Laurie Lepan). L'expression se rencontre encore fréquemment avec les guillemets. L'enclavement de la bulle touristique (...)
Capacité d'accueil / capacité de charge touristique
La capacité de charge touristique est le nombre de touristes qu’un lieu (/ un système touristique) peut recevoir sans en être durablement modifié. Les multiples définitions de ce terme reposent toutes sur la volonté de trouver quantitativement le nombre idéal de touristes pouvant fréquenter un lieu sans le transformer de manière préjudiciable, ce qui est évidemment une illusion. Ce terme a été forgé à partir des sciences physiques, le lieu mis en tourisme étant conçu comme un matériau (...)
Cartepostalisation
Voir aussi : disneylandisation, mise sous cloche, muséification
La cartepostalisation est un néologisme qui désigne en géographie du tourisme le fait que de nombreux sites soient transformés, consciemment ou inconsciemment, afin d’évoquer des paysages de cartes postales, et donc une image standardisée, ce qui a tendance à gommer leurs spécificités pour les faire ressembler à d’autres lieux référents.
Le phénomène de cartepostalisation a été étudié en géographie du (...)
Clubbisation
Processus de sélection, de distinction sociale de certains groupes en fonction de leur niveau de vie ou d'autres paramètres (tranche d'âge, pratique culturelle ou sportive). Le prototype en est le golf résidentiel (un golf réservé aux habitants d'un quartier résidentiel fermé comme on en trouve sur la côte méditerranéenne).
Éric Charmes a analysé la clubbisation dans les périphéries des grandes villes françaises dans son ouvrage : La ville émiettée. Essai sur la clubbisation de la (...)
Compagnie des Alpes
Née le 26 janvier 1989 sous l’impulsion de la Caisse des Dépôts et Consignations, bras financier de l’État, la Compagnie des Alpes, aujourd’hui premier opérateur mondial de remontées mécaniques, est un acteur important du tourisme et des loisirs en France.
Conçue comme une intervention de l’État pour soutenir l’activité de la montagne française en regroupant les petits opérateurs locaux des remontées mécaniques pour atteindre une taille critique permettant d’investir plus (...)
Comptoir touristique
Type de lieu touristique créé par et pour le tourisme, maîtrisé par un acteur unique, promoteur ou concessionnaire de l’exploitation du lieu. Lieu fermé où s’applique une réglementation spécifique et au sein duquel la fonction d’hébergement est essentielle. Aucune population permanente n’y réside.

Mise à jour : janvier 2011(...)
Conurbation
Ensemble de villes devenues coalescentes par extension de leurs périphéries entre lesquelles s'établit une complémentarité et une répartition des fonctions. Par exemple : en France, l'ensemble Lille-Roubaix-Tourcoing ; en Allemagne, la Ruhr ; en Europe médiane, la Silésie, de Nowa Huta à Gliwice en passant par Cracovie, Katowice. On remarquera que de telles conurbations sont avant tout des héritages des "effets de gisement" (avantage comparatif) dans les localisations urbaines. Une conurbation (...)
Crise (gestion de)
La gestion de la crise par les décideurs pose les problèmes de la relation avec les experts (élus, monde de l'entreprise) que P. Lagadec analyse en ces termes :
"Les difficultés du travail entre experts se doublent de problèmes d'interface avec les décideurs (politiques, entreprises), d'autant plus vrai que l'expert auquel on s'adresse est de culture universitaire. Tout d'abord, les experts auxquels on a recours n'ont pas toujours une habitude de la situation dans laquelle (...)
Croisière nautique
La croisière nautique est une navigation réalisée sur un bateau de plaisance habitable, impliquant des escales dans d'autres ports que le port d'attache du bateau.
La croisière côtière se compose d'escales régulières alors que la croisière hauturière se pratique en haute mer avec de longues traversées (long cours) et un petit nombre d'escales.
La croisière nautique ne doit pas être confondue avec le « tourisme de croisière » pratiqué sur des paquebots.
Mise à jour : (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :