Vous êtes ici : Accueil / Ressources / Ressources pour les concours (Capes, agrégations, ENS...) / Géographies du politique : bibliographie indicative (agrégation de géographie, à partir de la rentrée 2021).

Géographies du politique : bibliographie indicative (agrégation de géographie, à partir de la rentrée 2021).

Publié le 08/07/2021
Question au programme de l'agrégation externe de géographie à partir de la session 2022.

À l'occasion de la parution de la nouvelle question « Géographies du politique » au programme de l'agrégation à partir de la rentrée 2021, Géoconfluences propose une bibliographie indicative sur ce thème.

Les ressources recensées ici font la part belle aux publications numériques en accès libre et de mise en ligne récente. Les ressources numériques en accès payant via des portails en ligne ont aussi été retenues car elles sont accessibles par les sites des bibliothèques universitaires. Enfin, si la priorité a été bien évidemment donnée aux travaux des géographes, une certaine place a été aussi réservée aux autres travaux disciplinaires dans la mesure où leurs analyses permettaient de mieux saisir, comprendre et maîtriser des catégories et structures participant de l'organisation des espaces, territoires et sociétés. Cette bibliographie est classée prioritairement par thèmes, puis par ordre alphabétique, à l’exception de la rubrique « jalons épistémologiques » classée chronologiquement.

Compte-tenu de l’ampleur du sujet, puisqu’on peut se demander si on saurait faire une géographie qui ne soit pas politique, cette sélection bibliographique est nécessairement un parcours, un itinéraire, choisi parmi une infinité d’autres possibles. Nous avons sélectionné en priorité :

  • les thèmes, les auteurs et les autrices cités dans le texte de cadrage du jury
  • les références ayant une dimension épistémologique, conceptuelle ou portant sur l’histoire de la discipline.
  • les ressources disponibles sur Géoconfluences

Compte-tenu de la portée épistémologique et notionnelle de cette question, nous ne saurions trop vous conseiller de garder toujours à portée de main le glossaire de Géoconfluences, indispensable compagnon de la préparation aux concours.

Que les candidats aux concours se rassurent, il n’est pas question pour eux de chercher à lire dans leur intégralité toutes ces ressources dans le temps limité de l’année de préparation, mais bien d'utiliser cette bibliographie comme un outil permettant de dégager les grands thèmes de recherche, construire ses exemples, se familiariser avec les publications scientifiques, et choisir celles qui seront approfondies. À chacun et chacune d’entre vous de s’approprier la bibliographie pour en faire un outil de travail au quotidien.

Nous rappelons que cette bibliographie est l’œuvre de Géoconfluences et qu’elle n’engage aucunement les membres du jury.

Les ressources proposées sont indicatives, ne prétendent aucunement à l'exhaustivité. Si une référence portant sur l’épistémologie ou l’histoire des géographies du politique vous semble manquer à cette bibliographie, nous vous saurions gré de nous le faire savoir grâce au formulaire de contact.

Texte de cadrage du jury

Généralités

Outils de travail

Dictionnaires

  • Bailly Antoine, Ferras Robert, Pumain Denise (dir.), Encyclopédie de géographie, Economica, 1995 (2e éd.).
  • Baud Pascal, Bourgeat Serge, Bras Catherine, Dictionnaire de géographie. Hatier, coll. « Initial », 2013 [5e édition].
  • Brunet Roger, Ferras Robert, Théry Hervé (dir.), Les mots de la géographie. Dictionnaire critique. Reclus, La Documentation française. 1993 (1ère éd. 1992).
  • George Pierre et Verger Fernand, Dictionnaire de la géographie, 2004, 8e éd. (première éd. : 1970), Presses Universitaires de France, coll. Quadrige dicos poche.
  • Ghorra-Gobin Cynthia (dir.), Dictionnaire critique de la mondialisation, Armand Colin, 2012.
  • Lacoste Yves, De la géopolitique aux paysages. Dictionnaire de la géographie. Armand Colin, 2003
  • Lévy Jacques et Lussault Michel (dir.), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés. Belin, 2013 (1re éd. 2003).
  • Merlin Pierre et Choay Françoise (dir.), Dictionnaire de l’urbanisme et de l’aménagement. Presses universitaires de France, Quadrige, 2009 (1ère éd. 1988).
  • Prévélakis Georges, « Politique » in Jacques Lévy et Michel Lussault (dir.), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés. Belin, 2013 (1re éd. 2003).
  • Rosière Stéphane, Michel Bussi, Gérard Dussouy et André-Louis Sanguin (dir.), Dictionnaire de l'espace politique. Paris, Éditions Armand Colin, 2008, 320 pages.

Ouvrages généraux

  • Baudelle Guy, Ozouf-Marignier Marie-Vic, Robic Marie-Claire, 2001. Géographes en pratiques (1870-1945). Le terrain, le livre, la Cité. Rennes : PUR, 390 p.
  • Bussi Michel, Badiarotti Dominique, Pour une nouvelle géographie du politique, 2004, Paris, Anthropos, Economica, 301 p. Compte-rendu d’Éric Verdeil dans Géocarrefour, 2004.
  • Cattaruzza Amaël et Limonier Kevin. Introduction à la Géopolitique (avec Kevin Limonier), Collection Portail, Armand Colin, 2019, 280 p.
  • Clerc Pascal, Deprest Florence, Labinal Guilhem et al., Géographies. Épistémologie et histoire des savoirs sur l'espaceArmand Colin, « U », 2019, 352 pages.
  • Clerval Anne, Antoine Fleury, Julien Rebotier, Serge Weber (dir.), 2015, Espace et rapports de domination, Rennes, Presses universitaires de Rennes, Coll. Géographie sociale, 400 p.
  • Coutau-Bégarie Hervé et Motte Martin (dir.), Approches de la géopolitique. De l’Antiquité au XXIe siècle, Paris, Editions Economica, 2013. Compte-rendu d’André Louis Sanguin dans L’Espace politique.
  • Defay Alexandre (éd.), La géopolitiquePresses Universitaires de France, « Que sais-je ? », 2014, p. 12-36.
  • Lasserre Frédéric, Gonon Emmanuel, Mottet Éric (dir.), Manuel de géopolitique. Enjeux de pouvoir sur des territoires, Paris, Armand Colin, « U », 2020, p. 355-371.
  • Lévy J., L’espace légitime. Sur la dimension spatiale du politique, PNFSP, 1994, 442 p.
  • Robic M.-C., Tissier J.-L., Pinchemel p. (2011). Deux siècles de géographie française. Une anthologie. Paris : CTHS, 560 p.
  • Rosière, Stéphane, Géographie politique et géopolitique, Ellipses, 2003, réed. août 2021. Compte-rendu de Jean-Pierre Husson dans Revue géographique de l’Est, 2004.

Confronter les débats épistémologiques dans les géographies du politique

Dépasser le cadre étatique sans pour autant l’ignorer

  • Badie Bertrand, La Fin des territoires, Paris, Fayard, 1995
  • Badie Bertrand, Un monde sans souveraineté, Paris, Fayard, 1999.
  • Badie B. et Foucher M., Vers un monde néo-national ?, Paris, CNRS Éditions, 2017, p. 26.
  • Birnbaum Pierre (1985), « La fin de l’État ? », Revue française de science politique. Année 1985, 35-6, p. 981-998
  • Daguzan J.-F., La Fin de l’État-Nation ? De Barcelone à Badgad, Paris, CNRS Éditions, 2015, p. 54.
  • De Montbrial Thierry et Jansen  Sabine (dir.), Géographie et politique, 2008, Bruxelles, Bruylant, 111 p. Compte-rendu de Frédéric Lasserre dans Études internationales, 2009.
  • Fukuyama  F. La Fin de l’Histoire et le dernier homme Paris, Flammarion, 1993.
  • Guénaire Michel, Le retour des États. Grasset, 2013.
  • Harvey, David, 1976: The marxian theory of the state. Antipode 8, 80-9.
  • Novak Stéphanie, « Le grand retour des États ? », Pouvoirs, 2014/2 (n° 149), p. 19-27.
  • Pécoud Antoine, « États-nations, mobilité et citoyenneté dans le discours international sur les migrations », Raisons politiques, 2014/2 (N° 54), p. 67-85.
  • Ramel Frédéric, « Les débats contemporains sur "la fin des États" », Politique étrangère, 2018/1 (Printemps), p. 25-35.
  • Vandelli Luciano, « La fin de l'État-nation ? », Revue française d'administration publique, 2003/1-2 (no105-106), p. 183-192.

L’exemple de l’Union européenne

Varier les échelles et les grilles de lecture

Porter un regard épistémologique sur les géographies du politique

Un regard sur la géographie anglophone

  • Agnew John, Making Political Geography, Londres, Arnold, 2002.
  • Agnew John, Mitchell Katharyne et Toal Gerard (Gearóid Ó. Tuathail) [éd.], A companion to political geography, Oxford UK ; Malden Mass. : Blackwell, 2003,  494 p. Bref compte-rendu de Hugh Cloud dans L’Espace géographique, 2003.
  • Agnew John, « Le piège territorial. Les présupposés géographiques de la théorie des relations internationales », Raisons politiques, 2014/2 (N° 54), p. 23-51.
  • Brenner Neil, (2004), New State Spaces, Urban Governance and the Rescaling of Statehood, Oxford, Oxford University Press.
  • Cox Kevin R. « Classes, localisation et territoire ». In: Espaces Temps, 43-44, 1990. Pouvoir, l'esprit des lieux. Visiter l'espace du politique, sous la direction de Jacques Lévy. p. 95-102.
  • Cox Kevin, (1998), "State of dependence, spaces of engagement and the politics of scale, or: looking for local politics, Political geography, vol.17, n°1, pp.1-23.
  • Cox Kevin K., Political Geography: Territory, State, and Society, Maden, 2002, 382 p.
  • Cox K. R., Low Murray, (2003), « Political geography in Question », Political Geography, vol. 22, n° 6, p. 599-602.
  • Cox K. R., Low Murray, Robinson Jennifer, (2008), Handbook of Political Geography, London, Sage, 640 p.
  • Drozdz Martine, Gintrac Cécile et Mekdjian Sarah, « Actualités de la géographie critique », Carnets de géographes [En ligne], 4 | 2012.
  • Harvey David, Géographie de la domination, Paris, Les prairies ordinaires, 2008, 118 p.
  • Harvey David, Le nouvel impérialisme [« The New Imperialism »] (trad. de l'anglais), Paris, Les prairies ordinaires, 2010, 241 p.
  • Harvey David, Le capitalisme contre le droit à la ville : Néolibéralisme, urbanisation, résistances (trad. de l'anglais), Paris, Amsterdam, 2011, 93 p.
  • Mitchell Katharyne, Jones Reece et Fluri Jennifer L., Handbook on Critical Geographies of Migration, compte-rendu d’Arthur Bertucat, dans Revue européenne des migrations internationales, 2020/4 (Vol. 36-4), p. 197-199.
  • Pounds Norman J. G., Political Geography, New York, McGraw-Hill. 1963, 422 p. Compte-rendu de Pierre George dans les Annales de géographie, 1964.
  • Prescott, J.R.V. 1972. Political Geography. London: Methuen Young Books.
  • Taylor Peter J., 1985. Political Geography, World-Economy, Nation-State and Locality. Compte-rendu d’André-Louis Sanguin dans Norois, n°138, Avril-Juin 1988, p. 262-263. Compte-rendu d’Olivier Dollfus dans les Annales de géographie, 1994.
  • Taylor Peter J., 1999, « So-called “World Cities”: The evidential structure within a literature », Environment and Planning A, 31(11), p. 1901-1904.
  • Taylor Peter J., 2004, World City Network : A Global Urban Analysis, Routledge, London.
  • Taylor Peter J., 2004, « New political geographies : global civil society and global governance through world city networks », Political Geography, 24(6), p. 703-730.

Jeux de pouvoirs et de puissance

  • Badie Bertrand, L’Impuissance de la puissance, Paris, Fayard, 2004.
  • Bohou Jean-Marie, (2007), Géopolitique et projection de puissance du Brésil au XXIe siècle, Paris, L’Harmattan, 368 p.
  • Buhler Pierre, (2011), La puissance au XXIe siècle, les nouvelles définitions du monde, Paris, CNRS Editions, 491 p.
  • Vaimiti Goin, « L’espace indopacifique, un concept géopolitique à géométrie variable face aux rivalités de puissance », Géoconfluences, octobre 2021.
  • Kagan Robert, (2006), La puissance et la faiblesse, Paris, Hachettes Littératures, 162 p.
  • Lemarchand Philippe, (1997), Atlas des États-Unis : les paradoxes de la puissance, Bruxelles, Atlande & Complexe.
  • Ruano-Borbalan Jean-Claude, Bruno Choc (dir.), (2002), Le pouvoir. Des rapports individuels aux relations internationales, Éditions Sciences humaines, Auxerre, 310 p.
  • Camille Scheffler et Florence Nussbaum, « Explorer les acteurs et les lieux du lobbyisme aux États-Unis grâce aux Wikidata », carte à la une de Géoconfluences, octobre 2021.

Frontières

>>> Voir notre bibliographie sur les frontières.

Échelles du politique, « Political rescaling »

Géographie électorale

Réformes territoriales en France

Le cas sud-africain

Néotoponymie

Puissance des États

  • Brzezinski Zbigniew, The Grand Chessboard ; American Primacy and its Geostrategic Imperatives, BasicBooks, New York, 1997, pp. 40-41.
  • Bühler Pierre, « Puissance et géographie au XXIe siècle », Géoéconomie, 2013/1 (n° 64), p. 143-162.
  • Calvez Eugène, Magali Hardouin (2005), « À propos du concept de puissance : des contours à redessiner ? », Historiens-Géographes n° 389, janvier, p. 87-94.
  • Daguzan  J.-F. « Les États-Unis à la recherche de la supériorité économique », Revue française de géoéconomie 1997, n° 2 p. 69-84.
  • Kagan  R. La Puissance et la Faiblesse Paris, Plon-Omnibus, 2003.
  • Krugman Paul, “Competitiveness: a dangerous Obsession”, Foreign Affairs, Mars-Avril 1994, Vol. 73, n° 2.
  • Lénine. L’Impérialisme, stade suprême du capitalisme. 1916.
  • Luttwak Edward (2012). La montée en puissance de la Chine et la logique de la stratégie. Paris : Odile Jacob. », compte-rendu de Bertrand Venard dans Management, 2013.
  • Nye Joseph, (1990), Bound to Lead : The Changing Nature of American Power, Basic Books, New York, 261 p.
  • Reynaud Alain [compte-rendu]. Gérard Dorel, La puissance des États 1998, La Documentation française, n° 8006. In: Travaux de l'Institut Géographique de Reims, vol. 25, n° 99-100, 1998. Afrique du Sud : Espaces et Littératures, sous la direction de François-Xavier Fauvelle-Aymar et Philippe Guillaume, p. 76.
  • Rosière Stéphane, « Puissance », Hypergéo.

Facteurs de puissance, soft et hard power

Zones grises, terrorisme, cyberespace

« Chinafrique »

GAFAM et BATX

Géoéconomie

Des politiques publiques à l’interface de champs d’action multiples

Politiques économiques et modèles économiques

Stratégies de développement et d’émergence

Politiques de compétitivité

« Shrinking cities » et territoires perdants de la mondialisation

Habitat informel

Gentrification

Entre-soi et communautés fermées

Politiques migratoires

>>> Voir notre bibliographie : « Migrants, migrations, territoires dans le monde (ENS Ulm, 2021), bibliographie indicative » par Marion Mare, 2020.

Le politique et la justice spatiale

Justice spatiale

  • Glossaire de Géoconfluences : justice spatiale
  • Brennetot Arnaud, « Les géographes et la justice spatiale : généalogie d'une relation compliquée », Annales de géographie, 2011/2 (n°678), p. 115-134.
  • Bret, Bernard (dir.), Justice et injustices spatiales. Nouvelle édition [en ligne]. Nanterre : Presses universitaires de Paris Nanterre, 2010. 322 p.
  • Bret Bernard (2015) : Pour une géographie du Juste, Lire les territoires à la lumière de la philosophie morale de John Rawls, Presses Universitaires de Paris Ouest, coll. Espace et Justice
  • Bret Bernard, « Notion à la une : justice spatiale », Géoconfluences, septembre 2015.
  • Harvey David (1973), Social Justice and the City, Londres, Arnold, 336 p.
  • Lefebvre Henri (1968), Le droit à la ville, Paris, Anthropos, 164 p.
  • Rawls John, Théorie de la justice, 1971, trad. 1987, Paris, Seuil, 666 p.
  • Reynaud Alain (1981), Société, espace et justice, Paris, Presses Universitaires de France, 263 p.  
  • Gervais-Lambony Philippe (dir.) (2009), n° spécial Justice Spatiale, Annales de Géographie, n° 665 – 666, janvier-avril 2009.
  • Gervais-Lambony Philippe, Dufaux Frédéric, « Justice... spatiale ! », Annales de géographie, 2009/1-2 (n° 665-666), p. 3-15.
  • Slocum R., Cadieux K.V., Blumberg R., « Solidarité, espace et "race" : vers des géographies de la justice alimentaire », Justice spatiale | spatial justice, n°9, janvier.

Dénoncer les injustices

Politique alternatives

Des géographies engagées

Pierre George et la « géographie active »

Géographie engagée, radicale

Les géographes aménageurs 

  • « Géographie citoyenne. Hommage à Michel Phlipponneau ». Géographes associés n°19, 2e semestre 1996. Le Géoforum 1996 de Rennes.
  • Hélène Lamicq, « Itinéraires d’un géographe engagé », Strates [En ligne], Hors-série  | 2002 [sur Michel Rochefort].
  • Merlin Pierre. « Géographie et aménagement. », Travaux de l'Institut Géographique de Reims, n°79-80, 1990. 20 ans de TIGR, 20 ans de géographie, sous la direction de M. Bazin, J. Domingo et A. Marre. p. 21-28.
  • Phlipponneau M., 1999. « Débat autour du géographe, acteur politique et de la géographie appliquée, avec Jean Bastié, Michel Philipponneau et Christian Pierret ». In « Le Géographe, acteur politique », Colloque de la Commission de Géographe Appliquée au Sénat, 8 janvier 1998, Acta Geographica, p. 100-105.
  • Phlipponneau Michel « La région et l’État , parcours d’un géographe régionaliste », d'après une conférence de Michel Phlipponneau à l'École Normale Supérieure de Lyon, Géoconfluences, février 2003, republiée en avril 2018.
  • Rivière Dominique, 2005, « Michel Rochefort et l’aménagement », Strates, Hors-série, 2002.

Géographes et urbanisme

  • Bérard Y., (2005), « De la ville comme objet de recherche aux experts comme acteurs des politiques urbaines : le cas de l’agglomération rennaise », Droit et Société, 60.
  • Cadiou S., (2004), « La politique urbaine sous le regard des experts », in Jacob S., Genard J.- L. (dir.), Expertise et action publique, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles.
  • Chadoin O., Godier p., Tapie G., (2000), Du politique à l’œuvre : système et acteurs des grands projets urbains et architecturaux, La Tour d’Aigues, éd. de l’Aube.
  • Claude V., (2006), Faire la ville. Les métiers de l’urbanisme au XXe siècle, Marseille, éd. Parenthèses.
  • Massardier G., (1996), L’État savant. Expertise et aménagement du territoire, Paris, L’Harmattan.

Les géographes face à la politique

Les géographes font de la politique

Les géographes, l’environnement et la politique

 

 

Sélection bibliographique : Jean-Benoît Bouron, responsable éditorial de Géoconfluences.

Dernière mise à jour : juillet 2021.

 

Retour au portail des concours | Sélection de ressources sur Géoconfluences

Actions sur le document