Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 86 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère D
 Démocratisation et gouvernance
Démocratisation et gouvernance au Brésil
En trente années, de 1964 à 1994, le Brésil a engagé des tournants démocratique et économique déterminants. De 1964 à 1985, le pays a subi un régime de dictature militaire au cours duquel se sont succédés cinq présidents, tous généraux. Les libertés civiles étaient limitées, de nombreuses mesures d'austérité affectaient la vie politique, économique, sociale et culturelle du pays. Mais, à partir de 1979 et sous la pression populaire (...)
 Démographie
La démographie est l'étude de la population. La source première de cette science est la collecte et le traitement de données statistiques, qui dépendent des recensements, prérogative régalienne des États. Elle est l'« une des principales sciences connexes » de la géographie (Brunet, 1992). Elle étudie notamment les variations de population dans et entre les territoires, selon deux dimensions : l'écart entre les migrations entrantes et sortantes (solde migratoire) et l'écart entre les (...)
 Démographie / Densité / Désert / Desserte (médical-e)
La démographie médicale est l'étude des caractéristiques, actuelles ou prévues, des professions médicales et para-médicales afin de moduler les flux d'étudiants (numerus clausus), les autorisations d'exercice (pharmacies, laboratoires), etc. : âge, genre, modes d'exercice, activités et revenus. Dans la pratique (institutions internationales, ministères et autres administrations), le terme désigne aussi ce qui est relatif à la localisation des praticiens, à leur répartition dans l'espace et (...)
 Démographie dans l'espace méditerranéen
La dynamique des populations est un aspect essentiel de la situation globale dans l'espace méditerranéen. D'après les données collectées par le Plan Bleu*, la population totale des 22 États et territoires riverains de la Méditerranée atteint 427 millions d’habitants en 2000 (soit 7 % de la population mondiale). Elle était de 285 millions en 1970, ce qui signifie que l'augmentation a été de 142 millions en trente ans. Les dernières projections démographiques effectuées pour le Plan Bleu (...)
 Démondialisation
La démondialisation est le recul d'une partie des éléments définissant la mondialisation. Le mot recouvre deux significations au sens proche.
1) D'une part, la démondialisation est un programme qu'appellent de leurs voeux les opposants à la mondialisation ou à ses excès, que ces opposants soient antimondialistes ou altermondialistes. Elle vise alors à la relocalisation comme le résume ainsi Serge Latouche (2019) : « La relocalisation a constitué, dès le départ, une pièce maîtresse (...)
 Densification
D'une manière générale, la densification est l'augmentation du nombre d'habitants par kilomètre carré dans un espace donné. Elle peut être un constat (la densité augmente) ou le résultat d'une politique (on cherche comment augmenter la densité).
Dans cette deuxième acception, le terme est utilisé en urbanisme pour caractériser certaines politiques visant à lutter contre l'étalement urbain, qui est la tendance mondiale à l'augmentation des surfaces et à la diminution de la densité (...)
 Densité
D'une manière générale, la notion de densité désigne de manière qualititive ou quantitative l’intensité d’un phénomène. De manière pratique, c'est le rapport entre un indicateur statistique, un nombre d'« individus » (au sens statistique : nombre d'habitants, de médecins, de logements, d'unités de production, etc.) ou d'autres paramètres (tels que le déroulé linéaire d'un réseau autoroutier par exemple) et une surface. La qualification des densités (fortes, moyennes ou faibles) (...)
 Département, préfecture (Japon)
Le Japon est divisé en 47 circonscriptions administratives appelées en français départements ou parfois préfectures. La traduction du mot japonais 都道府県 (todōfuken) fait en effet débat et les deux mots sont employés indifféremment. L'anglais utilise prefecture, peut-être pour éviter le double sens du mot department qui existe dans cette langue pour désigner une subdivision d'une administration ou un ministère. L'inspiration française qui a présidé à la création de cette (...)
 Départementalisation - Départements d'Outre-Mer (DOM)
En 1946, La Guadeloupe, la Martinique, La Réunion et la Guyane sont érigées en départements français. Les lois et décrets applicables en France métropolitaine le sont également dans ces nouveaux départements, sous réserve d'une mention spéciale. Rapporteur du projet de loi voté à l'unanimité par l'Assemblée constituante et promulguée le 19 mars 1946, Aimé Césaire, député de la Martinique, déclare que "l'intégration réclamée est l'aboutissement normal d'un processus historique" (...)
 Déplacé
Le terme de déplacé s'emploie pour désigner les victimes d'un conflit, déplacées au sein de leur propre pays, par opposition aux réfugiés qui fuient la guerre ou la persécution en franchissant une frontière internationale.
Mise à jour : septembre 2015(...)
 Déprise
La déprise est la diminution de l'intensité ou de l'extension d'une activité socio-économique dont les effets sont perceptibles dans l'occupation humaine de l'espace : déclin démographique et ses conséquences, paysages d'abandon, équipements obsolètes, etc.. Dans l'agriculture, il se traduit par l'abandon des terres ou la sous-utilisation de certaines parcelles (déprise agricole). Les friches, agricoles ou urbaines, sont les paysages caractéristiques de la déprise.
La déprise agricole (...)
 Déréglementation, dérégulation
La déréglementation correspond à la notion anglaise de deregulation, c'est-à-dire le fait de laisser jouer les mécanismes du marché en supprimant ou en réduisant les règles, limitations et interventions publiques. La déréglementation vise à éliminer les entraves considérées comme un frein au développement de certains trafics, à stimuler la concurrence et à encourager les innovations.
En français, le terme dérégulation est surtout employé pour désigner la suppression de (...)
 Désagrarisation, dé-agrarisation
La désagrarisation est la diminution de la part du secteur agricole dans l'espace rural, en poids dans le PIB et en part des actifs. Le terme est attesté chez Maurel (2005) sous la forme « dé-agrarisation », et moins utilisé que déprise agricole, dont le sens est proche sans être synonyme. En effet, la déprise évoque un recul, et la désagrarisation une reconversion.
(JBB) septembre 2020.
Pour compléter
- Maurel Marie-Claude, « De la dé-paysannisation à la (...)
 Desakota
La notion de desakota (littéralement « ville-village ») proposé par Terry G. McGee (1991) vise à caractériser des formes de peuplement propres à l’Asie qui présentent pour caractéristiques une mixité des activités agricoles et non-agricoles dans des espaces densément peuplés et où la mobilité des populations est localement importante. Développée avant tout pour l’Indonésie, la desakota correspond aussi à des formes d’habitat et de vie d’autres lieux comme le Kérala au sud de (...)
 Désastre
La notion de désastre désigne d’abord un événement de fréquence rare mais d’intensité de dommage comparativement élevée.
C’est la définition que propose le CRED. Le désastre y correspond à tout événement ayant provoqué au moins 10 morts et/ou 100 sinistrés et/ou le recours à une aide extérieure à la collectivité locale. Les deux premiers critères précisent le seuil d’intensité de dommage retenu, le troisième attire l’attention sur le fait que le désastre dépasse (...)
 Désert
Le désert peut être un milieu caractérisé par l'aridité ou une région à très faible densité de population. Cette deuxième acception est cependant à éviter en géographie car elle peut conduire à des contresens dans la mesure où toutes les régions à faible densité de population ne sont pas des régions arides. En histoire de France, les déserts sont aussi les espaces difficile d'accès ayant servi de refuge aux populations protestantes persécutées pendant les Guerres de religion (de (...)
 Désert alimentaire
L'expression « désert alimentaire » ou food desert désigne un espace où les habitants ne peuvent se procurer des aliments sains (fruits, légumes, viande et produits laitiers frais) à des prix abordables.
Aux États-Unis, pour le Ministère de l’Agriculture (United States Department of Agriculture – USDA), le désert alimentaire correspond à un secteur de recensement défavorisé (au moins 20 % de la population sous le seuil de pauvreté ou un revenu médian par foyer de 80 % ou moins (...)
 Désertification
La Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification définit la dégradation des terres comme la diminution ou la disparition, dans les zones arides, semi-arides et subhumides, de la productivité biologique ou économique du fait de l’affectation des terres par un ou plusieurs phénomènes tels que : l’érosion des sols par le vent et/ou l’eau, la dégradation de leurs propriétés, et la disparition à long terme de la végétation naturelle. Man and Biosphere (MAB) et (...)
 Désindustrialisation
La désindustrialisation peut désigner la destruction d'emploi industriel ou le recul de l'activité manufacturière, ou encore de manière générale, le recul de la place relative occupée par l'activité industrielle dans la société. La désindustrialisation désigne le passage de l'âge industriel qui se caractérisait par la prépondérance des activités industrielles dans l'économie (emploi, production, commerce...) et la société (culture ouvrière, encadrement social par le patronat ou les (...)
 Desserrement
Le desserrement répond au manque d'espace dans le centre des agglomérations. Il conduit les activités et les populations à se déplacer en périphérie. C'est un mouvement de courte distance (quelques dizaines de kms au maximum), distinct de la décentralisation des activités d'une région vers une autre. Le mouvement a d'abord concerné l'industrie à la recherche de disponibilités foncières à un coût attractif. Le desserrement des activités tertiaires a suivi ultérieurement, centres de (...)
Actions sur le document