Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Le vocabulaire de la géographie à travers plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration depuis plus de 20 ans. Par ailleurs, plus de 950 entrées ont fait l'objet d'une relecture et d'une mise à jour systématiques entre 2019 et aujourd'hui.

Il existe 1560 termes dans le glossaire.

Il existe 101 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère D
Dalit (Inde)
Le terme « dalit », d'origine marathi, peut se traduire par "opprimé". Il désigne les populations "hors castes" considérées par la tradition brahmanique comme "intouchables", en deçà d'une barrière d'impureté qui les exclut des quatre varna. Ces populations sont généralement employées à des tâches mal rémunérées, pénibles, ou à celles considérées comme les plus polluantes dans le système de valeur hindou, où l'opposition entre pur et impur structure l'organisation sociale.
(...)
Danger
Le danger est une menace sur la sûreté ou l’existence des personnes, des biens, des activités et des milieux. Il provoque un état ou une situation comportant une potentialité de dommages jugés inacceptables.
En France, la loi du 19 juillet 1976 (et son décret d'application du 21 septembre 1977) sur les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE), oblige l’exploitant à réaliser une "étude de dangers", document de référence soumis à la DRIRE. Elle va (...)
Débâcle, embâcle
La débâcle est la rupture de la glace sur une surface aquatique, cours d'eau ou mer, qui se produit au printemps dans les régions boérales de l'hémisphère nord, et entraîne le déplacement d'importants blocs de glace. Sur un cours d'eau, la débâcle peut donner lieu à une inondation en aval.
L'embâcle (nom masculin) est l'encombrement d'un cours d'eau qui gêne l'écoulement. Il peut être un effet de la débâcle qui peut, en amenant des blocs de glace à s'accumuler, provoquer un (...)
Déballastage / dégazage
Appelé parfois improprement « dégazage », le déballastage est le fait, pour un navire, d'opérer la vidange du lest liquide (ou ballast) qu'il transporte dans ses réservoirs pour s'alourdir pendant ses voyages à vide. Cette opération représente un double danger quand elle se fait en dehors des installations portuaires prévues à cet effet :
- dispersion des résidus (hydrocarbures par exemple) présents dans les cuves, à l'origine des nappes d’huile et des boulettes échouées sur les (...)
Débrouille et bricolage
La débrouille, la débrouillardise (l'aptitude à la débrouille), ou le « système D », désignent la capacité des individus ou des collectifs à « faire avec » l’existant, en dépit des contraintes matérielles. Plus largement, l’étude des adaptations individuelles aux contraintes externes, notamment spatiales et sociales, doit beaucoup aux textes de Michel de Certeau (1980), qui les appelle « ruses du quotidien » ou encore « braconnages culturels ». La géographie lui doit en (...)
Décarbonation
La décarbonation désigne l’ensemble des politiques et des mesures visant à réduire ou éliminer complètement les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz) dans toutes les activités économiques. Cela implique une transformation profonde des systèmes énergétiques et des technologies, ainsi que des changements de comportement sociaux et économiques. La décarbonation est considérée comme essentielle pour atteindre la neutralité carbone (...)
Décennie perdue
La notion de décennie perdue désigne, dans plusieurs pays du Monde, une période plus ou moins décennale de stagnation ou de récession économique. Une décennie perdue fait parfois suite à un « miracle économique », notamment lorsque celui-ci a entraîné des symptômes de surchauffe. Le mot « perdu » évoque un temps gâché sur la trajectoire de la croissance économique, perçue comme une courbe censée être continue. Dans certains cas, ce sont les décisions draconiennes des (...)
Décentralisation
La France est un pays de forte tradition centralisatrice. Aussi, après l'échec du référendum de 1969 sur la régionalisation, la décentralisation administrative entreprise par les lois Defferre de 1982 - 1983 ("Acte I de la décentralisation"), apparaissait-elle en rupture, tout en s'inscrivant dans un processus de plus longue durée. La loi constitutionnelle consacrait de manière irréversible le rôle des collectivités territoriales en inscrivant dans l'Article I de la Constitution le (...)
Déchet
Un déchet est un objet, ou une certaine quantité d'objets, qui a une valeur nulle ou négative pour son propriétaire. Celui-ci est prêt à s'en séparer gratuitement ou à payer pour en être débarrassé. Le déchet est une donnée sociale : alors que la nature fonctionne en cycles, et qu'une grande partie de l'humanité minimise ses déchets par réparation, réemploi ou recyclage, une petite partie de l'humanité produit une grande partie des déchets. Le fait de considérer quelque chose comme (...)
Déclaration de Bruxelles (1980)
La déclaration de Bruxelles est l'énonciation des principes théorisés par l'Atelier de recherche et d'action urbaines (ARAU) fondé en 1969 (Comhaire, 2012). Elle rejette le fonctionnalisme et défend une ville reconstruite dans le respect du tissu urbain existant, dans le contexte de la bruxellisation. En cela elle est une réaction à la charte d'Athènes contre laquelle elle se place en opposition :
« «  Toute intervention sur la ville européenne (...)
Déconcentration
La déconcentration consiste à déléguer les pouvoirs et les moyens de décision gouvernementale (administration centrale) à des autorités administratives implantées localement. Elle a pour objet de réduire le volume des décisions du pouvoir exécutif et des directions centrales pour en laisser l'appréciation et l'exercice aux représentants de l'État sur le terrain (hauts fonctionnaires tels que les préfets ou les Secrétaires généraux pour les affaires régionales / SGAR). La (...)
Découpage frontalier issu de la (dé)colonisation
Le discours qui consiste à souligner, pour le déplorer, le caractère artificiel et arbitraire du découpage colonial ne mène pas loin. L’historiographie récente insiste sur le fait que cette image d’Épinal du « gâteau » découpé en tranche par les puissances occidentales repose elle-même sur une vision eurocentrée, et prolonge les représentations coloniales plutôt que de les dépasser.
Ainsi, des travaux comme ceux de Camille Lefebvre (2015) sur la Conférence de Berlin (1885), (...)
Décroissance
La décroissance est un concept politique, économique et social qui remet en cause l’idée selon laquelle l’augmentation des richesses produites conduit à l’augmentation du bien-être social. La théorie économique de la décroissance vise donc à réduire la production de biens et de services afin de préserver l'environnement. Elle se distingue des modèles de croissance économique et de développement durable (Nicholas Georgescu-Rogen, l'un des fondateurs du courant de la décroissance (...)
Défense et sécurité en Europe
NB. Cette entrée de glossaire n'a pas été mise à jour depuis 2010. Depuis 1949, l'OTAN a été le principal garant de la sécurité en Europe de l'Ouest alors que l'Union de l'Europe occidentale (UEO), organisation strictement européenne de coordination en matière de défense, a fonctionné au ralenti pendant presque trente ans. Par ailleurs, la construction progressive d'une Union européenne a été au cœur du processus de pacification du continent.
Cependant, les Européens n'ont (...)
Défonctionnalisation
Dans des dynamiques de dépassement des "souverainetés nationales", comme dans l'Union européenne par exemple, les enveloppes frontalières linéaires des États perdent de leurs fonctions par délégation le plus souvent à d’autres instances ou espaces. Il convient donc de s'interroger sur les niveaux de défonctionnalisation pour trois types classiques de fonctions frontalières.
1) Les fonctions relatives aux contrôles des flux : pour les flux de voisinage, les barrières et les (...)
Déforestation, déboisement, défrichement
Déforestation et déboisement ont le même sens, celui de couper les arbres d’une étendue boisée. Le terme de défrichement introduit une précision : c’est un déboisement ayant pour but la mise en culture de la parcelle concernée. Le résultat est, dans tous les cas, le remplacement de la forêt par une autre formation végétale ou par un sol artificialisé. On parle ainsi des grands défrichements à l’époque de l’optimum climatique médiéval, dont le résultat paysager et (...)
Déguerpissement
Déguerpir, dans son sens premier, signifie abandonner quelque chose ou renoncer à la possession de quelque chose. Dans son sens moderne, intransitif, le verbe signifie « abandonner un lieu en se sauvant par crainte ». En Afrique subsaharienne, il est également transitif dans le sens de « expulser par décision administrative (d’un logement, d’un quartier, de la voie publique) » (Rey, 2010). On peut donc « être déguerpi » d’un endroit.
Dans son sens actuel, d’expulsion (...)
Délinquance et criminalité en géographie
Communément définie comme l’ensemble des infractions et délits commis dans un milieu et à une époque donnée, la délinquance – tout comme la criminalité – a fait l’objet d’un traitement géographique dès le milieu du XIXème siècle.
Les géographes ont d’abord et souvent  envisagé les caractéristiques du milieu comme un des facteurs explicatifs de la criminalité : c’est la criminologie environnementale. Robin Haynes a ainsi établi un lien entre taux de criminalité et (...)
Délocalisation, localisation, relocalisation
La délocalisation est l'abandon d'une localisation d'une entreprise pour une activité donnée. Le terme implique qu'on se place du point de vue du territoire quitté, alors qu'une délocalisation implique nécessairement une relocalisation. De ce fait, la délocalisation relève du vocabulaire politique ou médiatique, tandis que la géographie s'intéresse plutôt à la relocalisation, et à ses effets tant sur le territoire quitté que sur celui qui est rejoint. La relocalisation des entreprises vise (...)
Delta
Un delta est un type d'embouchure fluviale caractérisé par un fort alluvionnement, tel que le fleuve n'augmente pas de largeur quand il approche de la mer. L'effet de pente, devenu très faible, n'est plus suffisant pour entraîner au large les apports sédimentaires fluviaux. Le fleuve se sépare en plusieurs bras qui, en l'absence d'intervention humaine, changent régulièrement de cours au gré des défluviations. L'ensemble forme une plaine deltaïque qui, à l'état naturel, est souvent (...)
Affiner les résultats par :